Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sébastien Tellier
Sessions  (Record Makers)  avril 2006

Une ancienne légende raconte que les malades psychiatriques internés pensent que les fous sont enfermés dehors…

Vu de l'extérieur, Sébastien Tellier est un grand corps abstrait, fou et fougueux, malade et sain d'esprit. Un OVNI alunissant sur la terre, capable d'imposer à sa maison de disques, Record Makers, un album à la Willie Nelson, fait de reprises de chansons des deux premiers albums, L'incroyable vérité et Politics.

Quelle force l'anime, sur quelle matière travaille-t-il, à quoi se dope-t-il pour obtenir cette créativité ? Personne ne sait.

Sessions, paru dans un premier temps sur Itunes, laisse pantois. L'art du cover et des reprises se perdant quelque peu ces derniers temps, entendre les ré-enregistrements de "Black douleur" en version dépouillée piano/voix séduit le cœur et l'esprit. Exit la grandiloquence et les productions mariachis de Politics, Sébastien Tellier décide avec ce troisième opus de revenir à l'essentiel, la mélodie et la pureté, enlever son masque de Lorenzaccio, ôter sa parka grandguignolesque pour flirter avec l'élévation spirituelle.

Elévation spirituelle…Sessions s'apparente par moment à une musique de secte, pas sectaire. Comme une messe de cérémonie du Temple solaire, païens assis autour du feu pour célébrer la beauté des nuages sur "Bye Bye", méconnaissable avec ses claviers timides. Le temps d'un inédit mou du genou, "Classic", Tellier calme le jeu avec ses nappes de claviers à la manière de Virgin Suicides, avant de s'embarquer sur un frêle esquif, une reprise de Christophe ("Dolce Vita") tout en retenue. En français s'il vous plait, de brillante manière.

L'œuvre de Tellier est un séquoia aux innombrables couches, tronc d'arbre massif vieux de plusieurs millénaires. Photosynthèse de diverses musiques, de Air à Robert. Wyatt inspire Tellier par sa science des claviers (omniprésents sur ces dix titres), sa tristesse joyeuse si belle sur "Rock Bottom", et ses sons si triturés ("Broadway", deuxième titre de Sessions, moment de grâce).

Puis vient le temps des cerises, le moment éternel. La lente montée des accords précieux, comme un shoot onirique, jusqu'à l'explosion, "La Ritournelle est belle", seule au piano. La sonde Voyager , partie dans l'espace voila 15 ans peut-être, aurait sûrement dû emporter ce morceau avec elle, histoire de coloniser les autres planètes. Comme une carte de visite de ce que l'humanité faisait de mieux. Avec "Fantino" et ses accords grattés sur une guitare de verre, en Face B pour achever la conversion extra-planétaire.

Loin d'être une parenthèse, Sessions pourrait se résumer comme un point final. Le dernier bras d'honneur de Tellier à l'industrie du disque. Ils sont trop rares les artistes à avoir une vision, des illuminations. Sortir un album à la Willie Nelson , repéré dans une série TV sur TF1 en train d'enregistrer ses morceaux pour une émission de radio….Une folie, une extravagance dont seul Tellier pouvait avoir le secret.

Sessions est un instant de bonheur dans la tempête, loin des remous, perdu sur une île déserte, en attendant les secours. Les secours viendront un jour, un équipage viendra, barbes poilues et cheveux gras, nous faire redécouvrir cette musique belle comme un ballon qui s'envole.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Politics de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sexuality de Sébastien Tellier
La chronique de l'album My God Is Blue de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Confection de Sébastien Tellier
La chronique de l'album L’Aventura de Sébastien Tellier
Sébastien Tellier en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Sébastien Tellier en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre
L'interview de Sébastien Tellier (avril 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Sébastien Tellier


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=