Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Chic !
Galerie des Gobelins  (Paris)  Du 12 octobre 2022 au 29 janvier 2023

Etablissement public administratif rattaché en 2022 au ministère de la Culture en charge de la conservation et la restauration du patrimoine mobilier français des grandes résidences de l’État, le Mobilier national est également investi d'une mission de promotion des arts décoratifs à la française.

Et avec l'exposition "Le Chic ! Arts décoratifs et mobilier de 1930 à 1960", il propose une immersion dans trois décennies de création contemporaine avec des réalisations résultant de commandes publiques et de la collaboration de décorateurs et du savoir-faire d'artisans et maîtres d'art.

Conservateurs en ce lieu, les commissaires Emmanuelle Federspiel et Gérald Remy ont opéré une conséquente sélection de meubles, luminaires, objets d'art, tapisseries et tapis d'exception déployée en un parcours chronologique scenographié par le styliste et architecte d'intérieur Vincent Darré.

Les décors de la République de l'Art déco au proto-design

Le choix de la période 1930-1960 s'avère aussi judicieuse qu'éclairante et ce à un double titre.

D'une part avec l'illustration de la combinaison réussie de la tradition et de la modernité au sein des grandes commandes publiques afférentes à des lieux historiques de prestige considérés comme un patrimoine ne devant pas être dénaturé et une vitrine à l'international de l'art de vivre français.

D'autre part, par son historicisme didactique sur la mutation conceptuelle de la décoration avec l'émergence du design privilégiant une esthétique fonctionnelle soutenue par une nouvelle génération de décorateurs et architectes dont ceux fondateurs de l'Union des artistes modernes et l'impact de l'Exposition internationale des arts et des techniques appliqués à la vie moderne qui s'est tenue à Paris en 1937.

La monstration se déroule sur deux niveaux dont le premier consacré aux années 1930 introduites par le traditionnel style classique, ainsi avec le projet de Gustave Jaulmes pour le salon d'apparat pour l'Ambassade France à Washington avec les sièges en basse-lice sur le thème des Fleurs de France et les tapisseries murales de la série "Fleuves de France" reproduisant un decorum ostentatoire pérennisé depuis le 18ème siècle.

Composé comme une galerie d'exposition en ligne de fuite et en mode "Show Room", le premier niveau met l'accent sur des pièces remarquables empruntant au style Art Déco et émanant des principaux décorateurs régulièrement sollicités par l'Etat.

Ainsi, entre autres avec l'immense table de salle à manger en verre gravé et peint de Jules Leleu et la table lumineuse de Marcel Bergue.

et les créations du très prisé André Arbus dont le salon ovale du Ministère de l'Agriculture sis dans l'Hôtel de Villeroy.

Après un focus sur les luminaires inventés ou réinventés, telle la monumentale "Torchère" de Philippe Genet et Lucien Michon, résultant de l'innovation électrique, le deuxième niveau est dédié aux décennies suivantes et aux grands ensembles mobiliers significatifs avec une présentation revisitée par Vincent Darré.

Dans les années 1940 les grandes restaurations de lieux rattachés à la Présidence de la République effectuées de 1947 à 1954 sous le mandat et l'impulsion de son résident Vincent Auriol respectent leur identité historique de manière néo-classique.

Tel pour le grand salon doré, salon d'apparat de Gilbert Poillerat aux fauteuils recouverts de tapisserie de la Manufacture de Beauvais et "la chambre du roi" d'André Arbus destinée aux chefs d'Etat étrangers en visite officielle que Vincent Darré met théâtralement en scène à la manière du décorateur Christian Bérard et des décors muraux peints réalisés par l’Atelier Meriguet-Carrère.

La même esthétique s'applique aux rénovations de l'Hôtel Kinsky, hôtel particulier parisien datant du 18ème siècle alors siège de la Direction générale des Arts et Lettres dont le Salon Jaujard de style néo-classique conçu par Jules Leleu pour le cabinet du directeur général.

Et pour le Pavillon de chasse construit au 19ème siècle sur le parc du Château de Marly détruit par Napoléon avec une salle à manger "campagne chic".

Si les pièces d'apparat que sont les pièces de réception, salons et salle à manger, constituent les espaces de prédilection du goût français, caractérisé par le luxe et l'élégance implicitement incluse dans l'expression "le chic", celui-ci de déploie également dans les bureaux et appartements privés de ses locataires mais souvent en intégrant voire privilégiant les tendances modernistes comme pour la salle de bains présidentielle de Colette Gueden.

Et la chambre de Suzanne Guiguichon pour la chambre du président au Château de Rambouillet.

Avec la décennie 1950 entrent en piste les couleurs vives et les lignes épurées ainsi avec Marc Du Plantier et le salon pour les appartements privés du ministre des PTT dont il signe également les luminaires et tapisseries et avec Raphaël Raffel influencé par l'esprit scandinave.

A noter les nombreuses tapisseries, le Mobilier national gérant les manufactures des Gobelins, de Beauvais et de Lodève et la présence de bornes numériques avec des vidéos appelant l'attention sur le travail des maîtres-artisans participant à la conservation et la restauration des collections nationales.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Mobilier national

Crédits photos : © MM
avec l'aimable autorisation du Mobilier national


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=