Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Routes oubliées
S.A. Cosby  (Editions Sontaine)  avril 2022

Comment ne pas être tenté par le premier roman publié en français d’un auteur américain encensé par le maître du roman noir Dennis Lehane ? La quintessence du roman noir, nous promet-il pour cette lecture. Et même David Joy, auteur que j’adore, embraye pour nous vanter les mérites de cet ouvrage.

A l’écriture de ce petit bijou de livre sombre se trouve un certain S.A. Cosby, auteur né dans le sud-est de la Virginie qui nous propose avec Les routes oubliées une petite merveille de lecture. Publié chez Sonatine, cet ouvrage noir, très noir fait une entrée fracassant sur la scène du thriller. On devrait entendre beaucoup parler de ce livre et aussi de son auteur.

Beauregard Montage a décidé de se ranger. Père de famille et mari aimant, il veut mettre derrière lui ses années de prison, son passé de chauffeur pour les petites frappes locales, et offrir aux siens la stabilité qu’il n’a jamais connue. Mais à Red Hill, petite ville rurale du sud-est de la Virginie aux tensions communautaires exacerbées, la vie d’un Afro-Américain ressemble encore souvent à un couteau planté sous la gorge. Et quand la pression financière se fait trop forte, Beauregard sait qu’il n’a plus le choix : il doit reprendre du service. Le coup semble gagné d’avance : un braquage dans une petite bijouterie, une fuite sur les chapeaux de roue, une piste intraçable. Sauf que le casse tourne mal. Et que la bijouterie en question appartient à un caïd du coin, prêt à tout pour se venger. Pour Beauregard, le compte à rebours est lancé.

L’histoire pourrait paraître assez classique, elle l’est sûrement un peu autour d’un type qui souhaite se ranger des affaires, de son passé de truand et qui doit reprendre du service. La construction de l’ouvrage par contre l’est beaucoup moins. On entre d’abord dans une longue première partie dans la construction du contexte et du personnage pour ensuite basculer dans un thriller qui vient replacer le roman noir. Au fil des pages, la violence se fait de plus en présente, portée par les mots de l’auteur et l’ambiance qui se dégage du livre. Les 200 dernières pages de la seconde partie sont véritablement portées par une furie incroyable qui fait qu’on les avale très rapidement.

Comme dans les ouvrages de David Joy, on retrouve dans le livre de S.A Cosby une place prépondérante donnée aux abandonnés de la société et une critique virulente des Etats-Unis et de leur politique des laissés pour compte. Le racisme, la délinquance sont très présent dans l’ouvrage, parfaitement analysé et décrit. Une fois encore, c’est un très grand roman sur l’Amérique rurale, bien loin de l’Amérique urbaine que l’on retrouve sur les cartes postales. Une Amérique rurale qui souffre terriblement du libéralisme qui la rend petit à petit exsangue.

C’est donc un très bon premier roman que nous propose cet auteur afro-américain que l’on va maintenant devoir suivre de près, faisant confiance à Sonatine qui pourrait nous proposer dans les années à venir de nouvelles publications de lui.

 

En savoir plus :
Le site officiel de S.A. Cosby
Le Facebook de S.A. Cosby


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 3 juillet 2022 : Rythme d'été

Moins d'émissions mais toujours des chroniques tout au long de l'été sur le site évidemment, avec des spectacles, des nouvelles du Festival Off d'Avignon, des expos en région et peut être quelques concerts de temps en temps : restez connectés !

Du côté de la musique :

"Violetta y el jazz" de Emiliano Gonzalez Toro
"Leoni Leoni" de Leoni Leoni
"Circus envy" un nouveau mix à écouter en ligne signé Listen In Bed
"L'album du centenaire 1922-2022" de Odette Gartenlaub
"Folklore chapter 1" de Pilani Bubu
"Mami Wata" de Reuben's Daughters
et toujours :
"Garden Party" de Florent Marchet
"I had it all" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Spleen III" de Fleur du Mal
on découvre Grandma's Ashes et Sugar Pills
"Miniatures du dedans" de Hirsute
"All indians ?" de Imperial Quartet
"Whosampled.com" la 19eme émission de Listen In Bed à écouter
"Otrium"de Quentin Ghomari
"Heat" de Shake Stew

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Malade imaginaire" au Théâtre Le Lucernaire

"Boule de Suif" au Théâtre Le Lucernaire
"Novecento Pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
"B+B=BB" à La Folie Théâtre
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Hexagone" au Théâtre Essaion
les autres spectacles déjà l'affiche
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions :

"ORLAN - Les femmes qui pleurent sont en colère" au Musée Picasso Paris
"Manifeste ORALN - Corps et sculptures" aux Abattoirs à Toulouse
dernière ligne droite pour "Love Brings Love" au Palais Galliera
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Esprit sacré" de Chema García Ibarra
"The Sadness" de Rob Jabbaz
en streaming gratuit avec :
"J'ai perdu mon corps" de Jérémy Clapin
"Séjour dans les monts Fuchun" de Gu Xiaogang
"Rapsody" de Constance Meyer
"Sashinka" de Kristina Wagenbauer
"Corps of Tobi" d'Alexa Bakony

Lecture avec :

"Cao Bang 1950" de Ivan Cadeau
"La fille sur le coffre à bagages" de John O'Hara
et toujours :
"La preuve du contraire" de Caitlin Wahrer
"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=