Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce James Yorkston & The Second Hand Orchestra
The Wide, Wide River  (Domino Recording)  janvier 2021

James Yorkston est un homme discret. Ce fameux adage, pour vivre heureux vivons cachés. Pas besoin de longs et grands discours, la musique de l’Ecossais parle pour lui. Pop folk, souvent très belle, poétique, délicate et sophistiquée. Jamais tape-à-l’œil, comme son auteur. C’est une musique du sensible. Simplement James Yorkston sait écrire de belles chansons et a un talent pour la narration. Et puis il y a cette voix chaude, pénétrante.

Dire que pour ce The Wide, Wide River il s’est mis en danger serait peut-être un peu exagéré. En effet, pour ce disque, Yorkston s’est associé à son ami le suédois Karl-Jonas Winqvist et son ensemble le Second Hand Orchestra. La rencontre musicale sera très courte mais intense : trois jours passés à écrire et enregistrer l'album. Comme l’envie de capturer une énergie, garder intacte le moment. C’est à double tranchant. Cela peut conduire au merveilleux comme au raté.

Ici, les musiciens apprennent littéralement à jouer les uns avec les autres dans une confiance mutuelle et perçoivent les chansons en temps réel donnant un mélange, d’équilibre, entre une liberté et quelque chose de plus structurée (dans les harmonisations, l’orchestration...). Le cadre des chansons devenant des possibles en matière d’arrangement (restant quand même dans un cadre plutôt balisé : cordes, quelques instruments traditionnels (du nyckelharpa notamment), rien d’expérimental ici), chacun trouvant sa juste place.

Ce n’est pas la première fois que les mélodies de Yorkston se mêlent à de subtils arrangements mais le résultat est absolument superbe (notamment "To soothe her wee bit sorrows", "Ella Mary Leather", "A very old-fashioned blues", "Choices, like wide rivers", "We test the beams"). Une véritable profondeur, des couleurs se dégagent des morceaux. Des morceaux qui parlent d’amitié, du temps qui passe, de la perte, du vieillissement.

Magnifique...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Year of the Leopard de James Yorkston
James Yorkston parmi une sélection de singles (mai 2007)
La chronique de l'album Roaring the gospel de James Yorkston
La chronique de l'album Folk Songs de James Yorkston & The Big Eyes Family Players
James Yorkston en concert au New Morning (13 décembre 2006)

En savoir plus :
Le site officiel de James Yorkston
Le Bandcamp de James Yorkston
Le Facebook de James Yorkston


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=