Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Holden
La Maroquinerie  (Paris)  5 avril 2006

La musique de et par les filles est à la mode. C'est les Inrocks qui le dit, qui l'écrit et l'affirme en couverture de sa nouvelle formule populiste (cf. numéro Camille Vs Emilie Simon). Qu'ont-elles de plus que nous les hommes, virils et insensibles ? La voix qui miaule, les doux accords de guitares et les métaphores le long de rivières roses, le vent qui soufflerait sur d'invisibles bambous en barbapapa….

Aussi, se demande-t-on si résumer Holden à un groupe de filles est possible.

Tout d'abord non, Holden c'est un groupe, avec une chanteuse certes, mais également un trio basse guitare batterie masculin.

Et puis oui finalement, car Armelle s'avère être la colonne vertébrale du groupe, l'épine dorsale et vocale d'une bande d'artiste remplissant ce soir la Maroquinerie comme rarement elle a pu l'être…

Dingue le nombre de têtes présentes ce soir, allant avec leurs corps rêver au son de Chevrotine, onirique album féminin dans l'approche. Tout y caché, offert en cadeau généreux, aérien comme une barrette de cheveux propres.

Comme "C'est plus pareil", premier titre d'un concert qu'on imagine marathon, titre langoureux soutenu par un backing band souple et dur comme le fer, bassiste possédé et guitares souple à l'appui.

D'emblée, Holden propose un set plus nerveux que dix Emilie Simon, moins propre et hum, plus pénétrable.

Voix en place et groupe soudé, Holden convainc sans force l'auditoire, féminin, en douceur et silencieusement. Les têtes qui dodelinent, répétant du bout des lèvres les paroles, en chœur, dans le silence de la Maroquinerie discrète. Assez étonnant comme concert.

Concert électrique et humide, joli mariage des matières qui contraste avec le rock ambiant, un doux malaise suintant par la bouche d'Armelle, présente sans être charismatique, à sa place sans fureur, et cette guitare rappelant tantôt Piano Magic tantôt le jazz de Gainsbourg des 60' période Scenic Railway…

En frôlant l'easy listening d'April March sur certains titres, Holden risque le dérapage (Ce que je suis) et retarde l'explosion, faisant au passage penser à Françoise. Hardy. Plutôt un compliment. Armelle chante "Qu'est ce qui m'arrive ?" et l'on se demande à notre tour quel est notre sexe, pour apprécier cette musique en décalage.

Vient le temps de la tempête sur le génialissime Sur le pavé, peut être le meilleur titre du set, rythmé par un merveilleux jeu de batterie, nerveux et sec, ode à l'instrument si invisible d'habitude.. Batteur aux cheveux grisonnant et pourtant si envoûtant…Chaque roulement de batterie comme un orgasme, prenant comme un shoot.

Et pourtant, Holden, sur la longueur, lasse un brin, par des mélodies quelques fois répétitives, et un jeu de scène minimaliste.

Les têtes dodelinaient encore, que mon corps s'était enfuit. "Nous ne sommes des êtres humains, rien que des êtres incertains" chantait Armelle. Mon être à moi s'en était déjà allé voir si la certitude était ailleurs, si la musique pour fille me conviendrait. Ou pas.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Chevrotine de Holden
La chronique de l'album Fantomatisme de Holden
Holden dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album L'essentiel de Holden
La chronique de l'album Sidération de Holden
Holden en concert à OPA (2 mars 2006)
Holden en concert à La Maroquinerie (20 mars 2009)
Holden en concert au Festival des Attitudes Indé 2009 (mardi 29 septembre 2009)
Holden en concert à Casino de Paris (jeudi 26 novembre 2009)
Holden en concert au Festival Marsatac #14 (édition 2012) - Samedi 29 septembre
L'interview de Holden (8 février 2006)
L'interview de Holden (mercredi 11 mai 2011)

En savoir plus :

Holden sur le site de Village Vert

Crédits photos : Laurent (plus de photos sur Taste of indie)


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Holden (11 mai 2011)
Holden (28 mars 2009)


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=