Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Debout sur le zinc
Les promesses  (Wagram)  avril 2006

Personnellement, j'ai attendu avec beaucoup d'impatience la nouvelle galette de Debout sur le zinc. Sachant que le titre de celle-ci serait Les promesses, il n'en fallait pas plus pour me séduire.

Quatrième album du groupe, le successeur du magnifique Des singes et des moutons sorti en 2004 devait donc tenir toutes les promesses entrevues en concert et sur platine ces dernières années. Promesse tenue tant le combo parisien sait tirer parti des multiples influences ou sonorités qui l'habitent. Quatorze pépites (et un bonus) jalonnent cette dernière livraison, oscillant entre chanson, pop rock et musique orientale.

La place des arrangements est une marque de fabrique de Debout sur le zinc tout comme la présence de trois auteurs / interprètes permettant ainsi de diversifier les ambiances musicales et les propos. Simon, Romain et Christophe se partagent donc le chant, l'univers de chacun se fondant parfaitement dans le collectif. Cette démarche donne à l'album des variations, des sonorités différentes au fil des titres.

L'album commence par le magnifique "Des larmes sur ma manche" pour poursuivre par "Rester debout" à l'intro "cartoonesque" et à ses accents pop. Debout sur le zinc se dégage peu à peu de l'image de groupe festif, terme trop réducteur pour un groupe dont les influences sont multiples et pour qui les frontières musicales n'existent pas."La déclaration" commence ainsi comme une belle chanson d'amour pour petit à petit aboutir à un superbe final en fanfare.

Debout sur le zinc sait également être plus incisif et jeter un regard critique sur notre époque avec le titre "Comme s'il en pleuvait" qui s'inscrit dans la lignée de "Des petites envies de meurtre" présent sur L'homme à tue tête, deuxième album du groupe.

L'amour n'est pas en reste avec "La lettre perdue", "Mieux que rien" et le classieux "Anita" co-écrit avec Florent Vintrigner de La Rue Ketanou.

D'autres amis sont invités à porter leur pierre à l'édifice tels Jean-Michel Martin de Mon côté Punk et son étonnant soubassophone sur "La déclaration". "La Pantomine" est la cerise sur le gâteau de cette excellente galette.

En duo avec l'incroyable Dikès (chanteur de Mon Côté Punk), Debout sur le Zinc nous emmène vers des sonorités orientales, le français se mêlant à l'arabe, les percussions au violon et à l'accordéon, la contrebasse à la mandole, la clarinette à la guitare. Le nouvel arrangement d'un des premiers titres du groupe est tout simplement un chef d'œuvre.

Debout sur le zinc est en quelque sorte un groupe d'amis qu'on fréquente depuis quelques années et qu'on retrouve avec bonheur et envie à chaque nouvelle livraison discographique et à chaque concert.

Les sept "debout" sont généreux, entiers, disponibles et ouverts, leurs disques et Les promesses sont à leur image. Tout simplement merci…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album La fuite en avant de Debout sur le zinc
Debout sur le zinc en concert au Festival Garorock 2005 (vendredi)
Debout sur le zinc en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Debout sur le zinc en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Debout sur le zinc en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - samedi

En savoir plus :

Le site officiel de Debout sur le zinc


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=