Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sarah Bernhardt - Et la femme créa la star
Petit Palais  (Paris)  Du 14 avril au 27 août 2023

Le Musée du Petit Palais présente une exposition hagiographique dédiée à Sarah Bernhardt comédienne emblématique de la Belle Epoque à l'occasion du centième anniversaire de son décès.

Intitulée "Sarah Bernhardt - Et la femme créa la star", elle comporte une conséquente sélection ’d'oeuvres d'art, objets, documents et photographies d'archives qui dresse le biopic muséal de celle qualifiée de monstre sacré par Jean Cocteau.

Conçu sous le commissariat d'Annick Lemoine et Stéphanie Cantarutti, respectivement en charge des peintures du 19ème siècle et directrice du Petit Palais, et Cécilie Champy-Vinas, directrice du Musée Zadkine, la monstration se déploie en un parcours thématique superbement scénographié par Véronique Dollfusbalisé par les effigies graphiques à échelle réelle de Sarah Bernhardt.

Philippe Parrot ("Sarah Bernhardt")  

Une icône de la Belle Epoque, du registre des courtisanes à la Comédie française

Formée par sa mère elle-même courtisane, Sarah Bernhardt est passée des alcôves à la scène et a connu une notoriété exceptionnelle en son temps et un succès international au terme d'une carrière bien menée en femme de tête déterminée sachant gérer sa carrière et promouvoir son image.

A cet égard l'exposition comporte une une profusion de portraits dont ceux de son amie et amante Louise Abbéma qui en dresse une biographie picturale ("Le Déjeuner dans la serre", "Sarah Bernhardt et Louise Abbéma sur le lac au bois de Boulogne" et des peintres du cénacle de la vie mondaine parisienne tels Jules Bastien-Lepage et Georges Clairin.

 Louise Abbéma ("Sarah Bernhardt et Louise Abbéma sur le lac au bois de Boulogne" - "Le Déjeuner dans la serre") - Georges Clairin ("Portrait de Sarah Bernhardt")

Et, notamment dans une des grandes galeries du Petit Palais, elle éclaire de manière aussi détaillée que didactique le parcours de l'Impératrice du théâtre aux surnoms laudateurs, de "La Divine" à "La Voix", qui s'est illustrée en tragédienne à travers les héroïnes emblématiques du répertoire classique.

Mais également en interprète de pièces patriotiques pendant la Grande Guerre et au sein du "Théâtre aux Armées" dispensé sur le front et les opus du théâtre moderne parisien signés d'auteurs contemporains, ainsi Alexandre Dumas et Edmond Rostand, et dont certains, tel Victorien Sardou, écrivent spécialement pour elle des rôles sur mesure.

Et elle joue de son physique androgyne pour les rôles en travesti dont notamment "L'Aiglon" de ce dernier faisant l'objet d'un focus iconographique dédié.

Photographies, tableaux et costumes et bijoux, de la parure de pelum pour Cléopâtre au sobre pourpoint de Jeanne d'Arc, scandent les étapes majeures de sa trajectoire théâtrale de la Comédie française aux théâtres privés et induisent également une immersion dans les arts de la scène de la Belle Epoque.

Cette période connaît l'affichomanie avec le développement de la chromolithographie en couleur dont saura user Sarah Bernhardt pour sa promotion. Ainsi en confiant la réalisation de ses affiches à un jeune peintre-illustrateur qui devient célébrissime Alphonse Mucha deviendra l'affichiste attitré et pour lequel elle servira de modèle pour la publicité commerciale en plein développement.

D'autres affiches concernent ses tournées évoquées en images dans une salle conçue comme un compartiment de chemin de fer et ses rôles au cinéma.

Le deuxième volet de l'exposition propose une incursion par l'intime avec de nombreux documents d'archives et des objets personnels, de la garde-robe au mobilier baroque révélant une personnalité sensible à l'étrangeté gothisante.

Enfin, le visiteur pourra découvrir son activité d'artiste par sa pratique de l'écriture, mémoires, romans, pièces et un essai sur l'art théâtral, de la peinture et de la sculpture avec des bustes et la série "Algues" de style Art nouveau inspirée par la flore marine de sa villégiature à Belle-Île-en-Mer.

Georges Clairin ("Sarah Bernhardt dans son jardin de Belle-Île-en-Mer") - Sarah Bernhardt (sculptures d'algues)

A noter un bienvenu dispositif de médiation numérique et en préambule à la visite :

à voir en vidéo :
le documentaire "Sarah Bernhardt - Pionnière du show business" d'Aurine Crémieu disponible en streaming gratuit sur Arte.tv jusqu'au 15 mai 2023
à écouter en podcast :
l'entretien "Sarah Bernhardt, de la femme à la star" avec la commissaire Annie Lemoine dans l'émission Bienvenue au Club sur France Culture
dans la série "Sarah Bernhardt de Paris à Belle-Île-en-Mer en passant par Boston" dans le cadre de l'emission Les Nuits de France Culture le triptyque :
"Les débuts de Sarah Bernhardt à la Comédie Française"
"Les Etats-Unis, New York, ou l'Amérique pour 190 000 dollars"
"Les étés à Belle-Île-en-Mer de la dame de Penhöet

 
En savoir plus :

Le site officiel du Petit Palais

Crédits photos : © MM
avec l'aimable autorisation du Petit Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=