Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Orchidéiste
Vidya Narine  (Editions Les Avrils)  août 2023

Je dois vous avouer que je ne voue pas une passion particulière pour la faune et la flore et que les orchidées restent pour moi un grand mystère. Alors évidemment un ouvrage portant le nom d’Orchidéiste n’était pas à première vue celui qui risquait le plus de m’attirer.

Ma curiosité naturelle, le fait que cet ouvrage soit publié par Les Avrils qui ont l’habitude de nous proposer de belles lectures et le fait que cela soit un premier roman ont eu raison de mes a priori. Je me suis donc lancé dans la lecture de cet ouvrage de Vidya Narine avec l’espoir de passer un agréable moment de lecture.

Vidya Narine est diplômée de l’Ecole du Louvre, elle a travaillé dans l’industrie de la mode avant de se consacrer à l’écriture. Elle publie régulièrement de la poésie, des formes courtes et dirige Sève, une revue liant création littéraire et écologie.

Au travers de ce premier roman entrelaçant l’histoire fascinante de l’orchidée tropicale et celle d’une blessure intime, elle pose un regard singulier sur l’héritage, le travail, le capitalisme mondialisé et le rapport au vivant.

Le personnage principal du livre s’appelle Sylvain, il est orchidéiste. Tous les jours, il prend soin de ses fleurs pour satisfaire une clientèle exigeante. Les orchidées sont sa passion, il sait tout d’elles : la symbolique, l’aventure de leur découverte et les ravages sur la nature de leur commercialisation massive. Mais dans sa famille, une dynastie d’industriels lorrains, on n’a pas su comment transmettre. Alors pour mieux habiter l’avenir, Sylvain répare les racines du passé.

Ce premier roman de Vidya Narine est pour moi une vraie bonne surprise pour plein de raisons. Tout d’abord, il s’appuie sur une très belle écriture, pleine de poésie, particulièrement agréable à lire. Ensuite, il m’a permis d’apprendre de nombreuses choses sur les orchidées, moi qui voyais en elles des fleurs qu’on dit ne pas devoir déplacer sous peine de les faire mourir.

L’orchidée se caractérise au final par une histoire passionnante qui présente en plus de nombreux bienfaits. Elle a aussi comme originalité la nécessité d’avoir un entretien et un soin particulier pour pouvoir bien la conserver.

Cette fleur ici, cette orchidée est en quelque sorte le miroir de la vie de Sylvain et de ses relations avec sa famille. Cherchant depuis longtemps à trouver sa place, il se refugie auprès de ses orchidées. Le récit que nous propose l’auteure permet de mettre en avant la beauté et la complexité de ces plantes en parallèle avec la complexité des relations humaines et familiales. Les racines, les fleurs de ces plantes représentent alors le passé de Sylvain.

C’est beau, c’est rempli d’émotions et de poésie avec en toile de fond aussi un très beau message écologique tout en nous révélant aussi les travers de nos sociétés. Orchidéiste est vraiment un ouvrage très agréable à lire, qui nous fait beaucoup réfléchir. C’est un ouvrage qui sort de l’ordinaire, captivant sur des sujets que je ne pensais pas pouvoir être aussi intéressants.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Vydia Narine
Le Facebook de Vydia Narine


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours

Les grenouilles prennent la route d'Avignon et nous vous livrerons nos chroniques quasiment au jour le jour exceptionnelement ! En attendant, voici le programme de la semaine. Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y serons avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
et toujours :
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=