Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Divine Comedy
Victory for the comic muse  (Parlophone / Labels)  juin 2006

The Divine Comedy est de retour à la veille de l'été. Neil Hannon, auteur-compositeur-interprète reprend seul les commandes du navire et nous propose son neuvième album, Victory for the comic muse, titre clin d'œil au premier album de l'Irlandais, Fanfare for the comic muse.

La dernière livraison est plus pop que les dernières, plus proche du créateur sûrement. Les arrangements, véritable marque de fabrique de The Divine Comedy, sont toujours aussi somptueux. Le chant semble, quant à lui, plus direct, plus "lâché" mais toujours avec ce timbre de crooner aérien. Les mélodies sont toujours aussi accrocheuses, Neil Hannon excellant dans ce domaine.

L'album commence par le tubuesque "To die a Virgin" , hit en puissance taillé pour le dancefloor. "Mother dear" enchaîne dans un registre plus pop au son du banjo et des cordes. "Diva Lady" nous montre tout le génie de l'artiste, les arrangements associent les ambiances rocks aux sonorités romantiques si chères au groupe.

Loin du simple exercice de style, l'ensemble séduit donnant corps à un des albums incontournables de l'été. 11 titres composent cette galette parmi lesquels la somptueuse ballade, "Lady of a certain age", le magnifique "The Plough" ou "Party fears two" mêlant rythmique efficace et ensemble de cordes "divinesque", le tout porté par la voix impeccable de Neil Hannon.

Victory for the comic muse se place certainement dans le trio de tête des meilleurs disques de The Divine Comedy (avec les magnifiques Casanova et Liberation bien entendu). Certes tout n'est pas exceptionnel (un ou deux titres sont en dessous), mais la livraison 2006 relève du cru millésimé. Loin de ronronner, la pop éblouit toujours et The Divine Comedy est certainement un des plus brillants représentants.

Une bonne nouvelle en appelant une autre, les liens avec la scène française fonctionnent bien. Après les projets avec Jane Birkin et Yann Tiersen et si l'on en croit les rumeurs de collaborations avec d'autres frenchies (Charlotte Gainsbourg, voire peut-être Vincent Delerm), Neil Hannon nous promet de divines rencontres à suivre de près…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Absent Friends de The Divine Comedy
La chronique de l'album Bang Goes The Knighthood de The Divine Comedy
La chronique de l'album Foreverland de The Divine Comedy
Divine Comedy en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (vendredi)
Divine Comedy en concert à La Coopérative de Mai (14 octobre 2006)
Divine Comedy en concert à l'Olympia (19 octobre 2006)
Divine Comedy en concert au Festival BIME Live! 2014 (édition #2) - vendredi 31 octobre
La vidéo de Live at the Palladium (DVD) par Divine Comedy

En savoir plus :

Le site officiel de The divine Comedy


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=