Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Spinto Band
La Maroquinerie  (Paris)  27 avril 2006

Ce premier concert parisien des Spinto Band a déplacé les foules ce soir à la Maroquinerie.

Pourtant, il fallait avoir les nerfs bien accrochés pour se colleter la première partie : Montgomery.

Ces français cultivent un art assez spécial de la digression.

Certains titres sonnent carrément hardcore, voire très méchant, pour ensuite enchaîner avec du M "Leader Price" et des paroles affligeantes mais second degré of course.

Je n'ai rien contre ces jeunes gens, mais cette première partie m'a semblé durer une éternité.

Je n'étais visiblement pas le seul à être dubitatif, car les mines du premier rang étaient crispées et les applaudissements sonnaient "juste pour la forme".

Malgré tout, personne ne bronchait et n'osait s'éclipser au bar, de peur de se retrouver reléguer au fond pour la performance du Spinto Band.

Une fois que les jeunes américains ont débarqué sur scène, on n'a pas regretté notre pénitence.

Cheveux mi-longs filandreux, visages poupons, quelques stigmates d'une acné juvénile pour certains.

Mention spéciale pour le batteur avec un magnifique duvet, et au clavier avec son superbe T-Shirt Dreamcast.

Ne pas se fier à leur look d'ados débarqués du brevet des collèges, car en dépit de leur jeunesse, The Spinto Band étonne par sa maturité et sa maîtrise scénique.

 

Même une cheville tordue n'empêchera pas le bassiste de bastonner ses rythmiques impeccables.

Les compositions de leur album s'enchaînent avec aisance et brio. On retiendra les versions vitaminées de "Trust vs Mistrust" , ainsi que de "So kind Tracy".

 

Le public en redemande, mais il faut être indulgent, ces jeunes hommes ne disposent que d'un album sous le coude.

Une prestation réjouissante et autrement plus excitante que leurs collègues "on-s'est-fait-signer-grâce-à-internet", Les Clap Your Hands Say Yeah. Exit les concerts mous du genou et les charismes de flanby. Place à l'enthousiasme juvénile des gandins de The Spinto Band !!!!

On a hâte de revoir sur nos terres les prestations passionnées de ces nouveaux trublions américains qui déménagent.

 

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Nice and Nicely done de The Spinto Band
La chronique de l'album Cool Cocoon de The Spinto Band
The Spinto Band en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
The Spinto Band en concert au Festival Les Inrocks 2006
L'interview de The Spinto Band (27 avril 2006)
La conférence de presse de The Spinto Band (13 août 2006)

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=