Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rhesus
Interview  (Printemps de Bourges)  26 avril 2006

Rencontre avec le groupe Rhesus que nous avons suivi depuis leurs débuts.

C'est notre 3ème interview. avec Froggy's Delight, la première c'était en 2004, la deuxième en 2005 après avoir bouclé l'album et juste avant la tournée. On voudrait savoir aujourd'hui ce qu'il y avait de nouveau, ce qui s'était passé depuis....

Depuis que l'on a bouclé l'album on a commencé à faire une bonne petite tournée en France, l'album est sorti en France depuis octobre, on a pas mal tourné un peu partout, on a fais pas mal de première parties, pas mal de petites dates en tête d'affiche etc. ... Et puis là on continue sur notre lancée, on continue les concerts. L'album va sortir à l'étranger, en Belgique en Allemagne et en Suisse, on continue donc de défendre l'album en jouant un peu partout. Et puis on commence un peu à penser au prochain aussi quand on a un peu de temps entre deux dates.

Justement quel regard portez-vous sur ce premier album sorti depuis quelques mois ?

Je pense c'est difficile parce qu'il est sorti en octobre mais il y a des choses qui ont étés composées il y a 2 ans voir plus. Donc il y a des trucs qui sont un peu "passés" au niveau émotionnel, au niveau ressenti des chansons... mais on est super content du résultat, de ce que l'on a mis dedans, de la forme. On a mis tout ce qu'on avait dedans, dans les chansons, dans l'artwork, dans la détermination pour jouer en concert.

Quand vous avez sorti l'album, vous étiez déjà assez connus, reconnus ?

Je dirais qu'il y avait un buzz sur nous à la suite du CQFD des Inrockuptibles, au niveau du public c'était un buzz très "Indie", c'est pas un buzz qui va se traduire en terme de ventes ou en terme commercial mais oui le nom a circulé. On ne fait pas forcément complet, les gens connaissent le nom, les programmateurs connaissent le nom, je pense qu'il y a eu plus un buzz d'un coté professionnel que du coté du public. On a nos fans, cela se résume à 3,4 000 exemplaires chaque Ep à la vente c'est déjà ça.

Comment les fans dès la 1ère heure qui ne sont même pas que de la région, ont-ils perçu ce 1er album ?

Cet album, il s'ouvre aussi vers un autre public que l'on voulait toucher avec les précédents Ep. Ce n'est pas une musique très difficile, pas un truc super Indie enregistré sur un 4 pistes. Un truc qui se voudrait toucher un plus large public.

C'est ce que vous vouliez pour un 1er album ?

Oui carrément, on adore les groupes indés, super pas connus qui vendent 300 exemplaires de leurs disques mais on adore aussi les super grosses productions, et on voulait lorgner un peu vers quelque chose comme cela. Pour revenir à ta question je pense qu'il y a une partie des fans qui vont aimer et d'autres des irréductibles, genre post-rock vont trouver cela formaté... Nous ce que l'on voulait c'est faire des bonnes chansons, mettre nos tripes dedans, c'est ce qui compte.

Bourges marque le début des festivals, avez vous d'autres dates de prévues ?

Oui on va faire Les Vielles Charrues, Musilac à Aix les Bains Rock en scène à côté de Paris et on va faire pas mal de festivals à l'étranger, festival en Suisse qui s'appelle le Paléo Festival à Nyon, 3 ou 4 gros festivals en Allemagne, 2 en Belgique. Une quinzaine de festivals cet été. On va même continuer à tourner toute l'année en France, fin novembre on va faire 15 dates d'affilée avec d'autre groupes, on va encore faire des dates en Suisse, Belgique et Allemagne et on espère aussi dans d'autre pays parce qu'on aimerait bien que l'album sorte ailleurs.

Par rapport à ce que disait Aurélien tout à l'heure, ça fait un petit moment que l'on a fait les morceaux mais dans plein de pays l'album ne sort que maintenant donc à chaque fois c'est une renaissance... On aimerait bien retourner jouer en Scandinavie parce que on a joué en Norvège au mois de février, c'était super bien, on aimerait bien jouer en Angleterre on va rejouer là, dans 3 semaines dans un festival, on aimerait bien aussi retourner là bas. On verra bien...

Pas uniquement faire des concerts et se développer en France, on aimerait bien faire cela un peu partout, je pense que notre style de musique s'adresse vachement à ce genre de public, on n'est pas du tout cantonné à la France, on n'est pas du tout dans un circuit "chansons française" c'est pas du tout le même public. Il y a une incompréhension total entre ce que l'on fait, notre univers et la plupart des gens en France, on est pas dans le rayon rock français, il y a encore des gens qui nous demande pourquoi vous ne chantez pas en français.

Vous pensez que le public anglais est prêt à entendre un groupe français chanter en anglais ?

Pas forcément anglais, les groupes comme nous il y en a 150 au mètre carré, c'est super difficile, il faut vraiment la culture du concert, du rock... Mais oui, je pense que des pays comme la Belgique, l'Allemagne ou l'Espagne où c'est pas du tout tabou de chanter en anglais, bien au contraire, je pense que oui il y a un potentiel.

On aimerait bien suivre l'exemple des rares groupes qui ont réussi à se développer dans ce genre de pays comme Phoenix ou Tahiti 80. C 'est vrai que ce soit en Scandinavie ou même en Amérique du Nord, il n'y a que ces 2, 3 groupes là qui sont connus. Je parle du rock, Daft Punk c'est connu mondialement. Nous on s'inscrit plus dans ce courant là, (Phoenix ou Tahiti 80) même si ces groupes on ne les a jamais rencontrés, pareil pour le Japon on aimerait beaucoup aussi, mais c'est une question de chance, de rencontre...

Vous disiez tout à l'heure que votre album va sortir à l'étranger...

Oui, on va commencer à vivre la 1ère étape, l'album est sorti lundi en Belgique, c'est la 1ère fois qu'un disque de Rhesus sort dans un autre pays que la France, puis il va sortir en Suisse début mai et en Allemagne en juillet, et on aimerait bien faire d'autre pays...

Y a t'il des nouveaux titres que vous jouez sur scène ?

Non, pas encore en fait le truc un peu classique des groupes en tournée, la façon dont on tourne c'est assez usant, on conduit nous même notre bus, on décharge nous même notre matériel et tout ça... On fait pas mal de dates d'affilée, c'est très usant... De temps en temps on fait des nouveaux trucs mais on n'a pas encore eu le temps de mettre en commun et de concrétiser ça pour pouvoir le jouer en concert. Mais je pense qu'à la rentrée... par exemple...

Et sinon des titres des 2 Ep ?

Oui on en joue, "Meanwhile (at) The Party" qui est le 2ème Ep on joue 3 ou 4 morceaux et on a en tête de vite avancer sur le 2ème album. Mais avec le rythme de tournée, tu ne peux pas dire "cette aprèm, je vais faire 2 morceaux", ça ne marche pas comme cela, ce n'est pas de la menuiserie.

Vous faites comment pour garder une certaine "fraîcheur" sur scène ?

Je trouve que sur scène il y a une "fraîcheur" qui est assez naturelle, chaque concert est tellement différent, chaque scène est tellement différente, les gens que tu rencontres sont tellement différents... En même temps, on a toujours un peu tout à prouver, on n'est jamais devant un public qui vient payer 30 euros pour voir Rhesus où même si tu chante faux avec ta guitare désaccordée, ils vont faire "Wahou! Rhesus", on est toujours dans un truc de séduction.

On se fait de plus en plus de date en tête d'affiche dans des clubs de 300 places par exemple où les gens sont venus pour nous, mais c'est vrai qu'il y a plein de 1ère parties où des gens ne nous connaissent pas, c'est la 1ère fois qu'il viennent nous voir... c'est vraiment un public jeune, on a vraiment ce désir de faire passer quelque chose. Du coup on n'est pas "blasé" il n'y a pas de problème avec ça.

Etes vous content de jouer à Bourges avec Skin ?

Oui avec Skin on est super content, quand j'étais au lycée, qui n'a pas été dans une boum avec Skunk Anansie en fond sonore... Skin, je trouve cela un poil impressionnant, c'est un peu une icône...

Les projets ?

Dans l'idéal on devrait mener de front tournée et composition du prochain album. On fait que cela depuis un an, on est intermittents du spectacle, "on en survit" comme tous les groupes qui ne sont pas encore comme Raphael ou Obispo te le diront. Tous les festivals qui viennent, c'est super nouveau pour nous, c'est très excitant, on en veut!

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Meanwhile (at) the party de Rhesus
La chronique de l'album Sad Disco de Rhésus
Rhesus parmi une sélection de singles (juillet 2007)
La chronique de l'album The Fortune Teller Said de Rhesus
Rhesus en concert à La Maroquinerie (20 octobre 2005)
Rhesus en concert au Nouveau Casino (14 décembre 2005)
Rhesus en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Rhesus en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
L'interview de Rhésus (11 juin 2004)
L'interview de Rhésus (26 septembre 2005)
L'interview de Rhésus (septembre 2007)

Pour en savoir plus :

Le site officiel de Rhésus

Crédits photo : Rickeu


Céline et Rickeu         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=