Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mig
Yamatna  (Exclaim)  février 2006

Faisant fi de la dérive des continents, Mig réussit à faire redescendre l'Angleterre un peu vers le Sud et à se faire rencontrer musicalement l'Orient et l'Occident.

Rencontre de différentes cultures Mig se fait le mélange sucré de la musique d'outre Manche et d'une voix venue d'outre Méditerranée. Pourtant, il s'agit d'un groupe bien de chez nous, de Grenoble exactement, ville enclavé où "au bout de chaque rue, une montagne..."

Constitué en 2000, le groupe prend la forme d'un trio avec la chanteuse Djazia Satour accompagnée de Piero Martin (bass, percu, prog) et Mathieu Goust (drums, percu, prog).

Un premier album Dhikrayat en 2004, précédé de nombreux concerts, permet au groupe de se faire un nom sur la scène (certes restreinte) Trip hop française.

Estampillé donc Trip hop lors de son premier album, le groupe prend aujourd'hui ses distances et accueille bras ouverts des influences plus diversifiées. La pop, soul et jazz s'invitent à la fête et se mélangent allégrement pour finalement accoucher d'un métissage musical des plus réussi.

Mig, Groupe international ? Le chant s'alterne en trois langues anglaise, française et arabe. La voix de Djazia se fait groovy, jazzique ("Mother River") ou peut adopter un flow plus rapide ("The Hunter") pour flirter avec le Rn'B.

Elle peut servir aussi, à la manière de Camille, à faire une beatbox, à laquelle se superpose des couches de voix, de chœurs, véritable tapis musical ("Grain d'âme"). Les textes sont sensibles et raffinés et les chanson en langue arabe, retranscrites telles quelles dans le livret, sont accompagnées de leur traduction.

La musique oscille entre pop ("Butterfly" qui louche du côté d'Alanis Morissette), variété française, dans le bon sens du terme, ("Escale") et Trip hop métissé ("Yatmana"). Le tout est parsemé de motifs arabisants aussi bien vocaux que musicaux qui donnent une couleur méditerranéenne.

Renouvelant l'expérience cover du premier l'album (il s'agissait alors de Bob Marley), Mig groupe s'offre cette fois une reprise de Jeff Buckley "Everybodyhere wants you" qui sans renouveler la chanson d'origine apporte une pointe féminine et soul (notamment grâce aux cuivres des refrains).

La production est peaufinée jusqu'à l'excès ce qui rend l'album lisse, peut être un peu trop. Il a le défaut de ses qualités. Le tout glisse parfaitement dans l'oreille et les morceaux s'enchaînent sans heurt. On aurait cependant aimé quelques aspérités pour rendre l'ensemble un peu moins propre sur lui.

Reste un groupe qui brasse intelligemment ses influences et réussit à se forger une identité propre semblable à aucune autre dans le paysage musical français.

 

En savoir plus :

Le site officiel de Mig


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=