Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Weepies
Say I am you  (Nettwerk / PIAS)  juin 2006

"Pop innocente et enjouée".

Difficile de résumer autrement la musique de The Weepies, déjà en soi tout un programme, et ses mélodies bronzées comme la plage de Californie d'où ils viennent. Où ils habitent en tout cas, car, pour sûr, l'exportation de Say I am you s'avèrera difficile au pays du CPE et des manifs.

En fouinant sur leur Myspace, le surfeur médusé constatera la présence de Sarah Mclachlan dans leurs amis. Faute de goût ou musique strictly made for americans ? Personne ne sait…

La critique est facile, autant la défendre. Et dire que Say I am you se compose exclusivement de musiques en mode majeur, soit le mode honni par tous les dépressifs de la planète, de Thom Yorke à Lou Reed. Une manière de dire que "Take it from me", chanson d'ouverture, laisse perplexe par sa mièvrerie et son chant " je chante dans un micro trafiqué" - et puis les violons rentrent en scène à 1.30 - nous sommes tous heureux dans ce pays magnifique-heureusement que notre patrie est là- mais il y a des injustices c'est dur, attention c'est à toi pour ton solo de guitare à deux notes .

Une insouciance à bord de falaise, prête à tomber dans le précipice du vide artistique. Qui se prolonge sur "Gotta have you", bluette pour adolescente tournant ses cheveux sur son lit rose avec la couette Bon Jovi achetée au concert avec papa la veille. Ces gens existent, conseillons leur cet album, comme un éveil musical ou une mauvaise drogue dont il faudra sortir un jour.

Guitares acoustiques bien réelles ("World spins madly on"), et sentiment bien tranchés, la suite de l'album n'est qu'un couloir exsangue conduisant au bonheur très "American Beauty" dans le style, avec ses pavillons et ses compilations de Simon et Garfunkel.

Un instant d'espoir sur "Suicide blonde" . Un peu de piment avec ses guitares en reverb' et l'entremêlement des voix de Deb Talan et Steve Tannen qui pourrait presque rappeler Chris Rea si l'on fermait les yeux. Et puis le réveil avec "Painting by Chagall", le retour à l'americana sirupeuse et ses violons roses comme les fesses botoxées des grands-mères californiennes. L'orgue hammond de "Love doesn't last too long", lucide pour le coup, n'y changera rien ; The Weepies est posé sur une branche cassée.

A écouter en prenant du valium ou toute substance entravant la perception de la réalité. Mauvaise foi, subjectivité ? Exactement.

 

En savoir plus :

Le site officiel de The Weepies


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Feur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=