Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Emiliano Gonzalez Toro
Violeta Y el jazz  (Gemelli factory)  mai 2022

Fille d’un professeur de musique et d’une paysanne, sœur du poète Nicanor Parra et du chanteur Roberto Parra, Violeta Parra est née à San Carlos au Chili en 1917 au milieu d’une famille nombreuse. C’est à neuf ans qu’elle commence à apprendre la guitare. A douze, elle compose ses premières chansons. Devant subvenir aux besoins de sa famille, elle arrête l’école, se consacre à la musique et chante avec une partie de sa famille ou en solo dans des bars, des restaurants, des rues, des cirques ou des bordels.

En 1952, elle voyage à travers le pays, collecte et enregistre des chants traditionnels des villages et des campagnes, participant d’une certaine façon à la création d’une identité nationale culturelle chilienne. Le fruit de ses recherches sera rassemblé dans Cantos folkloricos chilenos avec textes et transcriptions musicales. Elle anime également une émission radio : Canta Violetta Parra. Elle enregistre de nombreuses chansons aussi bien traditionnelles que de folk d’inspiration traditionnelle tout en refusant les facilités d’un certain exotisme. Pensant l’art dans sa globalité, elle pratique aussi la peinture, la tapisserie ou la céramique. Elle exposera par exemple des tapisseries, des masques en papier mâché et des sculptures au Musée des arts décoratifs de Paris en 1964 ou à l’Université de Genève. Genève, ville dans laquelle elle séjournera plusieurs années en compagnie du musicologue Gilbert Favre. Au milieu des années 60, elle crée à Santiago un centre culturel. Elle s’y suicidera en 1967.

Véritable légende au Chili, Violeta Parra était une chanteuse militante et engagée, révoltée par l’injustice sociale se souciant du sort des plus pauvres, luttant contre la bourgeoise, la police ou l’armée. Elle fut l’un des fers de lance du Nueva Canción Chilena, mouvement de renouveau folklorique, où la tradition se nourrissait d'innovations musicales, assumant un engagement pour le gouvernement d'unité populaire, se transformant en un mouvement musical avec un militantisme politique clair.

C’est donc à Violeta Parra que le ténor suisse d’origine chilienne Emiliano Gonzalez Toro, accompagné de Thomas Enhco, Paloma Pradal, Mathilde Etienne, Pancho Gonzalez, David Enhco, Jérémy Bruyère, Edwin Sanz, Leo Rondon, Irene Toro, a décidé de rendre hommage. C’est Thomas Enhco qui s’est chargé des arrangements. Avec beaucoup de subtilité il est parvenu à garder la richesse, la forme, le rythme de la musique de Parra tout en réorchestrant les chansons mêlant des éléments du jazz aux racines latino-américaines et les réharmonisant laissant des moments libres à l’improvisation. A cela s’ajoute la voix magnifique, si intense, si veloutée d’Emiliano Gonzalez Toro (sans oublier celles de Paloma Pradal, Mathilde Etienne et Irene Toro).

"Gracias a la vida", merci à la musique, merci à Violeta Parra, Emiliano Gonzalez Toro, Thomas Enhco et à tous les musiciens de ce beau disque !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album A room of mirrors de Emiliano Gonzalez Toro & Zachary Wilder

En savoir plus :
Le site officiel de l'Ensemble I Gemelli
Le Soundcloud de Emiliano Gonzalez Toro
Le Facebook de Emiliano Gonzalez Toro


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=