Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tracy Gang Pussy
Black  (Apokalypse Records)  octobre 2005

Tracy Gang Pussy : Le nom qui laisse rêveur.

J'ai manqué ma vocation! J'aurais du être goth et avoir 14 ans. Si j'étais cela, je pourrais acheter dix nouvelles sorties d'album par mois, j'aurais des tas de groupes favoris et mon papier peint bleu avec les petits avions rouges serait couvert de posters.

Si j'avais 14 ans et que j'étais goth, je me mettrai à fumer des Black Devil, je vernirai mes ongles en noir et mettrai un bas résille rose sur mon avant bras. Et oui, je serai roi, j'aurais une copine de mon âge aux cheveux noirs corbeau et le rimmel qui coule ; elle porterai des corsets rembourrés pour faire croire quelle a des seins. On ferait des photos ensemble, sans sourire, avec juste l'index tendu, sans aucune conviction.

Et si tout cela arrivait, elle me plaquerait après un concert de Slipknot parce que j'aurai perdu son bracelet à pointes en slammant. Alors je voudrai me suicider, j'écrirai une lettre avec que des A en symbole anarchiste. Et il y aurait cette situation à la fin : "It's better to burn out than to fade away"... comme Kurt. Bien sûr je ne saurai pas d'où viennent ces paroles. Alors je prendrai deux aspirines et un verre de Pastis pur. Puis bien sûr, je passerai toute la nuit à vomir.

Mais le truc, c'est que je n'ai plus 14 ans et que je n'ai jamais été gothique. J'ai beau porter un T-shirt Indochine tout de suite et avoir lu du Anne Rice, je n'ai jamais porté de sweet noir ni de maquillage... ou si du maquillage, mais ce n'est pas racontable. Alors que se passe-t-il pour moi? Je ne peux rien écouter de tout se qui sort ! Disons plutôt que les trois quarts des albums que l'on me propose ne sont pas sérieusement écoutables. Peut être ne suis-je plus un "Kid". Vu mes réactions cutanées sur cet album de Tracy Gang Pussy, non je n'en suis plus un.

Tracy Gang Pussy... j'avais demandé la chronique à cause du nom du groupe. Y'a des jours ou on ferait mieux de se casser un bras. Alors maintenant je me retrouve à devoir écrire sur quelque chose dont je ne sais pas quoi dire. Mais bon, on va faire un effort, après tout à 14 ans j'étais fan de Limp Bizkit (parents, ne perdez pas espoir !).

Avant de parler de musique, parlons un peu de look. Les Tracy Gang Pussy abordent leurs lopeaux de fringues comme les Good Charlotte: Faussement punk, clown gothique, bête de foire Bat-Cave. C'est exactement comme leur musique en fait ! Avec un alliage pareil, la rencontre de tous les styles les plus extrêmes, on aurait pu trembler un peu. Bah non, car le tout est très justement calibré, la crête bien dressée au gel fructis Garnier, le jean troué pile poil où il faut et la New Rock cirée tous les matins. C'est tout juste bon à affoler la ménagère de moins de cinquante ans et a excité le pré-pubère lambda.

C'est le grand drame de ce genre de musique, elle est formatée, jouant sur le mythe de Marylin Manson pour faire vendre et être aussi vite oubliée. De la musique consommable, shoot d'adrénaline sous cellophane, date de péremption incluse. Les riffs sont d'une logique aberrante, power cord à la mesure. Les paroles ne sont même pas outrageantes, quant à la violence... y'a pas de quoi retourner son Perfecto.

Mais l'on ne peut pas reprocher aux gamins d'écouter ça, c'est NORMAL. Bien sûr, quand on subit un matraquage radio incessant, du RTL 2 à haute dose. Même quand certains ont le luxe de regarder VH1... combien de Tracy Gang Pussy pour un Queen Of The Stone Age ?. Le mieux reste encore Nostalgie, ils passent "Gloria" des Them de temps en temps. Mais écouter du Punk ou du Metal de nos jours devient vraiment compliqué. Des fois on a un American Idiot de Green Day, et ça se défend. Oui, je préfère encore ça avec ses rythmiques béton et des mélodies entêtantes. Ca ou Kyo !? Faites votre choix.

Alors si jamais on a quelques lecteurs de 13-14 ans (ça m'étonnerai, on n'est pas rock sound), vous voulez le grand frisson ! Le satanisme de potache! Le sexe à paillettes ! Achetez Killer d'Alice Cooper, Damaged de Black Flag, No Sleep at All Hamersmith de Mötorhead, Holly Wood de Manson, Black Sabath, AC/DC...

Croyez moi, les poils vous en pousseront d'un coup. Paroles d'ex fan d'Iron Maiden !

 

En savoir plus :

Le site officiel de Tracy Gang Pussy


L.J.Jet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=