Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jasmine Vegas
Les Bains Douches  (Lignères)  28 janvier 2006

Nous avons découvert Jasmine Vegas, ex Saint Jasmine, ex Jasmine Bande, ex Jasmine Alone, en solo en février 2005 aux Bouffes du Nord lors d'un concert de De Kift où la diva s'accompagnait à l'accordéon aussi bien pour une ballade irlandaise que pour une interprétation castafiorenne de "O sole moi".

Depuis, auteur, compositeur, interprète, musicienne, elle a sorti son premier album Time, une mine de pépites, 10 compositions instimistes originales mid tempo et au mezzo voce pour une invitation à un voyage cosmique dans la pop aérienne, psychédélique et planante.

Time prend aujourd'hui son véritable envol en spectacle live.

En effet, après quelques concerts en compagnie de musiciens en "extras, Jasmine Vegas s'est posée pour constituer un vrai groupe.

Si elle se réserve l'accordéon et le synthé, son choix s'est porté sur Chris Sanchez (ex d'Ultra Orange) pour la guitare, Christophe Lavergne à la batterie et Thomas Corlay aux machines.

Après quelques semaines de résidence aux Bains Douches de Lignières, le spectacle "Time" est né. Et c'est dans cette salle qu'elle a choisi de l'inaugurer.

Sur scène, alors que résonne le tric tac d'un réveil et sonnent les cloches d'un clocher appelant les spectateurs, nous découvrons de grands panneaux blancs qui laissent présager la projection de visuels.

Lunettes blanches, robe de paillettes vertes et boléro léopard, Jasmine Vegas entre en scène avec son petit réveil "It's time to get !".

Elle nous dit qu'elle a 14 ans dans sa tête, non 26 depuis sa psychanalyse, et puis nous raconte son périple Paris-Bourges-Lignières en ce jour de neige.

Tombé de veste et première chanson, "Time", la bien nommée sur fond de projections géométriques et c'est un choc. Nouveaux musiciens, nouvelle orchestration plus rythmée, plus rock voire électronique mais toujours cette même voix profonde et envoûtante.

 

Elle poursuit sur un "Paradise" coloré et dèjà le public est conquis. Le reste va s'enchaîner très vite avec les incontournables "Blue sky", "Milky way", revisités, triturés et enrichis, jusqu'au final avec le sublime "Cannabis" avec des projections abstraites qui vous transportent dans un voyage immobile.

Les chansons en français ne sont pas oubliées ("Fou", "Je te vois", "Encaisse moi") et même enrichies d'un rutilant "Je n'aime que les psychopathes".

Plus qu'un concert, Jasmine et ses musiciens ont concocté un véritable spectacle et c'est à un one woman show extravagant et décalé que nous invite la plus parisienne des new yorkaises. Une superbe réussite.

Elle présente ses musiciens 116, Albator et Space Boy avec humour, fait des vocalises, se gargarise au micro de manière d'ailleurs fort musicale, délire sur la Belgique, nous dit "It'scold outside but inside I'm hot", arbore boa vert et perruque rousse.

Elle nous révèle le phénomène de sa poitrine musicale, se promène dans la salle en dansant, lit un poème surréaliste fait de mots commençant par la lettre V, se présente "Jasmine avec un J dur comme dans éjaculation et Végas comme Elvegas Presley !".

Parce que Jasmine vegas c'est aussi ça !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Time de Jasmine Vegas
Jasmine Vegas en concert à Théâtre des Bouffes du Nord (28 février 2005)
Jasmine Vegas en concert au Nouveau Casino (26 mars 2005)
Jasmine Vegas en concert au Point Ephémère (mai 2005)
Jasmine Vegas en concert au Nouveau Casino (21 février 2006)
Jasmine Vegas en concert au Zénith (30 mars 2006)
Jasmine Vegas en concert à La Maroquinerie (23 septembre 2006)
L'interview de Jasmine Vegas (17 juin 2005)
L'interview de Jasmine Vegas (28 janvier 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Jasmine Vegas

Crédits photos :Thomy Keat (plus de photos sur Taste of indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=