Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Romain Humeau - Joan Doe
Le Tremplin  (Ivry-sur-Seine)  24 février 2006

Après un album d'Oobik and the pucks, deux albums et un live avec Eiffel, Romain Humeau sort ,en mars 2005, un album solo : L'éternité de l'instant.

Depuis la sortie de son album, Romain Humeau n'a pas cessé de tourner (avec ou sans son groupe) pour défendre ses chansons. Si ses titres ne passent pas en radio, qu'à cela ne tienne, il viendra nous les présenter lui même.

Après un excellent concert au Bataclan en novembre dernier, il revient en région parisienne et fait escale au Tremplin, petite salle d' Ivry Sur Seine. L'accueil est y très sympa et les prix sont plus que corrects (entrée au concert 6 euros et boissons à moins de 2 euros). Cette salle abrite également des studios de répétitions et d'enregistrements ainsi que des cours de musique.

On patiente dans le hall en regardant l'expo photo de Pol Boussaguet. 20h40, on entre dans la salle pour y voir la 1ère partie : Joan Doe.

Le groupe, composé d'une chanteuse, d'un bassiste, d'un guitariste et d'un batteur, nous livre un set très énergique.

Une dizaine de chansons, un très bon son, des chansons variées, très rock et brutales.

 

La chanteuse a une voix superbe et beaucoup d'énergie.

Le temps des 40 minutes de concert, Joan Doe nous ferait presque oublier qu'on est venus là pour voir Romain.

Joan Doe est un groupe à suivre. Seul regret peut- être, la petite taille de la scène qui oblige le groupe à ne pas trop bouger alors qu'on voit bien qu'ils en ont envie...

Fin du concert, retour dans le hall, le temps de changer le matos.

Il est 21h40 quand Mister Romain entre en scène. D'emblée, il nous "embrasse sur les fesses (la gauche de préférence)" ...

"S'enflammer" ouvre le set, suivi des "Yeux de la Gitane". Déjà, l'impression que le concert va être très bon...

"Beauté Du Diable" et "Chien Enragés" se suivent. Romain "nous remercie d'être venus; parce que des fois les gens y viennent pas." Les chansons passent très bien dans cette formule "voix + guitare". La voix ressort superbement et la musique reste quand à elle très électrique.

Une fois accordé, il reprend "Quand j'aurai du vent dans mon crâne", chanson chantée par Reggiani, écrite par Boris Vian sur une musique de Serge Gainsbourg . "Une époque où on s'emmerdait pas ..." selon lui.

Romain entame l'intro de "Prends Ma Main" et s'arrête inquiet de la fumée au fond la scène : "y'a le feu dans le studio"... il repart pour son single.

Après "L'éternité de l'instant , Romain reprendra l'une de ces références (Franck Black) avec "Velouria" des Pixies.

Puis c'est au tour de "Possédés" avant une reprise en yaourt, grimaces et gesticulations de "Wild things" d'Eddie Cochran. L'ambiance se fait plus recueillie pour "Tu restes mon ami" (chanson cachée de l'album et apparemment dédiée à Bertrand Cantat).

"La Mort Sifflera Trois Fois" viendra clôturer le concert ... avant le rappel. Romain trouvera quand même le moyen de nous caser "Tata Yoyo" d'Annie Cordy et "Yesterday" des Beatles au milieu de sa chanson ... Hé Romain, tu aimes autant les chansons d' Annie Cordy que celles des Beatles !?!

Trois minutes d'applaudissements plus tard et Romain retraverse la salle vers la scène.

"Toi" (écrite à l'origine pour Jane Birkin), l'inédit "Nulle Part" de la reprise de Tears For Fears "Shout" viendront finir le concert.

Romain s'en va puis repasse au fond de la salle mais le public l'appelle et lui demande "La malle en mai" (chanson de Kebous, chanteur des Hurléments d'Léo). Ni une ni deux, Romain demande au mec du son si tout n'est pas débranché et revient une nouvelle fois sur scène pour la chanter.

A la fin de la chanson, Romain explique que cette chanson sera présente sur l'album Temps Suspendu des Hurlements d'Léo qui sortira le 13 mars 2006 . "un groupe qui se démerde bien même si c'est le genre de groupe qui passe pas forcément sur les radios, qui ne sont pas diffusés sur les médias "rock'n'roll" et qui arrive à s'en sortir quand même. La preuve qu'on peut faire des choses quand même sans tout se vaste merdier!"

Sur ces bonnes paroles, Romain quitte définitivement la scène du Tremplin.

Voilà, le concert est fini... on ne peut être qu'enthousiasmés, impressionnés par la prestation du monsieur. Sa voix (toujours aussi puissante et intense) est la meilleure voix qu'ait connue le rock français depuis Noir Désir; ses textes sont tout autant magnifiques.

On espère que cette débauche d'énergie le conduira loin... et que son talent sera enfin reconnu à sa hauteur. Le rock français a eu Telephone, Noir Désir ... il a maintenant Romain Humeau et Eiffel, loin devant tous les autres.

Comme à la fin de chaque concert, Romain rejoint son public (avec qui il entretient une relation à part) au bar de la salle 10 minutes après le concert. Deux trois mots échangés avec Romain, histoire d'apprendre que le nouvel album d'Eiffel sortira en janvier 2007 et qu'ils feront quelques concerts secrets en octobre.

Playlist :

S'enflammer - Les Yeux De La Gitane - Beauté Du Diable - Chien Enragé - Quand J'aurai du Vent Dans Mon Crân - Prends Ma Main - L'éternité De L'instant - Velouria (Reprise des Pixies) - Possédés - Wild Things (Reprise d'Eddie Cochran) - Tu restes Mon Ami - La Mort Sifflera Trois Fois (avec Tata Yoyo et Yesterday) - Rappels : Toi - Nulle Part - Shout (Reprise de Tears For Fears) - La Malle En Mai

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'éternité de l'instant de Romain Humeau
La chronique de l'album Vendredi ou les limbes du Pacifique de Romain Humeau
La chronique de l'album Amour de Romain Humeau
La chronique de l'album Mousquetaire #1 de Romain Humeau
La chronique de l'album Mousquetaire #2 de Romain Humeau
Une 2ème chronique de l'album Mousquetaire #2 de Romain Humeau
Romain Humeau en concert à Mains D'Oeuvres (7 décembre 2004)
Romain Humeau en concert à Run Ar Puns (2 avril 2005)
Romain Humeau en concert au Festival Halloween 2005
Romain Humeau en concert au Bataclan (23 novembre 2005)
Romain Humeau en concert à l'Ubu (vendredi 4 novembre 2016)
Romain Humeau en concert à l'Elysée Montmartre (mercredi 23 novembre 2016)
L'interview de Romain Humeau (lundi 29 juin 2015 )
L'interview de Romain Humeau (mercredi 28 septembre 2016)
L'interview de Romain Humeau (janvier 2018)

En savoir plus :
Le site officiel de Romain Humeau
Le Soundcloud de Romain Humeau
Le Facebook de Romain Humeau
Le site officiel d'Eiffel
Le site officiel de Joan Doe
Le site officiel du Tremplin
Le site officiel de Pol Boussaguet

Crédits photos : Fabrice (plus de photos sur Taste of indie)


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Romain Humeau (28 septembre 2016)


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=