Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Ligne Rose
Théâtre Lepic  (Paris)  juin 2022

Comédie écrite et interprétée par Odile Blanchet, Bérénice Boccara et Sana Puis dans une mise en scène de Jean Laurent Silvi.

Elles ont situé leur pièce en 1928 dans les années Folles, mais en une heure et quinze minutes, elles les transforment en années drôles.

A cette époque où la réclame règne, on aurait envie de leur suggérer un anachronique slogan publicitaire : "Ne soyez pas moroses... Allez tous voir La Ligne Rose".

Dès l'ouverture du rideau, on découvre Marthe (Odile Blanchet) et Denise (Bérénice Boccara) à leur poste d'opératrices téléphoniques. Quelques minutes et Jeanne (Sana Puis) vient les rejoindre... Et c'est parti !

Aucun temps mort pour un trio qui n'en a cure des invraisemblances et embarque ses spectateurs dans une histoire vraiment originale. Pur divertissement, "La Ligne Rose" bénéficie d'un bel écrin : d'abord, Olivier Prost a conçu un décor astucieux, avec au centre un "central téléphonique" qui se referme façon paravent, pour laisser de chaque côté un espace, l'un servant de chambre l'autre évoquant une arrière-salle de bistrot.

Ensuite, les trois jeunes femmes sont immédiatement identifiables dans leurs costumes conçus par Claire Avias : Marthe, avec son chapeau cloche à la Louise Brooks, est l'aristocrate du trio, Jeanne, avec son béret, la fille popu et Denise, avec son serre-tête, la fofolle qui vire à la déjantée.

Mais, attention, elles ne sont pas des caricatures et ont su chacune nourrir leurs personnages avec quelques jolies touches d'humanité. On leur saura également gré d'avoir joué à fond la carte féministe : ici, les hommes ne sont que des voix off la plupart du temps téléphoniques.

Dans sa mise en scène, Jean-Laurent Silvi sait jouer astucieusement de ce manque qui a pour avantage d'obliger à des ellipses chères au cinéma et hélas beaucoup moins au théâtre.

Le résultat est un récit rythmé, alerte, et qui, atout supplémentaire, bénéficie d'un texte très bien écrit et surtout écrit juste. Les trois auteures-actrices auraient pu en faire trop et allonger la sauce, notamment quand elles ont au bout du fil des "clients" qui attendent d'elles qu'elles participent à leurs fantasmes...

Jamais elles ne cèdent à toutes les facilités que leur bon sujet pouvait impliquer. On les félicitera pour leur maîtrise, leur bonne humeur et leur bonne entente. Sans doute, on ne prendra pas beaucoup de risques en leur prédisant un vrai succès. "La Ligne rose" est le spectacle idéal pour convaincre ceux qui n'osent pas revenir au théâtre d'enfin franchir le pas.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 juin 2022 : Voilà l'été

Paul McCartney a 80 ans, La Mare aux Grenouilles vient de fêter ses 2 ans, il fait (trop) chaud : pas de doute, c'est bientôt l'été. En attendant une actualité plus légère sur juillet et août, voici de quoi découvrir et aiguiser votre curiosité !

Du côté de la musique :

"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy
et toujours :
"L'innocence" de Lisa Portelli
"Le syndrome de Goteborg" des Fatals Picards
Rencontre avec Laurent Honel des Fatals Picards
"Jokers" de Vincent Peirani
"Paris n'existe pas" de Son Parapluie
"The pleasure is goldmine" de Olivier Rocabois
"Les démons familiers" de Mathias Lévy
"Prince de plomb" de Marcia Higelin
"La dynastie du chouchou" de Listen In Bed à écouter en ligne
Festival Art Rock 2022 avec Kim Gordon, Flore Vesco, Pete Doherty ...
"Social Kaleidoscope" de Boris Maurussane
"Lost in confusion" de Amy Lee & the Loco Project Band
Cosse, Bukowski et Flor Del Fango dans une sélection de clips

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Believers" au Théâtre Lepic
"Ceci n'est pas une Framboise Frivole" à la Piccola Scala
"Hop-là !" au Théâtre Essaion
en avant-première du Festival Off d'Avignon :
"Une nuit avec Monsieur Teste"
"Je m'appelle Adèle Bloom"
"Second souffle"
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
derniers jours pour "Boilly - Chroniques parisiennes" au Musée Cognacq-Jay
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Jungle rouge" de Juan José Lozano et Zoltan Horvath
en streaming gratuit avec :
"Une femme fantastique" de Sebastian Lelio
"La tourneuse de pages" de Denis Dercourt
"Frost" de Sharunas Bartas
"Lady Chatterley" de Pascale Ferran
et le cinéma asiatique en 7 films

Lecture avec :

"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter
et toujours :
"Unfollow" de Luka Juliger
"Traquenoir" de Ed Lacy
"Reste près de lui" de Emily Koch
"Leonard de Vinci" de Jean Yves Boriaud
"Elle est le vent furieux" de Marie Alhinho, Marie Pavlenko, Sophie Adriansen, Flore Vesco, Cyndy Van Wilder & Coline Pierré

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=