Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mansfield Tya - Jullian Angel
La Maroquinerie  (Paris)  15 février 2006

Seul avec sa guitare, c'est Jullian Angel, poulain du micro-label indépendant Another Record, qui ouvre cette soirée à la Maroquinerie.

Le songwriter, cheveux longs, chemise bien boutonnée, est accueilli par un public calme, qui restera assis tout au long de la soirée.

Et pour cause, l'heure n'est pas à la rigolade et encore moins à la danse. L'ambiance est solennelle, l'auditoire bercé par la pop mélancolique et la voix lancinante du chanteur.

C'est en anglais que Jullian Angel a choisi de partager ses tourments. Et même si l'on a du mal à décrypter les paroles, l'émotion dégagée est si sincère et profonde qu'elle scotche l'assistance dès le premier morceau.

 

 

Son chant vient des tripes et sa voix torturée ne laisse pas indifférent. Quand il se sample et superpose deux voire plusieurs voix c'est tout simplement magnifique. Même si la guitare est l'élément central de sa folk baroque, les multiples sons qu'il intègre petit à petit enrobent les mélodies d'un halo parfois surprenant mais toujours séduisant.

A mi-parcours, il est rejoint par Valérie Leclercq, alias Half Asleep, jeune pianiste également remarquée par Another Record et désormais produite par Unique Records.

Si les touches discrètes du piano et la voix fluette de la belge cassent la linéarité du concert, on regrette le dénuement de la formation guitare-chant qui conférait aux compositions de Jullian ce charme si original.

Puis c'est au tour des nantaises de Mansfield Tya, Julia Lanoë et Carla Fallone, de captiver le public avec leurs mélodies à fleur de peau.

C'est la première fois que le duo occupe une tête d'affiche parisienne et l'appréhension se lit sur leurs visages.

C'est avec une timidité émouvante qu'elles investissent la scène avec pour attributs une guitare, un piano, un violon et un harmonium, sorte d'accordéon posé au soufflet commandé par un pédalier .

Elles ne sont que deux et pourtant remplissent la salle d'une aura éblouissante. Julia au chant, Carla au violon. Mais ce n'est que le début.

Car elle naviguent d'un instrument à l'autre, avec toujours autant de grâce.

La voix de Julia, à la fois frêle et puissante, écorchée et lumineuse, évoque par moments celle de Chan Marshall (Cat Power). Quant à Carla, elle fait virevolter son violon, tantôt inquiétant, tantôt caressant.

Après "Fools" en ouverture, elles nous honorent d'un "Shout of Rain" dont l'intensité, déjà palpable sur l'album, prend toute son ampleur en live et provoque l'acclamation d'un public fasciné.

Puis c'est "Mon amoureuse", ode à l'amour féminin sous forme de ballade entêtante, suivi du romantique "For you", jolie reprise de Leonard Cohen. Parfois, la douceur laisse place à la violence, le rock intimiste et éthéré ("Tomorrow"), à un rock dur à l'énergie brute, comme sur la puissante "The day goes pale". Quel que soit le registre, on se laisse étourdir par leur univers à part et mystérieux.

Dommage que la prestation n'ait duré qu'une heure…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album June de Mansfield Tya
La chronique de l'album Seules au bout de 23 secondes de Mansfield TYA
Mansfield Tya en concert au Bataclan (mardi 16 février 2010)
Mansfield Tya en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - jeudi 13 septembre
L'interview de Mansfield Tya (15 février 2006)
La chronique de l'album Like was the answer de Jullian Angel
La chronique de l'album For a ghost (in a room session) de Jullian Angel
La chronique de l'album Kamikaze Planning Holidays de Jullian Angel

En savoir plus :

Le site officiel de Mansfield Tya
Le site officiel de Jullian Angel

Crédits photos : Laurent (plus de photos sur Taste of indie)


MarieG         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=