Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le carnaval des ombres
R.J. Ellory  (Editions Sonatine)  juin 2021

Il n’existe pas de mauvais livre écrit par R.J. Ellory, c’est devenu une évidence. Les années se suivent et se ressemblent avec une publication habituelle de cet auteur fidèle aux éditions Sonatine depuis 2008, année de la publication de celui qui est son meilleur ouvrage à mes yeux, un certain Seul le silence. Si vous n’avez pas lu ce livre, il vous faut absolument corriger cette hérésie.

R.J. Ellory fait partie des auteurs les plus attendus chaque année chez Sonatine et c’est donc régulièrement, souvent avant l’été que son éditeur nous propose une nouvelle publication. Après l’ouvrage Le jour où Kennedy n’est pas mort, chroniqué l’an dernier, voilà Le carnaval des ombres, encore un grand roman noir que les amateurs d’R.J. Ellory devraient beaucoup aimer.

Avec cet ouvrage, l’auteur fait le choix de nous embarquer dans l’Amérique rurale de la fin des années 1950. On se retrouve en 1958, un cirque ambulant, avec son lot de freaks, d’attractions et de bizarreries, vient de planter son chapiteau dans la petite ville de Seneca Falls, au Kansas.

Ce cirque rencontre rapidement un grand succès, émerveillant aussi bien les adultes que les enfants en déployant un spectacle fait d’enchantements et d’illusions. La magie opère jusqu’à ce qu’elle soit troublée par une découverte macabre. Sous le carrousel git le corps d’un inconnu, présentant d’étranges tatouages.

Dépêché sur les lieux, l’agent spécial Michael Travis se heurte à une énigme qui tient en échec ses talents d’enquêteur. Les membres du cirque, dirigés par le mystérieux Edgar Doyle, ne sont guère enclins à livrer leurs secrets. On parle de magie, de conspiration. L’affaire prend alors très vite un tournant inattendu.

L’ouvrage nous propose une présentation du cirque assez bluffant, autour de ses différents personnages, aussi singuliers les uns que les autres comme le contorsionniste, l’être qui possède sept doigts, le mystérieux présentateur aussi. Le lecteur a vraiment l’impression d’être au milieu de ce cirque ambulant, les mots de l’auteur sont justes et réalistes, dégageant une ambiance parfaite.

La force du roman tient pour moi dans le personnage de Michael Travis, un personnage superbement construit par R.J. Ellory qui donne une vraie dimension au livre et à l’enquête. Il possède une histoire compliquée et douloureuse que l’on va connaître au fur et à mesure du livre grâce à des chapitres qui s’intercalent dans l’enquête. On comprend donc mieux son fonctionnement et ses manières de réagir lors de ses investigations. Il est aussi un homme du FBI, institution à laquelle il est particulièrement dévoué.

C’est ainsi l’occasion pour R.J. Ellory de nous parler du FBI, de nous embarquer au cœur de cette institution américaine dirigée par Hoover à l’époque de l’ouvrage. Une fois encore, l’auteur nous a déjà parlé de la CIA dans d’autres ouvrages, cette aventure dans les arcanes du FBI est particulièrement intéressante.

Malgré sa densité, son nombre de pages conséquent, on ne s’ennuie jamais en lisant cet ouvrage. On n’est pas vraiment dans un page-turner, même si l’intrigue est réussie et prenante. On est plutôt dans le genre d’ouvrage que l’on déguste, dont on profite de chaque page et de l’ambiance. Encore une fois, R.J. Ellory ne nous déçoit pas, il continue de nous surprendre en nous proposant toujours de nouvelles histoires différentes des autres. Il confirme qu’il est bel et bien le grand maître du roman noir et un superbe écrivain. Chapeau bas Monsieur Ellory ! Et rendez-vous l’année prochaine pour un nouvel ouvrage, j’espère.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Omerta" du même auteur
La chronique de "Le jour où Kennedy n'est pas mort" du même auteur
La chronique de "Le chant de l'assassin" du même auteur
La chronique de "Les fantômes de Manhattan" du même auteur
La chronique de "Un coeur sombre" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de R.J. Ellory
Le Facebook de R.J. Ellory


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=