Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jasmine Vegas
Nouveau Casino  (Paris)  21 février 2006

Jasmine Vegas présente ce soir à Paris, au Nouveau Casino, son nouveau spectacle Time issu de son premier album du même nom sorti en mai 2005.

Ce spectacle inauguré un fameux samedi 28 janvier 2006 enneigé, dans la célèbre salle des Bains Douches à Lignères où il a été élaboré en résidence, est enfin dévoilé aux parisiens.

Sur fond de projections psychédélico-dadaistes, la diva, accompagnée de son trio de choc (Chris Sanchez alias 116 à la guitare et aux choeurs, Christophe Lavergne alias Albator à la batterie et Thomas Corlay alias Space Boy aux machines, a envoûté et conquis le public.

Son entrée en robe à paillettes, toque en fausse fourrure et boa vert fluo, fait sensation et on entend quelques chuchotements relatifs au côté décalé voire déjanté de la dame.

Jasmine Vegas, diva cosmogonique et burlesque qui semble toujours en lévitation sur scène, vient d'une autre planète que le système solaire n'a pas encore inventé.

 

 

 

 

Elle ne ressemble à personne et ne se meut dans aucun courant hype. Elle compose ses chansons comme elle assemble son chapeau de parfaite ménagère en scotch brite qui agrémenté de tampax en guise de boule quiès et transformables à vue en bouches d'oreille attire des cris de joie et de stupéfaction.

Elle sort de son malicieux sac magique une boule qui tourne, non à facettes cette fois-ci, mais à cabochons de couleurs qui renvoie son cher public à de mélancoliques souvenirs de boom ou de bals de mariage.

Mais qu'on ne s'y trompe pas. Jasmine Vegas n'est pas qu'une "performeuse" qui amuserait le public avec des bulles de savon.

Elle est musicienne, chanteuse, poète et ses cordes vocales, qui peuvent naviguer de Catherine Ringer des Rita Mitsoukou à Siouxsie Sioux (de Siouxsie and the Banshees) en passant par Nina Hagen (dixit une spectatrice ravie qui découvrait la dame), en laisseront plus d'une sans voix.

Et elle a bien raison de nous lancer "Attention : alerte à la bombe !" même si elle fait allusion avec humour à sa plastique, reins cambrés, en se caressant les seins.

De la ballade ("Cannabis") à la chanson "folk urbain" ("Encaisse-moi"), du pop rock ("Je n'aime que les psychopathes") aux chansons tendres ("Fou"), elle navigue dans tous les registres avec bonheur.

Qu'elle inaugure un medley de ses poèmes surréalistes ou se promène dans la salle, elle surprend toujours même ceux qui l'ont déjà vue sur scène.

Jasmine Vegas n'est pas venue au Nouveau Casino pour rien ! Elle a touché le jackpot et ses talents de show woman ont conquis un public parisien souvent versatile et toujours très sollicité !

What time is it ? Toujours l'heure de Jasmine Vegas. Ne la ratez pas si elle passe près de chez vous parce que c'est un exemplaire unique !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Time de Jasmine Vegas
Jasmine Vegas en concert à Théâtre des Bouffes du Nord (28 février 2005)
Jasmine Vegas en concert au Nouveau Casino (26 mars 2005)
Jasmine Vegas en concert au Point Ephémère (mai 2005)
Jasmine Vegas en concert aux Bains Douches (28 janvier 2006)
Jasmine Vegas en concert au Zénith (30 mars 2006)
Jasmine Vegas en concert à La Maroquinerie (23 septembre 2006)
L'interview de Jasmine Vegas (17 juin 2005)
L'interview de Jasmine Vegas (28 janvier 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Jasmine Vegas

Crédits photos :David (plus de photos sur Taste of indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=