Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fin de partie
Théâtre de l'Atelier  (Paris)  janvier 2023

Comédie dramatique de Samuel Beckett, mise en scène de Jacques Osinski, avec Denis Lavant, Frédéric Leidgens, Claudine Delvaux et Peter Bonke.

Après notamment "Cap au pire", "La dernière bande" et "L'Image", Jacques Osinski revient à l'oeuvre de Samuel Beckett avec "Fin de partie".

Et ce, dans une scénographie de Yann Chapotel ne dérogeant pas aux didascalies dont le dramaturge irlandais corsète son opus.

Soit un cul de basse-fosse avec deux fenêtres-meurtrières et deux containers pour camper le dérisoire royaume sur lequel règne, en tyran filial et domestique, un cacochyme aveugle et paralytique.

Et encadré par des parois qui évoquent le verso du décor en châssis pour signifier le petit théâtre personnel dans lequel il est auteur, acteur principal et metteur en scène de partenaires faire-valoir investis des rôles de vieux parents impotents et de domestique boiteux.

Polysémique et considérée comme limpide ou absconse, la partition en forme de huis-clos ontologique ressortant au registre de la tragi-comédie burlesque décline les tropismes beckettiens.

Dont, entre autres, le concept de servitude volontaire afférent à la dialectique du maître et de l'esclave, le paradigme calderonien de la vie est un songe et l'existentialisme camusien avec la vaine quête de sens avec la sentence métaphysique sans appel : "la fin est dans le commencement et pourtant on continue".

Une sentence en boucle temporelle, qui correspond également à la répétition de la représentation théâtrale toujours identique et pourtant unique, avec le fameux jour sans fin, au demeurant le dernier avant l'extinction des feux et l'engloutissement final.

Qui, en l'espèce, ne commence pas à la manière du déni jovial du credo de "Oh les beaux jours" mais par l'acceptation "Fini, c’est fini, ça va finir, ça va peut-être finir".

Jacques Osinski signe une mise en scène de cette comédie de la vie, qu'il indiqué éclairée par une analyse et une approche de "la longue marche du temps, sa fin et son éternel recommencement".

Portée par l'humour noir, pour le rire et le pire, du texte qui confine parfois au comique clownesque, ainsi que par son humanité, elle s'avère émérite. Claudine Delvaux et Peter Bonke apportent une densité compassionnelle aux personnages des géniteurs en fin de vie confinés dans des poubelles-cercueils qui ont traversé la vie sans questionnement métaphysique.

Pour le duo "à la vie à la mort" engagé dans cette relation bivalente et alternative, deux comédiens de choc et funambules du verbe pour une performance, l'un dans le statisme physique n'excluant pas la dramaturgie gestuelle, du visage et des mains, l'autre dans le déplacement compulsif.

Frédéric Leidgens, allure de roi shakespearien, impérial en clown blanc, croquemitaine de pacotille et cabotin grandiloquent, et Denis Lavant magnifique en factotum valide, soumis sifflé comme un chien mais qui, jambe raide, air ahuri de l'Auguste circassien et fulgurances lucides, tire les ficelles de ce qui pourrait bien être un jeu de rôle toujours en mode replay.

Une excellente proposition et une indéniable réussite.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=