Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Arman Méliès
Roden Crater - Basquiat's Black Kingdom - Laurel Canyon  (Modulor)  février 2021

Arman Méliès est un auteur compositeur, interprète et multi instrumentiste dont le pseudo fait référence à l’artiste franco-américain Arman, plasticien sculpteur et peintre et à Georges Méliès. Avec déjà huit albums au compteur et plusieurs EP, l’artiste est aussi connu pour ses collaborations musicales avec Bashung (deux morceaux sur l’album Bleu Pétrole) et Julien Doré à qui il a écrit et composé des titres sur ses derniers albums tout en l’accompagnant comme guitariste sur ses tournées.

Arman Méliès est revenu en 2020 avec un projet de trilogie d’album qui vient de s’achever ce mois-ci avec la sortie de Laurel Canyon. Le premier album sorti en mars 2020 est Roden Crater, un album composé de neuf titres, suivi de Basquiat Black Kingdom, composé aussi de neuf titres. En février 2021, c’est donc au tour de Laurel Canyon de sortir, composé lui aussi de neuf titres.

Cette trilogie de disque a pour point commun et fil conducteur les Etats-Unis. Ils sont néanmoins très différents. Le premier album est inspiréde l’œuvre de James Turell, un artiste américain qui travaille sur les lumières et l’espace. Le titre de l’album, Roden Crater, vient du nom d’un cratère en Arizona que l’artiste James Turell a acheté pour en faire un observatoire d’art.

C’est un album instrumental qui dégage une ambiance mélancolique. Arman Méliès nous propose des nappes électroniques sur lesquelles se promènent des guitares langoureuses. Sorte de road trip musical, il est au final un superbe disque electro. On y trouve des titres superbes comme "L’enfant qui marchait dans la couleur" et "Gran volcano" qui me font penser à l’univers que l’on pouvait trouver sur certains titres de l’album Casino.

Le deuxième album Basquiat’s Black Kingdom fait référence à l’artiste Jean-Michel Basquiat, mort à 27 ans d’une overdose. Avec cet album, on quitte l’horizontalité de l’Arizona pour la verticalité de New York, ville associée à la ville de Jean-Michel Basquiat.

L’artiste nous emmène dans un univers musical bien différent de celui qu’il nous proposait avec Roden Crater. On passe du synthétique, de l’électronique et du planant pour rentrer dans l’univers de ce que l’on appelle le post-rock. L’album est toujours instrumental, fait de grosses guitares et de grosse batterie sur certains titres mais aussi de morceaux beaucoup plus calmes avec des guitares acoustiques. Certains titres nous font rentrer dans l’univers d’Ennio Morricone.

Le troisième album de cette superbe trilogie prend le nom d’un quartier célèbre de Los Angeles où vivaient les plus grands rockeurs dans les années 70 comme Jim Morrison, Jimi Hendrix, Marilyn Manson, Iggy Pop, Zappa ou encore Neil Young.

C’est encore un autre univers musical que nous propose l’artiste avec ici des titres chantés, des morceaux rock et des morceaux folk, un album où la voix tient souvent le premier rôle. On y trouve un superbe duo avec son complice Hubert-Félix Thiéfaine. "Avalon" et "Une promesse" font partie de ces titres superbes que l’on risque d’écouter encore bien longtemps.

Au final, cette trilogie d’albums est juste magnifique. Elle nous offre un formidable voyage musical au cœur des Etats-Unis avec comme guide un artiste insuffisamment reconnu qui ne manque pourtant pas de talent.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Néons blancs et Asphaltine de Arman Mélies
La chronique de l'album Les tortures volontaires de Arman Méliès
La chronique de l'album Casino de Arman Méliès
La chronique de l'album Vertigone de Arman Méliès
Arman Méliès en concert à La Maroquinerie (2 février 2006)
Arman Méliès en concert au Festival Les Inrocks 2006
Arman Méliès en concert au Divan du Monde (14 mai 2008)
Arman Méliès en concert au Festival MaMA 2015 (6ème édition)
L'interview de Arman Méliès (14 juin 2006)
L'interview de Arman Méliès (21 avril 2008)
L'interview de Arman Méliès (mars 2021)

En savoir plus :
Le Bandcamp d'Arman Méliès
Le Soundcloud d' Arman Méliès
Le Facebook d'Arman Méliès


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Arman Melies (21 avril 2008)


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=