Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Neal Casal
No wish to reminisce  (Fargo)  avril 2006

Cela fait un petit moment qu’il est sorti ce disque. Je n’arrivais pas à m’y mettre. Et pourtant je connais Neal Casal, ses disques, je l’ai vu sur scène et j’avais été impressionné de son cran à se mettre tout nu avec sa guitare.

Je traînais la patte. C’était sans compter la ténacité du rédac’chef.

"- Allo ? (bruits de glaçons dans le verre à vodka)
- C’est David. Tu l’oublies pas, hein, Neal Casal…
- Mmh… Suis en congés, très fatigué…
- Que nenni ! Demain la chronique sera ready !
- Mais mais mais j’ai ma terrasse à terminer !
- Suffit !"
>clac<
Bip … Bip … Bip …

Alors j’ai posé le cd sur la platine, appuyé sur la touche repeat, posé ma vodka-orange (à neuf heures du mat’ c’est pas sérieux) et zou !
C’est dingue l’effet que ça m’a fait, ce No wish to reminisce qui tournait en boucle !

J’ai commencé immédiatement par le plancher, allez ! On vire tout et on pose le stratifié. A midi j’avais fini et j’en étais à ma quatrième écoute.
"- Bon, je m’arrête pas là, hein !".
Je glisse le cd dans mon cd portable et hop ! Direction le jardin.
Cinq heures de terrassement…
Dix écoutes de Neal Casal…

Sérieusement. Ceux qui gardent l’image d’un Neal Casal en veste de trappeur, la guitare acoustique autour du coup et chantonnant des complaintes chaudes mais rêches doivent se raviser (j’ai zappé Hazy Malaze).Il n’est plus question de folk. Il bouge cet album, sur mid-tempo.

Dès le premier morceau "You don’t see me cryin’", nous sommes mis au parfum : c’est rock, c’est pop avec des claviers vintage, des guitares bruyantes, la voix parfaitement mise en avant (avec quelques intonations à la Joey Burns).

Tout n’est pas forcément à l’égal des deux premiers morceaux, très réussis, mais l’ensemble est cohérent avec des refrains qui rentrent dans le crâne ("Too far too fall", "Lost satelitte"), des titres aux arrangements somptueux ("Sundowntown", "Down a strand street") et des morceaux punchy ("Remember what it’s like"). On peut juste regretter l’omniprésence des "la-la-la-la".

Ce qui est surprenant, c’est le décalage entre les textes, très sombres, et la musique, plutôt positive.

Finalement, ce disque est l’image de la cover : ombragé mais lumineux en son for intérieur.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Roots and Wings de Neal Casal
Neal Casal en concert à La Maroquinerie (Soirée Fargo all stars) (27 février 2006)


Olivier K         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=