Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ginger Ale
Daggers drawn  (Discograph / EMI)  février 2006

Ginger ale, c'est avant une boisson gazeuse aromatise au gingembre et au citron. C'est aussi Happy House. Un single sorti à l'automne 2002, une petite perle pop légère comme l'été qui s'en va. Réminiscence 80' dans la voix et trémolos dans la guitare.

Quatre ans plus tard, la fête disco est finie, le rimmel a coulé. Seul reste la musique de Angèle David-Guillou, la chanteuse, et Stéphane. Une musique dénuée de toute artifice, aux sonorités plus allemandes que le premier opus.

Un album résolument rock et sombre, batterie lourde sur "Un été dans le vent" avec des paroles miraculeusement en français. Ca passe. Et même plutôt bien. Daggers drawn reste un retour aux affaires réussi, en dépit des difficultés rencontrées (Label, départ de Jonathan). "The rules of the market", justement, tombe à point, avec ses claviers électriques. "We like your music he said, and we gonna make a star of you" minaude Angèle, clairvoyante sur l'industrie du disque, réaliste comme une artiste qui sort un deuxième album. Pas de compromis, encore moins de promesses.

La tonalité penche du coté de Ladytron et ses voix froides. Ses beats glacés ("Out of the blue") penchant néanmoins du coté des sentiments. Le nouveau duo français prouve, comme Air en son temps, qu'une autre voie est possible pour l'électronique gaullienne. Un petit coup de banjo nomade sur "Heat wave", pour se diversifier, creuser le sillon d'une voix nonchalante et blasée. Quitte à s'apparenter à Goldfrapp et Alison sur "Dreams of floating", une chanson portée par l'écume en slow-tempo, Une parenthèse mielleuse dans un album butinable à l'envie.

Faute de goût ou magie des collaborations, Michael Furnon de Mickey 3D s'incruste sur "Un peu après minuit". On eut préféré 3D de Massive, une autre époque et d'autres rythmes…Peu importe, la musique bubblegum de Ginger Ale se digère toujours aussi bien.

Avec du gingembre et une limonade, sous le soleil irradiant de février, en écoutant le très "Depeche Mode Strange", chanson de clôture qui ouvre l'envol vers d'autres cieux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Ginger Ale en concert au Festival Les femmes s'en mêlent 2006

En savoir plus :

Le site officiel de Ginger Ale


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=