Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pete Philly and Perquisite
Mind state  (Epitaph)  avril 2006

Faut pas être superstitieux, sortir un album sous un label qui s'appelle Epitaph, vaut vraiment pas avoir peur.

Et le tout en faisant une musique à haut risque. Comment on m'a dit que l'on pouvait appeler ça... "electro groove". Ca semble bien correspondre. C'est un peu electro et ça groove. Les adjectifs de critique musical sont d'un con.

Alors on l'appelle Petephilly pour faire plus vite. Le truc semble être Hollandais, une vrai musique de culture coffee shop. Ici la musique n'est plus "cool", elle est carrément "peace". C'est le genre de musique qui passe dans les bars qui se veulent "London Culture", le petit cyber café où il n'y a que des mac, où l'on sert des milk shakes banane choco crips et où on file des fraises tagada avec les conso. London Culture qui reprend les bases de la musique noire, du jazz et la soul pour les passer à la boite à rythme. Esprit Macy Gray sans la belle diva.

Alors du piano en filigrane et des cuivres qui soufflent la mesure. Toujours très minimaliste, du trois notes au plus compliqué. Et la voix... un flot black très calme (alors que le groupe est constitué de deux blancs !!!), jamais agressif, qui suit la rythmique.

On a envie de dire que ça swingue mais pas vraiment, aucune tension sexuelle dans les chansons, aucune tension tout court. On imagine très bien le petit appart chic d'Amterdam à deux pas du quartier gay (le plus hype de la ville) et les types fumant des joints de beuh en parlant tranquillement de quel plan ils vont pouvoir pomper sur Quincy Jones. Ce n'est plus une défonce pour échapper au quotidien ou connaître des expériences mystiques, mais c'est de la défonce pour se détendre, comme un bon vieux massage aux pierres chaudes. Drogue douce pour musique douce.

Musique cool et branchée, branchée comme peut l'être l'attaché de presse de Chipie à 28ans. Donc on est bien obligé d'avouer le mot terrible... c'est lounge. Et oui, toute la basse nous le dicte. Une belle basse bien ronde qui creuse bien la tonalité. Une basse qui ne se risque jamais à aller trop vite, éviter la croche à tout prix. Alors les lumières deviennent bleu turquoise, la vie se fait urbaine, la saison est au début de printemps. Tout ce qu'il y a de plus doux et de moins engageant.

C'est donc un album terriblement agréable qui nous est proposé, un truc qui s'écoute tout seul avec de beau solos de sax sur "Lazy" blue note pour soirée paresseuse.

Peace jusqu'à la mort, jusque dans les paroles (toutes en anglais bien entendu). Musique positive qui prône tolérance et respect. "Respect", c'est même le titre d'une chanson mélangeant sonorité nord africaine et australienne. Le refrain qui dit rien de moins que nous nous respectons comme des mères et des pères. Voilà un groupe qui assume sa positivité jusqu'au bout.

Malheureusement le groupe tente parfois d'accélérer le tempo, de s'essayer presque au rap, et la c'est plutôt raté. Il y a beau avoir des "Mother fucker" sur "Cocksure", on y croit pas vraiment.

Dire que ces gars n'ont pas la haine serait un euphémisme. On peut même pas dire cela des anciens MC Solaar. Alors tout comme lui, on retrouve de sacrées références au Jazz dans leur morceau. "Conflicted" a une super batterie jouée au balais, un petit piano et un thème semblables à ceux de "Take five"...

C'est peut être une lucarne ouverte pour les jeunes branchés vers le Jazz. Faut pas trop rêver non plus, ce ne sont pas les premiers à tenter l'expérience.

En définitive, cet album est une bonne idée de cadeau pour votre ami qui adore Craig Armstrong, Carl Off et Blood Hound Gang. C'est un album dans l'air du temps. Puis pour tous les futurs acquéreurs de Web Shop qui ne savent pas quoi mettre dans leur play list, c'est le disque parfait.

Entre un Smoothie et un Mashmalow, vos clients vont adorer.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : Pete Philly and Perquisite - 15 Singles à gagner !
Pete philly en concert au Bataclan (26 mars 2006)
Pete philly en concert au Festival Europavox 2007

En savoir plus :

Le site officiel de Pete Philly and Perquisite


L.J.Jet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=