Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Louis Boulanger - Peintre rêveur
Maison de Victor Hugo  (Paris)  Du 10 novembre 2022 au 5 mars2023

Avec "Louis Boulanger - Peintre rêveur", la Maison de Victor Hugo consacre une exposition monographique inédite au peintre Louis Boulanger (1806-1867) ami du maître des lieux et figure du cénacle romantique aujourd'hui méconnu sinon oublié.

Les commissaires Gérard Audinet, directeur des Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey et Olivia Voisin, directrice des musées d'Orléans, ont opéré une importante sélection d'oeuvres picturales et graphiques.

Et ce pour re-visibiliser tant son oeuvre personnelle reconnue à ce titre et notoire en son temps que celle mise au service non seulement de la promotion du mouvement du Romantisme auquel il s'est affilié mais de l'élaboration de son identité visuelle.

La monstration se déploie dans un parcours chrono-thématique soutenu par la belle scénographie de Simon de Tovar et Alain Batifoulier du Studio Tovar placée sous une chromatique rouge qui renvoie à la couleur de la passion et .

Louis Boulanger, peintre du drame et indéfectible chantre du Romantisme

Louis Boulanger se distingue avec, présenté au Salon de peinture et de sculpture de 1827, le tableau "Le Supplice de Mazetta" inspiré d'un poème de Lord Byron dont le sujet et le traitement révèle des goûts qui l'amènent à intégrer le cénacle du Romantisme placé sous l'égide de ses figures majeures dont celle du génie du siècle que fut Victor Hugo dont il devient un familier.

"Léopolodine à quatre ans" - "Adèle à la cerise"

A titre personnel, Louis Boulanger oeuvre dans le genre du portrait, le portrait mondain en vogue sous le Second Empire et naturellement le portrait romantique par amitié.


"Achille et Eugène Devéria", Madame Victor Hygo" - "Victor Hugo" - "Trois Amours poétiques"

Sous influence des peintres de la Renaissance italienne, de manière privilégiée Véronèse, et des maîtres anciens, notamment Rubens, il veut s'inscrire dans celui de la peinture d'histoire ainsi en traitant de sujets bibliques ("La douleur d'Hécube", "Le Martyre de Saint Laurent") ou de faits historiques ("L'assassinat de Louis d'Aragon").


"Le "Martyre de Saint-Laurent" - "La Ronde du Sabbat" - "Vive la joie (Notre Dame de Paris)" - "Les Laboureurs de Virgile" - "La douleur d'Hécube"

Et ce non dans une veine sulpicienne, qui se manifestera plus tardivement dans les commandes publiques de grands décors ("Le Triomphe de Pétrarque", "Festin à la mode vénitienne") mais essentiellement dramatique avec des tropismes affirmés.

Celui des univers sombres et du déchaînement des passions qui s'avère en résonance avec les codes du Romantisme naissant et du fantastique avec une prédilection pour le surnaturel et les peurs ancestrales ("Le Feu du ciel") pour laquelle il figurait à ce titre dans l'exposition "Fantastique !" au Petit Palais consacrée à l'estampe visionnaire.


"Le Feu du ciel" - "L'Assassinat de Louis d'Aragon"

Ainsi que l'étrange avec la scène apocalyptique de groupe ou de foule hystérisée ("La Ronde du Sabbat") et la figure imaginaire telle celle du fantôme qu'il décline dans des créations originales et pour l'illustration du recueil de poèmes "Les Orientales" de Victor Hugo.

 "Attaque du tigre" - "Mort du cheval de Mazeppa" - "Chasse infernale" - "Ronde du Sabbat" - "Lénore ou la Nuit de Valpugis" - "Attaque de l'ours"

Car dessinateur virtuose, Louis Boulanger excelle dans l'art graphique et, par la résonance de ses tropismes avec les code du Romantisme, il contribue à l'élaboration de son iconographie visuelle en procédant par le dessin à l'encre et l'aquarelle à l'illustration des oeuvres littéraires notamment d"Alexandre Dumas ("Les Crimes célèbres") et, surtout, de l'ensemble de la production hugolienne.


"Notre Dame de Paris"

Dès ses débuts, Louis Fournier s'intéresse au théâtre et publie en 1827 l'album lithographies "Souvenirs du théâtre anglais à Paris" illustrant des opus du théâtre élizabéthain, notamment ceux de Shakespeare.

Et donc sera à l'origine des costumes de théâtre pour la représentation des drames romantiques auxquels l'exposition consacre une salle dédiée abondamment documentée.

Et dont certains comme ceux de "Lucèce Borgia" et "Marion Delorme", sont insérés in situ dans une maquette de décor qui donne une idée de la magnificence des production sthéâtrales de ce temps.


"La litière de Richelieu - "L'Affront"

Pour les passionnés d'Histoire du théâtre, une borne numérique recense les costumes et tous peuvent peuvent poursuivre leur déambulation à l'époque romantique, en accès gratuit, dans l'appartement de Victor Hugo et les collections du musée.

 
En savoir plus :

Le site officiel de la Maison de Victor Hugo

Crédits photos : © MM
ave l'aimable autorisation de la Maison de Victor Hugo


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=