Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les enfants endormis
Anthony Passeron  (Editions Globe)  août 2022

Voilà une des surprises et une des belles lectures de cette rentrée littéraire que celle proposée par Anthony Passeron avec son ouvrage Les enfants endormis, publié aux éditions Globe. Anthony Passeron est né à Nice, il est enseignant dans un lycée professionnel et son ouvrage est un premier roman.

Pour Anthony Passeron, "écrire, c’était la seule solution pour que l’histoire de son oncle, l’histoire de sa famille, ne disparaissent pas avec eux, avec le village. Pour leur montrer que la vie de Désiré s’était inscrite dans le chaos du monde, un chaos de faits historiques, géographiques et sociaux. Et les aider à se défaire de la peine, à sortir de la solitude dans laquelle le chagrin et la honte les avaient plongés".

Quarante ans après la mort de son oncle Désiré, Anthony Passeron décide d’interroger le passé familial. Evoquant l’ascension de ses grands-parents devenus bouchers pendant les Trente Glorieuses, puis le fossé grandissant apparu entre eux et la génération de leurs enfants, il croise deux histoires dans son ouvrage : celle de l’apparition du SIDA dans une famille de l’arrière-pays niçois (la sienne) et celle de la lutte contre la maladie dans les hôpitaux français et américains.

Superbement écrit, très juste dans le ton et dans la description d’une époque, l’auteur parvient avec brio à mêler le parcours et le destin de son oncle héroïnomane frappée par le Sida et celui d’une époque durement touchée par cette nouvelle maladie. Il nous embarque à Amsterdam où son oncle, lors d’une de ses virées va tomber dans le piège de la drogue, qui lui fera attraper le Sida.

Il nous embarque aussi à l’intérieur de sa famille, qui vont nier pendant longtemps la réalité des difficultés de Désiré, trop difficile à accepter et peu en adéquation avec l’image que veut véhiculer un couple de bouchers à la réputation de commerçants exemplaires, une réputation qu’ils ont construit sur la durée en partant de rien.

La grande qualité de l’ouvrage, au-delà de l’écriture et de l’histoire qu’elle raconte vient de l’ambition d’Anthony Passeron de ne juger personne, ni son oncle tombé dans la drogue puis dans le SIDA, embarquant dans sa mort son épouse et sa fille ni les parents de Désiré, touché par la honte et le déni face à la séropositivité de leur fils. Désiré était le fils aîné de ses parents qui avait quatre enfants, il était même le fils préféré, le fils choyé mais aussi celui en lequel on attendait le plus, celui qui devait montrer l’exemple. Il avait tout selon eux, pour avoir une vie paisible, dans la continuité de celle des parents et de la boucherie. Désiré n’a pas fait ce choix, nous raconte Anthony Passeron avec une pudeur remarquable.

A cela s’ajoute le formidable récit que l’auteur nous fait des années SIDA, de la lutte des travaux français et américains pour identifier ce nouveau virus ravageur, de leur action pour récupérer de l’argent pour la recherche et pour tenter d’enrayer cette maladie. Il nous montre une réalité opposée, celles des médecins qui à l’époque tenter d’alerter le monde sur cette maladie pour éviter sa propagation et celle des malades qui faisaient tout pour garder secret la maladie qui les frappait.

Avec cet ouvrage, l’auteur évoque, dans ce premier roman de filiation, la solitude des familles à une époque où la méconnaissance du virus était totale, le déni écrasant, et le malade considéré comme un paria. Il nous raconte l’histoire de ces enfants endormis, touchés par l’ivresse de la drogue, qui voulaient une vie différente de celles de leurs ainés, anéantis par le SIDA.

Les enfants endormis est un magnifique ouvrage, une des plus belles lectures de cette rentrée littéraire qu’il vous faut absolument lire.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Anthony Passeron


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=