Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Black Sunday
Tola Rotimi Abraham  (Editions Autrement)  août 2021

Voilà un ouvrage qui risque de vous remuer les tripes tant il nous délivre une vision sans fard de la société nigériane, entre violence faites aux femmes et corruption. Pour nous parler de ces fléaux, seule une nigériane pouvait nous en parler, ce que vient de faire Tola Rotimi Abraham, auteure née à Lagos qui vit aujourd’hui aux Etats-Unis.

Publié aux éditions Autrement, Black Sunday est un premier roman puissant qui nous plonge au cœur de la société nigériane dans ce qu’elle a de plus abjecte. Pas tendre envers son pays, elle dévoile une réalité, celle d’une société gangrénée par la corruption et les trafics, une société violente vis-à-vis des femmes.

La littérature africaine, ici nigériane, est une littérature que j’apprécie particulièrement. Tola Rotimi Abraham suit pour moi d’autres auteures de ce pays qui nous ont proposé d’excellents ouvrages. Je pense notamment à Oyinkan Braithwaite, Chigozie Obioma et bien sûr Chimamanda Ngozie Adichie, militante féministe reconnue.

L’ouvrage nous raconte la vie de quatre frères et sœurs, Bibike, Ariyike mais aussi les frères Peter et Andrew. Ceux-ci tombent dans la pauvreté du jour au lendemain. Pour ces quatre enfants issus de la classe moyenne nigériane, ce qui hier semblait acquis devient l’objet d’une lutte constante.

Abandonnés par leurs parents, ils se réfugient chez leur grand-mère et tentent de survivre comme ils le peuvent à Lagos, ville âpre et convulsive. Si la ville est difficile pour tous, elle est particulièrement cruelle et compliquée pour les deux sœurs. Être une femme au Nigéria, c’est avant tout être considérée comme une proie pour les hommes mais aussi pour la religion.

L’ouvrage est construit de manière assez classique puisque le récit alterne les voix des quatre membres de cette famille entre 1995 et 2015, sans forcément garder des repères chronologiques entre les récits. Evidemment, c’est le témoignage des deux jumelles qui s’avère être le plus révoltant, tout simplement car ce qu’elle nous décrive les concerne mais cela concerne aussi la condition féminine au Nigéria. Il est terrible de voir (même si ce n’est pas vraiment une surprise) comment celles-ci se retrouvent totalement déconsidérées (le mot est faible), soumises à des violences sexuelles dès leur plus jeune âge.

L’ouvrage nous montre en même temps des parcours de vie différents, notamment pour les jumelles qui vont faire des choix différents. Les deux frères, de leur côté, sont marqués par cette société nigériane qui met en avant l’homme, à tous les niveaux. Même si l’Islam est la religion dominante au Nigéria, c’est bien la religion chrétienne qui brille par son hypocrisie vis-à-vis des femmes, religion critiquée par l’auteure. Maintenant, l’histoire récente autour de Boko Haram et des enlèvements de jeunes filles qui sont violées montre que la religion musulmane est aussi très patriarcale.

Alors voilà, on sort un peu groggy de cette lecture tant l’écriture tranchante et sans compromis de l’auteure nous dévoile une société nigériane particulièrement brutale à l’endroit des femmes. Pas totalement pessimiste concernant l’avenir, il dévoile quand même une lueur d’espoir, portée par des valeurs familiales et la volonté de certaines de pouvoir s’émanciper. C’est donc un très bon premier roman que nous propose Tola Rotimi Abraham.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Tola Rotimi Abraham
Le Facebook de Tola Rotimi Abraham


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 septembre 2021 : Au revoir l'été

Il n'a jamais fait aussi beau qu'en cette fin d'été, profitons-en pour sortir, au théâtre, au cinéma, au musée, dans vos librairies et chez vos disquaires. Si vous manquez d'idées, voici notre petite sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

"Chausson - Ravel - Enescu" de David Grimal & Les Dissonnances
"Marcel Lattès : le diable de Paris" de Les Frivolités Parisinnes
"The Free Design", nouveau mix de la nouvelle saison de Listen In Bed
"Onze heures onze orchestra volume 3" de Onze Heures Onze Orchestra
découvrez Temps Calme, Eau Rouge, The Blinds Suns, Ottis Coeur et The Soulphoenixs dans cette petite sélection
"Hard days fuzzy nights" de The Freaky Buds
"De pelicula" de The Liminanas et Laurent Garnier
"Spaceshipone" de The Volunteered Slaves
et toujours :
"Fever dreams" de Villagers
"Sankofa" de Amaro Freitas
"Incidents" de Black Ink Stain
"Les géantes" de Duo du Bas
"Apocalypsna" de Eliz Murad qui nous en parle en interview
"Saturday night, sunday morning" de Jake Bugg
"Jean Baptiste Lully : Ballet royal de la naissance de Vénus" de Les Talens Lyriques
"Froggy's Delight", le meilleur titre d'émission jamais trouvé, et c'est celui de la première émission de Listen In Bed pour sa saison 3 !
"Vivaldi, l'âge d'or" de Marianne Piketty & le Concert Idéal
"Chrysta bell sings The Cure" de Strange as Angels

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet. Not a musical, not at all" au Théâtre 13-Glacière
"Tu es vraiment si pressé ?" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Le Grand départ" au Théâtre La Flèche
"Guten Tag Madame Merkel" au Théâtre La Flèche
"Premier Amour" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
les reprises :
"Correspondance avec la Mouette" au Théâtre La Reine Blanche
"Al Atlal, chant pour ma mère" à la MC93 à Bobigny
"Karine Dubernet - "Souris pas !" à l'Apollo Comedy
et les autres spectacles de la rentrée

Expositions :

"Vivian Maier" au Musée du Luxembourg
dernière ligne droite pour :
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer"au Musée Marmottan-Monet
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
dans le registre Oldies but Goodies "Via Margutta" de Mario Camerini
en streaming gratuit :
"La Fille inconnue" de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne
"Sibel" de Guillaume Giovanetti et Cagla Zencirci
un cyle Brunot Dumont en 5 flms
"Twentynine Palms"
"Hadewijch"
"La Vie de Jésus"
"Flandres"
"L'Humanité"

Lecture avec :

"Celle qui brûle" de Paula Hawkins
"Okoalu" de Véronique Sales
"Poudre blanche Sable d'or" de Matthieu Luzak
"Quand tu viens me voir ?" de Charles Berberian
"Shuggie bain" de Douglas Stuart
"Si maintenant j'oublie mon ile" de Serge Airoldi
et toujours :
"L'enfant de poussière, la peste et la vigne" de Patrick K. Dewdney
"L'éternel fiancé" de Agnès Desarthe
"La commode aux tiroirs de couleurs" de Olivia Ruiz
"Les soeurs de Montmorts" de Jérôme Loubry
"Nouvelle histoire de la Shoah" de Alexandre Bande, Pierre Jérôme Biscarat & Olivier Lalieu
"Plasmas" de Céline Minard
"Une autre guerre" de John A. Lynn II

Du côté des jeux vidéos :

"Chivalry 2" sur PS4, PS5, Xbox Series et Windows
"Ghosts'n Goblins Resurrection" sur Switch, PS4, Xbox One et Windows
Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=