Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ariane Moffatt
Le coeur dans la tête  (Labels / EMI)  mai 2006

Ses premiers mots lors de son concert à l'Européen furent "Je suis Ariane Moffatt et je fais partie de la nouvelle livraison de chanteuses québécoises en France".

Provocation ou lucidité ? Le fait est qu'elle a bougrement raison. Les québécoises sont partout.

Pourtant, ce ne sont pas les artistes qui manquent en France, bien au contraire, simplement on préfère les laisser au placard au détriment de chanteuses plus exotiques tout en étant parfaitement compréhensible (du moins quand elles chantent - encore que pas toujours - puisqu'il est de mise d'importer de la québécoise au nom de la sempiternelle culture francophone, sûrement ce que l'on appelle désormais l'immigration choisie ?).

La québécoise donc, fait recette en France. Et c'est cette recette qu'applique bien entendu la jeune Ariane Moffatt.

Textes simples tout d'abord. Petites histoires de tous les jours, si possible en rapport direct avec l'affect, les sentiments, le bien être. Tout y passe, nostalgie de son Montréal, petite maison dans la prairie, la famille, l'amour fleur bleue. C'est bien simple on se croirait en train d'écouter Bridget Jones chanter !

Musicalement c'est aussi plutôt zen, agréable, avec quelques petits arrangements électro doucereux mêler à quelques guitares bien peignées.

Ariane Moffatt à la chance de ne pas faire partie de ces québécoises à grande gueule. Elle se situe plutôt dans un registre intimiste et folk que l'on pourrait comparer à celui de notre Pauline Croze nationale (quand je vous le disais qu'on a les mêmes à la maison) comme sur "Farine 5 roses" et cette voix à la limite de la soul.

Cela dit, ce "Cœur dans la tête" (Morrissey disait qu'on avait le cerveau entre les jambes, cela commence à faire une sacrée gymnastique tout ça !) contient quelques beaux moments. "Combustion lente" est un de ceux là. Une électro minimaliste élégante sur lequel le texte n'est que prétexte au rythme.

"Se perdre" garde cette ligne électro renforcé par la guitare et un rappeur vient se greffer un peu comme un cheveu sur la soupe. L'ensemble reste tout de même interessant avec un côté Emilie Simon agréable.

"Le cœur dans la tête" et ses pseudos riff rock commence pourtant à gâcher le joli tableau et "Montréal" déçoit franchement par rapport au début d'album avec un reggae franchement léger et un texte "tranche de vie" fort peu original nous racontant l'incroyable histoire d' Ariane dans un aéroport en attendant l'avion pour Montréal. Les riffs de "Retourne chez elle" flirtent avec les sons déjà entendus chez M ("parrain" de Ariane d'ailleurs, ah bon ? tiens quelle curieuse coincidence !).

Visiblement à l'aise dans un registre électro folk on regrette presque que ce "Cœur dans la tête" se veuille trop éclectique et cherche à s'adresser à un public trop large. Une fois n'est pas coutume mais on se prend à rêver d'un album de remixes de ces 11 chansons… et pourquoi pas par Ariane elle-même ?

D'ici là on réécoutera "Combustion lente", "Se Perdre", "Farine 5 roses" ou l'anglophone et audacieux "Will you follow me" jazzy en prenant soin d'éviter "Imparfait" par exemple, tout droit sorti d'une comédie musicale … québécoise !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album MA Remix de Ariane Moffatt
Ariane Moffatt en concert à L'Européen (19 mai 2006)

En savoir plus :

Le site officiel d'Ariane Moffat


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=