Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les détectives sauvages
Roberto Bolano  (Editions de l'Olivier)  novembre 2021

Il n’aura pas échappé aux lecteurs du dernier Goncourt que l’écrivain sénégalais a en préface de son superbe ouvrage cité un passage d’un livre de Roberto Bolaño, Les détectives sauvages. C’est dire l’influence que peut encore et toujours avoir cet auteur chilien sur les écrivains actuels. On comprend bien pourquoi les éditions de l’Olivier ont fait le choix de publier l’intégrale des écrits de cet auteur dans une collection qui devrait rassembler plusieurs livres.

Voilà que vient de sortir le cinquième tome de ces œuvres complètes, un tome consacré à un seul ouvrage du génie chilien, intitulé les détectives sauvages. Paru en 1998, Roberto Bolaño nous annonçait un roman qui pour lui comporte autant de lectures qu’il contient de voix. Il disait que son livre pouvait se lire comme une agonie, mais aussi comme un jeu.

En lisant cet ouvrage, on comprend ce message de l’auteur. Les détectives sauvages est un grand livre, il fait partie des ouvrages qui marquent dans la littérature latino-américaine et on comprend pourquoi il fournit à lui seul un tome des œuvres complètes de l’auteur proposé par les éditions de l’Olivier.

En 1975, Juan García Madero abandonne ses études pour se consacrer à la poésie. Il plonge dans les bas-fonds de Mexico et fait la rencontre d’Ulises Lima et Arturo Belano, chefs de file des réal-viscéralistes, un groupe de poètes avant-gardistes. Accompagnés d’une prostituée nommée Lupe, les trois hommes se lancent à la recherche de la poétesse mythique Cesárea Tinajero, dont la trace se perd dans le désert… Parviendront-ils à la retrouver ?

De Barcelone à Paris, d’Israël à la Californie, Roberto Bolaño nous offre l’épopée lyrique d’hommes en quête de la vraie vie, "le voyage infini de gens qui furent jeunes et désespérés mais ne s’ennuyèrent jamais", selon Enrique Vila-Matas.

Même si cet ouvrage est un pavé, que je n’avais encore jamais lu, il est une expérience de lecture incroyable et l’auteur m’apparaît de plus en plus au fil de la lecture de cette collection comme un auteur incontournable.

Construit autour de trois parties, il s’ouvre sur le journal d’un Mexicain, entouré d’une bande de jeunes poètes et se termine par le récit de son périple avec deux personnages de Mexico jusqu’au désert de Sonora pour retrouver une poétesse et aider une jeune fille qui cherche à fuir l’homme qui l’exploite.

Entre ses deux parties se trouve une énorme partie, très longue qui brise les codes du roman et la trame de l’histoire, constitué d’une multitude de témoignages et d’anecdotes au sujet des personnages qui accompagnent le jeune Mexicain. Le lecteur se retrouve embarqué aux quatre coins du monde. On comprend alors la phrase de l’auteur définissant son livre, avec autant de lectures qu’il contient de voix. Evidemment, certaines voix ont plus de poids que d’autres, ouvrant une voie vers la troisième partie.

Dire que la construction de cet ouvrage est parfaitement maîtrisée est un euphémisme. La perfection n’existe pas mais on peut estimer qu’avec cet ouvrage on s’en approche. On ne s’ennuie jamais dans ce livre, on se surprend à relire certaines pages, on se dit que Bolaño est un grand dingue, un génie incroyable, un auteur immensément talentueux.

Je n’ai pas encore lu 2666, un autre ouvrage de Bolaño parait-il tout autant génial, qui sera prochainement publié par les éditions de l’Olivier. La lecture de cet ouvrage me donne une terrible envie de le lire. Après avoir été fasciné par la lecture de La littérature nazie en Amérique, je dois avouer que cet ouvrage m’a procuré le même plaisir de lecture. Les détectives sauvages est un très grand livre, un livre que l’on peut aisément qualifier d’ouvrage culte.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Oeuvres complètes I" du même auteur
La chronique de "Oeuvres complètes II" du même auteur
La chronique de "Oeuvres complètes III" du même auteur
La chronique de "Oeuvres complètes IV" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=