Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Debout sur le zinc
Les promesses  (Wagram)  avril 2006

Personnellement, j'ai attendu avec beaucoup d'impatience la nouvelle galette de Debout sur le zinc. Sachant que le titre de celle-ci serait Les promesses, il n'en fallait pas plus pour me séduire.

Quatrième album du groupe, le successeur du magnifique Des singes et des moutons sorti en 2004 devait donc tenir toutes les promesses entrevues en concert et sur platine ces dernières années. Promesse tenue tant le combo parisien sait tirer parti des multiples influences ou sonorités qui l'habitent. Quatorze pépites (et un bonus) jalonnent cette dernière livraison, oscillant entre chanson, pop rock et musique orientale.

La place des arrangements est une marque de fabrique de Debout sur le zinc tout comme la présence de trois auteurs / interprètes permettant ainsi de diversifier les ambiances musicales et les propos. Simon, Romain et Christophe se partagent donc le chant, l'univers de chacun se fondant parfaitement dans le collectif. Cette démarche donne à l'album des variations, des sonorités différentes au fil des titres.

L'album commence par le magnifique "Des larmes sur ma manche" pour poursuivre par "Rester debout" à l'intro "cartoonesque" et à ses accents pop. Debout sur le zinc se dégage peu à peu de l'image de groupe festif, terme trop réducteur pour un groupe dont les influences sont multiples et pour qui les frontières musicales n'existent pas."La déclaration" commence ainsi comme une belle chanson d'amour pour petit à petit aboutir à un superbe final en fanfare.

Debout sur le zinc sait également être plus incisif et jeter un regard critique sur notre époque avec le titre "Comme s'il en pleuvait" qui s'inscrit dans la lignée de "Des petites envies de meurtre" présent sur L'homme à tue tête, deuxième album du groupe.

L'amour n'est pas en reste avec "La lettre perdue", "Mieux que rien" et le classieux "Anita" co-écrit avec Florent Vintrigner de La Rue Ketanou.

D'autres amis sont invités à porter leur pierre à l'édifice tels Jean-Michel Martin de Mon côté Punk et son étonnant soubassophone sur "La déclaration". "La Pantomine" est la cerise sur le gâteau de cette excellente galette.

En duo avec l'incroyable Dikès (chanteur de Mon Côté Punk), Debout sur le Zinc nous emmène vers des sonorités orientales, le français se mêlant à l'arabe, les percussions au violon et à l'accordéon, la contrebasse à la mandole, la clarinette à la guitare. Le nouvel arrangement d'un des premiers titres du groupe est tout simplement un chef d'œuvre.

Debout sur le zinc est en quelque sorte un groupe d'amis qu'on fréquente depuis quelques années et qu'on retrouve avec bonheur et envie à chaque nouvelle livraison discographique et à chaque concert.

Les sept "debout" sont généreux, entiers, disponibles et ouverts, leurs disques et Les promesses sont à leur image. Tout simplement merci…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album La fuite en avant de Debout sur le zinc
Debout sur le zinc en concert au Festival Garorock 2005 (vendredi)
Debout sur le zinc en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Debout sur le zinc en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Debout sur le zinc en concert au Festival Solidays #14 (édition 2012) - samedi

En savoir plus :

Le site officiel de Debout sur le zinc


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=