Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Holden
OPA  (Paris)  2 mars 2006

Au lendemain de la sortie de leur troisième album, Chevrotine, il est temps pour Holden de partir sur les routes défendre et faire connaître les quelques jolies chansons qui s'y trouvent.

Mais ce soir, comme la veille, c'est un peu différent. Ces 2 soirées à l'OPA de Bastille (admirez un peu le jeu de mots) sont avant tout destinées à présenter dans un cadre intimiste (comprendre un bar branchouille, pas du tout taillé pour qu'un groupe rock digne de ce nom puisse s'y produire dans de bonnes conditions) ce nouvel album à la presse, aux potes et à quelques curieux qui auront su passer la bonne porte au bon moment.

Installés à 5 sur une scène pouvant contenir avec peine un duo, les Holden s'installent tranquillement devant une salle exigue et alambiquée largement remplie et enfumée.

Batterie (cachée derrière un poteau), basse, clavier (tout de rouge illuminé pendant tout le concert), guitare (jouée par Mocke, plongé dans la pénombre la plupart du temps) et bien sûr Armelle Pioline au chant et guitare (et à peine plus en lumière) c'est ainsi que va jouer Holden. Reste à savoir si les mélodies ciselées sur disque tiendront le choc sur scène (et à fortiori sur un podium aussi sommaire).

Le verdict est simple, c'est effectivement assez différent. Plus brut, plus rock, moins policé mais plus patiné. En d'autres termes, c'est plus rentre dedans et moins guimauve. Et c'est bien !

Même si on ne les sent pas tout à fait en place (d'ailleurs ils en manquent, il suffit de voir les précautions que prend Mocke pour ne pas assommer Armelle avec le manche de sa guitare au moindre mouvement).

Néanmoins, tout ce qui fait les qualités de l'album se retrouve en live, le jeu de guitare subtil avec ses petits riffs toujours bien placés est toujours là, la voix de Armelle fait toujours mouche tandis qu'elle alterne entre guitare électrique à paillettes très glamour et belle guitare acoustique brune. Le clavier, qui fait office également de seconde voix est certes discret mais souligne remarquablement les mélodies et fait sensation lorsqu'il chante "L'orage" à la place de Jean Louis Murat de fort brillante façon.

Beaucoup de titres du nouvel album bien évidemment, mais également 2 ou 3 tirés des précédents et une reprise de Sun Ra (groupe de jazz dont Mocke porte d'ailleurs le t-shirt) seront au programme de cette soirée.

Malgré quelques maladresses (mais le groupe se rôde encore), Holden réussit son examen de passage et gagne décidément à être connu. Pour cela nous ne pouvons que leur souhaiter de plus grandes salles et peut être quelques festivals d'été même si les titres plutôt intimistes ne se prêtent pas forcément aux bains de foules.

Prochain rendez-vous en mai à la Maroquinerie

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Chevrotine de Holden
La chronique de l'album Fantomatisme de Holden
Holden dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album L'essentiel de Holden
La chronique de l'album Sidération de Holden
Holden en concert à La Maroquinerie (5 avril 2006)
Holden en concert à La Maroquinerie (20 mars 2009)
Holden en concert au Festival des Attitudes Indé 2009 (mardi 29 septembre 2009)
Holden en concert à Casino de Paris (jeudi 26 novembre 2009)
Holden en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Samedi 29 septembre
L'interview de Holden (8 février 2006)
L'interview de Holden (mercredi 11 mai 2011)

En savoir plus :

Holden sur le site de Village Vert

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Holden (11 mai 2011)
Holden (28 mars 2009)


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=