Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Serena Maneesh
Serena-Maneesh  (Playlouder recordings / Beggars)  juin 2006

Nonobstant son nom de chanteuse de comédies musicales bollywoodiennes, Serena-Maneesh est une formation norvégienne, emmenée par le guitariste Emil Nikolaisen, qui offre avec son premier album, éponyme, une pièce de rock épaisse et saignante, comme taillée à vif dans l'animal encore tiède.

A entendre le son psyché-pop dont est faite cette heure de musique, merveille de légèreté acidulée-acérée, on se dit d'ailleurs que l'animal en question pourrait fort bien être My Bloody Valentine. Même goût pour des rythmiques rock simples et efficaces, tout en accords claquants, pour les soudaines envolées de wah-wah, pour une production très compressée, les voix légèrement en retrait, douces-hurlantes. Mêmes couleurs pastels d'un désespoir laconique, d'une pop psychotique, romance sous overdose. Même capacité à évoquer des images paradoxales, aussi.

Mais les norvégiens ne se contentent heureusement pas de ce retour à l'(illustre) ancêtre. Enfant d'un rock osé, quelque peu brouillonné, mais encore fait de folk, chanté, construit sur des riffs que n'aurait pas renié Keith Richard, Serena-Maneesh se donne derrière la brume d'une production faussement lo-fi des paysages variés. Du plus écoutable de Bardo Pond aux compositions quelque peu assagies des derniers Sonic Youth, avec tout ce que ces influences emportent avec elles du Velvet Underground, les compositions de Nikolaisen se nourrissent à la source d'un rock fait de bruit et de fureur, sans pourtant jamais se départir de l'envie évidente de rester accessible.

L'accessibilité ne se paie cependant pas de compromis, "Your blood in mine", est là pour le rappeler, dont les 12 minutes viennent donner en fin d'album un avant-goût de fin du monde - en rose, il va de soi, comme une crucifixion américaine. Sexe, confusion, violence et mélancolie.

Avec beaucoup de maturité, Serena-Maneesh parvient ainsi à offrir un album magnifique, homogène malgré sa variété - la maturité n'étant pas ici synonyme d'une sagesse molle, aseptisée, mais d'une véritable intelligence dans la composition, qui sait ne laisser à la folie qu'autant que la décence ne le permet. La part du diable, ni plus ni moins – main dans la main.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album S-M 2 : Abyss in B minor de Serena Maneesh
Serena Maneesh en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Serena Maneesh en concert au Festival La Route du Rock 2010 (dimanche)
L'interview de Serena-Maneesh - Emil Nikolaisen (22 juin 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Serena-Maneesh


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=