Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un bon job
La Manufacture des Abbesses  (Paris)  novembre 2022

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Stéphane Robelin, avec Sophie Vonlanthen, Lionel Nakache, Juliette Marcaillou, Philippe Chaine et Tom Robelin.

De Sacha Guitry à Eric Emmanuel Schmitt, en passant par Marcel Pagnol, ils sont nombreux les dramaturges et les hommes de théâtre comme Patrice Chéreau à être passés des planches à l'écran. Auteur de trois films, dont deux en compagnie de Pierre Richard, Stéphane Robelin, a décidé avec "Un bon job" de faire le chemin inverse.

En quittant sa caméra, il a aussi changé de thématique. Alors qu'il avait abordé les problèmes liés à la dépendance des retraités, il s'ouvre ici à celui de la "charge mentale".

A l'heure où tant d'autres se confient à des coachs et des préparateurs mentaux ou physiques, Johana (Sophie Vonlanthen) a décidé d'inventer son propre concept et de l'expérimenter avant, peut-être, de le généraliser.

En auditionnant pour ce rôle, Raphaël (Lionel Nakache), quadragénaire plus chômeur professionnel que demandeur d'emploi, elle va trouver paradoxalement l'oiseau rare, celui qu'elle va appeler "un homme à penser". Comme la femme de ménage libère ceux qui l'emploient de leurs tâches ménagères, il va devoir se mettre dans sa peau pour la libérer de tout ce qui lui encombre le cerveau.

Mais, en entrant dans le cercle familial de Johana, restera-t-il à sa place ou sa fonction évoluera-t-elle au détriment de sa propre "charge mentale" ?

Confronté à Denis (Philippe Chaine), le mari de Johana, et à ses grands enfants Léa (Juliette Marcaillou) et Paul (Tom Robelin), Raphaël pourrait reproduire la situation pasolinienne de "Théorème", puisqu'il séduit Léa et Paul, mais Stéphane Robelin n'a pas choisi tout à fait cette évolution pour son personnage.

Ni drame ni comédie, "Un bon job" cherche à montrer comment pourrait évoluer la notion de travail dans un capitalisme rénové. On pourrait la définir comme une pièce futuriste.

David Bersanetti, à l'époque du télétravail, a d'ailleurs conçu un seul lieu néo-moderne mélangeant cuisine et salle de réunion, où trône magistral un grand frigo sur lequel s'épanouit une plante verte que soigne inlassablement Johana. Derrière ce décor, domine un grand espace qui fait parfois office d'écran vidéo, parfois de séparation avec le supposé reste de l'appartement.

Même si l'on parle beaucoup, en évoquant des pistes possibles d'évolution de "l'homme à penser", Stéphane Robelin sait ne pas trop digresser. Il n'oublie pas qu'il vient d'un art où, contrairement au théâtre, règne l'ellipse. Chaque scène a ainsi pour but de faire avancer l'action, de montrer comment l'évolution des fonctions de Raphaël rétroagissent sur sa psychologie.

Jamais austère ni didactique, "Un bon job" est une fable qui va jusqu'au bout de sa logique. sait convaincre sans avoir besoin de trop s'épancher pour l'expliquer. On pourra trouver qu'il exagère ou, au contraire, qu'il sous-estime les conséquences de ses présupposés.

En tout cas, on ne lui reprochera pas d'être fumeux ni à côté de la plaque. Avec une bonne dose d'humour pour faire passer l'amertume de la leçon, il n'abandonnera jamais en route ses spectateurs.

Tout au contraire. Aidés par cinq comédiens de qualité, il réussit à les distraire tout en les faisant réfléchir sur demain. Des débuts prometteurs dans le monde théâtral.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=