Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pourquoi le Nord est-il en haut ?
Mick Ashworth  (Editions Autrement)  mars 2021

Voilà un ouvrage particulièrement original que j’ai eu la chance de recevoir par surprise, que j’ai donc pu lire avec grand plaisir. Je connaissais les éditions Autrement pour leurs romans, souvent chroniqués sur le site, pour leurs atlas, toujours de grande qualité que j’achète assez souvent pour les utiliser pour mon activité professionnelle, je les redécouvre avec cet ouvrage d’une grande érudition qui nous dévoile l’histoire des conventions cartographiques.

L’ouvrage de Mick Ashworth, directeur d’une agence de cartographie et membre de la Royal Society de Londres est tout simplement superbe dans sa réalisation soignée autour d’un papier glacé de qualité qui nous permet d’avoir des cartes en couleur superbes. L’ouvrage est donc tout d’abord un magnifique objet.

Mais si le contenant est superbe, le contenu est aussi à la hauteur du contenant. C’est vraiment une riche idée que celle de nous expliquer d’où viennent les conventions qui rendent les cartes que l’on utilise lisibles par tous et compréhensibles au premier regard. Pourquoi le Nord est-il en haut d’une carte ? Pourquoi les forêts sont-elles dessinées en vert et les fleuves en bleu ? Toutes ces questions qui nous semblent évidentes ont une réponse dans cet ouvrage didactique et passionnant.

L’ouvrage est constitué de plus de 80 cartes anciennes et modernes qui, au-delà de se limiter à un manuel technique de cartographie, nous permet de voyager parmi les plus belles cartes de l’histoire. Il nous permet de comprendre la structure des cartes en s’intéressant sur le nord, la latitude et la longitude, les différentes projections cartographiques, la notion d’échelle aussi et l’importance de la légende.

Une partie de l’ouvrage est consacrée aux symboles, qu’ils soient cartographiques, ponctuels, linéaires, de surface et de couleurs. Les symboles linéaires existent depuis le début de la cartographie, la couleur joue un rôle crucial dans la cartographie depuis l’Antiquité.

Une partie qui m’a semblé un peu plus technique est consacrée à la représentation du relief avec les points de cotés et les sondages qui permettent de connaître la profondeur des fonds marins. On y parle aussi de cartes topographiques, de courbes de niveau et autres isobathes. Ce n’est pas ce qui m’intéresse le plus, mais cela a le mérite de nous expliquer d’abord ce qu’elles sont puis des cartes quantitatives avant de terminer par les cartes géologiques et hydrographiques, et ce qui se cache dessous.

Au final, la lecture de cet ouvrage de grande qualité qui nous propose de superbes cartes qui vont du Moyen-âge jusqu’à la période contemporaine nous permet de voir que la cartographie et ses conventions sont universelles, que les normes et nomenclatures sont devenues communes alors que cela n’a pas toujours été le cas.

Bien que géographique, cet ouvrage au final nous raconte une superbe histoire celle d’un langage partagé, celui de la représentation du monde. Il va trouver très rapidement sa place dans ma bibliothèque constituée déjà de superbes ouvrages historiques.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=