Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Villeneuve - Arman Méliès - Diving with Andy
La Maroquinerie  (Paris)  2 février 2006

Triple affiche ce soir là à la Maroquinerie.

C'est à Arman Melies qu'est laissé le soin d'ouvrir la soirée.

Fin 1994, il a sorti un deuxième album Néons blancs et Asphaltine qui tissait un univers poétique et contemplatif riche en mélodies épurées.

Ce soir, en solo, il jouera, comme c'est de plus en plus la coutume, avec des samplers pour enregistrer en temps réel des boucles de sons venant renforcer au fur et à mesure ses morceaux. Joseph Arthur et Dominique A sont parmi les plus connus à se prêter à l'exercice pas toujours facile pour le public car l'exercice peut s'avérer plus laborieux qu'artistique.

Néanmoins, Arman Melies s'en tire plutôt pas mal et ses titres basés évidemment sur des boucles répétitives évoluent entre électro et pop claire (oui c'est bizarre, comme vous dites). Et même s'il lui a fallu changer le câble de sa guitare entre 2 titres, il réussit à jouer de l'incident en chantant un "incident technique" de façon hypnotique.

Mais c'est déjà au tour des jeunes Diving with Andy de prendre la relève devant un public clairsemé. On baisse d'un ton par rapport à Arman Melies avec les chansons gentiment popisantes du trio.

"Les morceaux sont plus orchestrés sur l'album" lance Julien à la guitare. "Tant mieux" serait on-tenté de répondre mais on ne voudrait pas froisser la jolie frimousse de la chanteuse qui manque un peu d'assurance et de présence sur scène.

Il faut reconnaître à sa décharge qu'elle n'est pas aidée par ses deux compagnons qui restent inlassablement pitonnés sur leurs tabourets. Pas facile dès lors pour la demoiselle de tenir la grande scène de la Maroquinerie à elle toute seule.

A écouter sur album donc, comme conseillé, mais sans grandes illusions, le peu qui nous restait étant parti en fumée sur une pathétique reprise de "Moonriver".

Petite pause en attendant Villeneuve et son orchestre …

En fait d'orchestre c'est un vrai groupe qui arrive sur scène, batterie, basse, guitare, Villeneuve en personne au clavier, guitare et voix et bien entendu Mélanie Pain au chant et "animations" visuelles (elle ne tient pas beaucoup en place).

Nous étions impatient de voir ce qu'allait devenir First Date le bel album de Villeneuve très produit et inclassable, hésitant entre électro soft et pop énergique.

Et la réponse ne tardera pas à venir, c'est définitivement de l'excellent power pop débordante d'énergie !

C'est avec "Sport hit paradise" qui est un des morceaux phares de l'album que le groupe entame le concert. Probablement aussi le morceau le plus électro et la Maroquinerie miraculeusement pleine (mais où donc étaient tous ces gens il y a 15 minutes ??) commence déjà à s'enthousiasmer.

"The falling" et "Mercury" sont ensuite enchaînés parfaitement.

Mélanie lâche, soulagée, que enfin elle allait pouvoir s'éclater car elle avait chanté les 3 morceaux les plus difficiles du set.

Tant mieux, elle est plutôt rigolote avec sa robe kitsch à gesticuler à coté d'un Villeneuve un peu réservé.

La plupart des titres de l'album seront joués, y compris LE titre en français "Plus vite que le temps".

Le groupe se fendra même d'une reprise de Depeche Mode "Things you said" assez réussie.

"Does Anybody hear now" en rappel fut évidemment épique et sans appel (et donc sans rappel). Le groupe se lâche et le titre prend une puissance que l'on espérait sur disque sans que jamais cela n'arrive…

Et si Villeneuve était finalement un groupe de scène !?

 

En tout cas, pour le plaisir de tous, tous les ingrédients sont réunis : un bon groupe, des titres accrocheurs et une aisance scénique certaine sans parler des morceaux parfaitement adaptés au live


A voir et revoir dès que possible et pas seulement pour le sourire de Mélanie.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album First date de Villeneuve
La chronique de l'album Dry Marks of Memory de Villeneuve
Villeneuve en concert au Festival La Route du Rock - Collection Hiver 2006
L'interview de Villeneuve (septembre 2005)
L'interview de Villeneuve (27 avril 2010)
La chronique de l'album Néons blancs et Asphaltine de Arman Mélies
La chronique de l'album Les tortures volontaires de Arman Méliès
La chronique de l'album Casino de Arman Méliès
La chronique de l'album Vertigone de Arman Méliès
Arman Méliès en concert au Festival Les Inrocks 2006
Arman Méliès en concert au Divan du Monde (14 mai 2008)
Arman Méliès en concert au Festival MaMA 2015 (6ème édition)
L'interview de Arman Méliès (14 juin 2006)
L'interview de Arman Méliès (21 avril 2008)
Diving with Andy dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
Diving with Andy en concert au Festival Les femmes s'en mêlent 2006
Diving with Andy en concert à La Maroquinerie (10ème édition des Inrocks Indie Club) (21 septembre 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Villeneuve
Le site officiel d'Arman Méliès
Le site officiel de Diving with Andy

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Arman Melies (21 avril 2008)


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=