Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Holden
OPA  (Paris)  2 mars 2006

Au lendemain de la sortie de leur troisième album, Chevrotine, il est temps pour Holden de partir sur les routes défendre et faire connaître les quelques jolies chansons qui s'y trouvent.

Mais ce soir, comme la veille, c'est un peu différent. Ces 2 soirées à l'OPA de Bastille (admirez un peu le jeu de mots) sont avant tout destinées à présenter dans un cadre intimiste (comprendre un bar branchouille, pas du tout taillé pour qu'un groupe rock digne de ce nom puisse s'y produire dans de bonnes conditions) ce nouvel album à la presse, aux potes et à quelques curieux qui auront su passer la bonne porte au bon moment.

Installés à 5 sur une scène pouvant contenir avec peine un duo, les Holden s'installent tranquillement devant une salle exigue et alambiquée largement remplie et enfumée.

Batterie (cachée derrière un poteau), basse, clavier (tout de rouge illuminé pendant tout le concert), guitare (jouée par Mocke, plongé dans la pénombre la plupart du temps) et bien sûr Armelle Pioline au chant et guitare (et à peine plus en lumière) c'est ainsi que va jouer Holden. Reste à savoir si les mélodies ciselées sur disque tiendront le choc sur scène (et à fortiori sur un podium aussi sommaire).

Le verdict est simple, c'est effectivement assez différent. Plus brut, plus rock, moins policé mais plus patiné. En d'autres termes, c'est plus rentre dedans et moins guimauve. Et c'est bien !

Même si on ne les sent pas tout à fait en place (d'ailleurs ils en manquent, il suffit de voir les précautions que prend Mocke pour ne pas assommer Armelle avec le manche de sa guitare au moindre mouvement).

Néanmoins, tout ce qui fait les qualités de l'album se retrouve en live, le jeu de guitare subtil avec ses petits riffs toujours bien placés est toujours là, la voix de Armelle fait toujours mouche tandis qu'elle alterne entre guitare électrique à paillettes très glamour et belle guitare acoustique brune. Le clavier, qui fait office également de seconde voix est certes discret mais souligne remarquablement les mélodies et fait sensation lorsqu'il chante "L'orage" à la place de Jean Louis Murat de fort brillante façon.

Beaucoup de titres du nouvel album bien évidemment, mais également 2 ou 3 tirés des précédents et une reprise de Sun Ra (groupe de jazz dont Mocke porte d'ailleurs le t-shirt) seront au programme de cette soirée.

Malgré quelques maladresses (mais le groupe se rôde encore), Holden réussit son examen de passage et gagne décidément à être connu. Pour cela nous ne pouvons que leur souhaiter de plus grandes salles et peut être quelques festivals d'été même si les titres plutôt intimistes ne se prêtent pas forcément aux bains de foules.

Prochain rendez-vous en mai à la Maroquinerie

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Chevrotine de Holden
La chronique de l'album Fantomatisme de Holden
Holden dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album L'essentiel de Holden
La chronique de l'album Sidération de Holden
Holden en concert à La Maroquinerie (5 avril 2006)
Holden en concert à La Maroquinerie (20 mars 2009)
Holden en concert au Festival des Attitudes Indé 2009 (mardi 29 septembre 2009)
Holden en concert à Casino de Paris (jeudi 26 novembre 2009)
Holden en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Samedi 29 septembre
L'interview de Holden (8 février 2006)
L'interview de Holden (mercredi 11 mai 2011)

En savoir plus :

Holden sur le site de Village Vert

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Holden (11 mai 2011)
Holden (28 mars 2009)


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=