Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Qui après nous vivrez
Hervé Le Corre  (Editions Rivages)  janvier 2024

Couverture superbe, titre incroyable, le nouveau Hervé Le Corre est une merveille, qu’on se le dise. Une fois encore, cet auteur français génial, pas reconnu à sa juste valeur selon moi, nous propose un ouvrage fabuleux qui se doit d’être lu. Après l’excellent Dans l’ombre du brasier qui était une grande fresque sur la Commune de Paris, il signe ici un bouleversant roman noir qui s’avère être une méditation sur le possible futur d’une humanité au bord du gouffre.

"Un soir, au milieu du 21ème siècle, tout s’éteint. On croit à une panne ou une coupure d’électricité comme il s’en produit souvent dans un monde finissant, en proie aux pénuries, aux crises, aux pandémies. Mais cette fois, le courant ne revient pas et le chaos s’installe.

Dans une grande ville de province, une jeune femme, Rebecca, et son compagnon Martin viennent malgré tout de donner naissance à un enfant, la petite Alice. Mais le jour où le réseau électrique s’effondre, le jeune père ne rentre pas chez lui. Pour sa compagne, l’angoisse va grandissant.

Trois générations plus tard, héritières des femmes qui de mère en file ont affronté le chaos, Nour et sa fille Clara cheminent en compagnie de Marceau et de son compagnon Léo. Ils tentent alors survivre à la faim, aux intempéries et à la violence, dans un pays dévasté où la sauvagerie le dispute à l’amour, envers et contre tout".

Uchronie ou dystopie, ou peut-être bien un peu des deux, l’ouvrage s’ouvre sur le réveil de Léo, un adolescent dont on ne sait pas grand-chose projeté en 2100 dans un monde loin de nous faire rêver, entre poussière et décrépitude. Ce 21ème siècle qui s’offre à nous est un véritable champ de ruines.

L’auteur nous fait suivre trois temporalités, autour de trois générations de personnages pour au final trois genres de roman dans une construction alambiquée faisant que ces temporalités se croisent, s’emmêlent et s’alternent dans le récit sans que le lecteur se perde. L’écriture, parfaitement fluide et écrite à plusieurs temps en fonction des différentes temporalités donne un véritable rythme à la lecture et à l’histoire racontée.

C’est un vrai roman noir que l’on a entre les mains avec des personnages qui souffrent, qui cherchent à survivre dans ce monde totalement fou, pour lesquels on a de l’empathie, comprenant même toutes leurs actions, souvent pourtant répréhensibles.

Avec cet ouvrage on retrouve évidemment tout ce qu’on aime chez Hervé Le Corre : son écriture puissante et noire au possible et sa qualité narrative pleine d’audace et d’originalité. On retrouve aussi la dimension sociale et politique, très présente dans ses précédents romans au travers des valeurs de solidarité et de fraternité que doivent forcément entreprendre les différents personnages du livre pour survivre.

Alors voilà, foncez les yeux fermés dans cet ouvrage incroyable, dans ce roman noir qui va vous tenir en haleine autour de ce récit d’une grande ambition parlant d’une humanité qui, au final, en a très peu. Poétique et terriblement dur à la fois, ce roman brillant vous fera passer par toutes les émotions possibles.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Dans l'ombre du brasier" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Hervé Le Corre


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=