Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Danton et Robespierre : Le choc de la Révolution
Loris Chavanette  (Editions Passés Composés)  septembre 2021

Décidément, la Révolution française et les personnages qui sont attachés sont un sujet qui fait couler beaucoup d’encre et même si j’ai déjà lu beaucoup d’ouvrages sur cette période importante de l’histoire de France, je continue de prendre beaucoup de plaisir à lire des ouvrages qui traite de ce sujet. Je suis d’ailleurs en pleine lecture d’un superbe ouvrage, Infographie de la Révolution française dont je vais bientôt vous parler car il est magnifique et passionnant, édité aussi aux éditions Passés Composés.

En attendant, c’est d’un ouvrage écrit par Loris Chavanette, un spécialiste de la Révolution française qui nous dresse les portraits croisés de deux icônes de la révolution que tout oppose, qui sont allés jusqu’à se détruire l’un l’autre, Danton et Robespierre.

Alors oui Danton et Robespierre sont deux personnages de la révolution française que tout semblait unir. Ils étaient avocats et membres de la petite bourgeoisie provinciale. Ils étaient tous les deux révolutionnaires, patriotes, démocrates, républicains. Tous deux, premiers élus de Paris, étaient du même parti de la Montagne, fréquentaient le même club politique, avaient les mêmes amis, les mêmes rivaux. Ils promirent de donner leur vie pour la révolution et moururent la même année, à trois mois près.

Duo devenu duel, Danton et Robespierre sont restés deux monstres politiques incarnant deux faces de la Révolution française. Jeunes et déjà célèbres, ils ont gouverné la France par la puissance de leurs discours et sont le miroir d’une génération et d’un élan collectif qui fascinent toujours.

Bien sûr la Révolution française ne se limite et ne se résume pas à ses monstres sacrés. Et l’histoire de ces deux-là ne se réduit pas non plus à une querelle universitaire. L’intérêt de cet ouvrage, ce formidable portrait croisé vient de sa construction et de son érudition. Loris Chavanette nous donne d’abord le contexte en nous racontant ce qu’ont été ces hommes avant la révolution au travers d’une première partie intitulée "Les enfants des lumières".

La seconde partie, "Les pères de la révolution" nous montre une année 1789 où la génération Danton et Robespierre arrive à maturité. Les deux partagent leur haine de l’aristocratie, qui incarne les inégalités de la société. Robespierre est un habile politicien mais ses discours laissent souvent indifférent. Il a les idées mais pas l’éloquence. Danton lui, a les deux. Cette partie nous montre leur conquête du pouvoir et s’interroge sur leur rencontre, sachant que l’on ne sait pas quand ils se sont rencontrés la première fois. Ils se connaissent déjà, ont entendu parler l’un de l’autre par l’intermédiaire des journaux. On voit aussi l’importance de Desmoulins dans cette rencontre, lui qui est proche des deux hommes. L’ouvrage nous montre aussi comment les deux hommes se tournent vers la République, particulièrement autour de l’épisode de Varennes et de la fuite du roi. La gouvernance de la révolution s’offre à eux à partir de 1792. Ils sont d’accords sur certains sujets mais déjà des divisions apparaissent entre eux.

Cela permet d’arriver à la troisième et dernière partie, intitulée "Les frères ennemis", celle qui revient sur l’impossible unité entre les deux, sur la rupture qui touche les deux anciens proches. Danton croit Robespierre égaré quand ce dernier porte à l’excès la Terreur. Robespierre croit Danton coupable d’indulgence. L’ouvrage se termine autour de deux chapitres que j’ai trouvé particulièrement intéressants. L’un nous parle des derniers jours de la vie de ces deux-là, nous montre comment l’étau se resserra sur Danton, comment il devient un ennemi de la patrie. L’autre chapitre, "Au Panthéon de l’histoire" nous montre comment ces deux personnages incarnent deux courants intellectuels de l’histoire de France. Pour comprendre l’un, il faut saisir ce qu’il n’est pas, c’est-à-dire l’autre. D’où le mythe de l‘incorruptible et du corrompu.

Alors voilà ce nouvel ouvrage est excellent, tout simplement, très agréable à lire et passionnant. Il m’a permis de mieux connaître ces deux personnages au travers d’une enquête sur leur enfance, leur vie avant 1789, leur conquête du pouvoir puis leur chute. Une fois encore je me suis régalé avec cet ouvrage d’histoire publié chez Passés Composés. D’autres m’attendent, je m’en vais de ce pas pour les lire.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Loris Chavanette


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 octobre 2021 : la petite lorgnette de la culture

C'est reparti pour un tour, on vous prépare des choses pour la fin d'année avec les amis du Village Pop mais aussi dans le look de votre site préféré. En attendant, voici le replay de la MAG34 et bien entendu le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Glow on" de Turnstile
"9" de 21 Grammes
"Satellite" de Fabulous Sheep
"55" de Heimlich
"Schubert : Sonates pour piano D840 & D960" de Jean Marc Luisada
"Mixology" de Katerina Fotinaki
"Love Letters" la nouvelle émission de Listen In Bed qui cause de Metronomy
"Awé !" de Samy Thiébault
"Diaporama" de Stéphanie Acquette
"Mumbo Jumbo" de Dragon Rapide
"La nuit des stéphanois" au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"Mary's Ideas : Umlaut Big Band plays Mary Lou Williams" de Umlaut Big Band
"From dreams to dust" de The Felice Brothers
"A bright interval" de Sweet Gum Tree
Rencontre avec Marianne Piketty autour de son disque "Vivaldi l'âge d'or"
"Fracture" saison 3 émission 2 de Listen In Bed
"En suspens" de Daniel Jea
"Chaleur digitale" de Collateral

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pour ne pas finir comme Roméo et Juliette" au Théâtre des Abbesses
"A.I.R." au Théâtre La Flèche
les reprises :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Portrait de Raoul" au Monfort Théâtre
"Accusé.e" au Théo Théâtre
"Mon meilleur copain" à la Comédie de Paris
"Jos Houben - L'art du rire" à La Scala
"Mathieu Penchinat - Qui fuis-je ? " au Théâtre du Marais
"Machine de Cirque" à La Scala
les autres spectacles à l'affiche
et le théâtre dans son salon avec des captations intégrales en streaming gratuit
"Acqua Alta" au Théâtre national de Chaillot
"Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" au Théâtre du Petit Montparnasse

Expositions :

"Jean-Michel Othoniel- Le Théorème de Narcisse" au Petit Palais
"Soutine/de Kooning, la peinture incarnée" au Musée de l'Orangerie
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Vernon Subutex 1" de Hannes Rossacher
"Tu ne tueras pas" de Krzysztof Kieslowski
"Un Condé" de Yves Boisset
"L'Ange exterminateur" de Luis Bunuel
"A Fish swimming upside down"de Eliza Petkova
"Hadewijch" de Bruno Dumont

et en salle un documentaire "Leur Algérie" de Lina Soualem

Lecture avec :

Les conquérants de la steppe, d'Attila au khanat de Crimée, Ve-XVIIIe siècle" de Arnaud Blin
"Le jardin des monstres" de Lorenza Pieri
"Kérozène" de Adeline Dieudonné
"En automne" de Karl Ove Knausgaard
"Danton et Robespierre, le choc de la révolution" de Loris Chavanette
"Danseurs sur le rivage" et "Dem" de William Melvin Kelley
et toujours :
"Venise" de Elisabeth Crouzet-Pavan
"Sur l'île noire" de Sonja Delzongle
"Rien à déclarer" de Richard Ford
"Le chat, le général et la corneille" de Nino Haratischwilli
"L'unique goutte de sang" de Arnaud Rozan
"Apocalypse Show, quand l'Amérique s'effondre" de Anne-Lise Melquiond

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=