Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce All eyes off me
Hadas Ben Aroya    (juin 2022) 

Réalisé par Hadas Ben Aroya. Israel. Comédie dramatique. 1h29 (Sortie 8 juin 2022). Avec Elisheva Weill, Leib Lev Levin, Yoav Heit etHadar Katz.

Il y a quelques années, on avait attiré l'attention sur le premier film de Hadas Ben Aroya, "People that are not me", portrait sensible d'une jeunesse israélienne "bobo".

C'est avec un grand plaisir que l'on a donc constaté que, "All eyes off me", le deuxième film de la cinéaste, tenait toutes les promesses du précédent, voire les amplifiait en saisissant quelque chose d'indicible de l'époque actuelle et surtout en étant capable de les faire passer sur l'écran.

En trois chapitres rapides, qui pourraient chacun être un "conte cruel de la jeunesse" pour paraphraser le titre du beau film de Nagisa Oshima, Hadas Ben Aroya entraîne son héroïne, et peut-être son double, Avishag (Elisheva Weill) vers un torrent d'amour qui se canalise mystérieusement alors que tout semblait bien parti pour s'enliser dans une impasse ultra-violente.

"People That Are Not Me" était une œuvré nocturne, dans laquelle on était enfermé dans l'autisme de jet setters condamnés au vase-clos de la boîte de nuit. Au contraire, le monde de "All eyes off me" s'ouvre peu à peu à la lumière du jour et à la découverte de l'altérité.

Avishag trouve une solution à son mal être existentiel, sublimé par une sexualité exacerbée et apparemment épanouie avec son petit ami Max (même si elle a besoin que l'amour lui fasse mal, lui laisse des traces pour prouver qu'il est bien réel). Cette solution prend corps avec le petit boulot qui lui fait entrevoir un autre réalité, un autre espace-temps, d'autres lieux que ceux qui l'enferment dans sa jeunesse.

Chargée de s'occuper du chien de Dror, elle pénètre l'univers apparemment morne de celui-ci. Cet homme, entre deux âges, gentil, plus pataud que son chien, elle l'observe dans sa maison, au milieu de ses abeilles et voit en lui la figure d'un autre solitaire, qui, finalement est aussi inadapté qu'elle a la vie de tous les jours, mais qui a su, lui, s'y faire.

C'est avec ce gros vieux garçon devenu athée après avoir fréquenté une yeshiva, ne sachant pas faire la cuisine après avoir vécu la vie collective en kibboutz, qu'elle va se confronter à un sentiment nouveau : la tendresse. Une infinie tendresse qui ira pour elle jusqu'à tenter un effort surhumain, celui de rester silencieuse pendant l'éternité d'une minute...

Plus question d'un amour physique sans issue, plus question de savoir ce que voulait vraiment lui dire Max quand il lui traduisait en hébreu les paroles de "Message Personnel" de Françoise Hardy.

Avec Dror, Avishag vit la plénitude d'un beau moment présent et la cinéaste réussit le presque impossible miracle d'en transmettre le contenu à son spectateur qui ne s'y attendait pas.

"All eyes off me" de Hadas Ben Aroya est un film dont on sort heureux sans qu'on sache trop comment cela est advenu. On venait voir un film branché israélien et on le quitte en emportant un petit plus en soi, quelque chose de doux, un sentiment de légère lévitation et l'énorme envie de sourire à la premier personne que l'on croisera...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=