Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bob Dylan
Le Zénith d'Auvergne  (Clermont Ferrand)  4 juillet 2006

Bob Dylan en Auvergne, la nouvelle a fait mouche!

On a d'abord cru à un poisson d'avril,mais la date ne correspondait pas... Et ce 4 juillet, en ce rendant au Zénith d'Auvergne (qui a déjà vu aussi bien jouer Eric Clapton que Hélène Segara...), il fallait encore se pincer pour réaliser que l'on allait voir l'icône du folk.

On ne savait pas tellement à quoi s'attendre non plus car Dylan ne joue plus de guitare mais de l'orgue et sa carrière est longue de presque cinquante ans... Le public venu en masse ce soir est varié en âge et en provenance géographique (certaines voitures sont immatriculées "Italie" ou "Allemagne"). Peu étonnant, vue la rareté des concerts donnée par Bob Dylan sur le continent européen.

Juste le temps de trouver sa place et de s'installer et les lumières s'éteignent. Bob Dylan profite de la pénombre pour s'installer discrètement derrière son synthé avec son groupe. Pas une seconde de répit, l'artiste commence son show à la seconde où les lumières se rallument.

On a cependant du mal à bien distinguer son visage, caché par son chapeau et aussi par la distance entre les gradins et la scène (un des nombreux inconvénients du Zénith...). Le groupe joue trois premiers morceaux avant d'entamer "Mr. Tambourine Man", un des nombreux succès de Bob Dylan. Les spectateurs selon l'âge sont émus, impressionnés ou tout simplement heureux de voir la légende à la voix si ordinaire mais si touchante distiller avec simplicité et bonheur ses mélodies pleine de poésie.

Le concert continue de plus belle et les titres s'enchaînent. Fermez les yeux quelques minutes, vous vous retrouvez dans une cadillac sur la route 66, en direction de Memphis pour un festival de blues. Dylan sait s'entourer à en juger du très bon niveau de ses cinq musiciens.

Plus d'une heure et demie après le début du concert, Bob Dylan quitte la scène avec un simple geste de la main (l'artiste ne communique quasiment pas avec son public).

Les spectateurs sont debout, applaudissent et demandent un rappel avec vivacité. La star aime se faire désirer et ne reviendra que plusieurs minutes après sa première sortie de scène : le groupe entame le tubesque "Like a Rolling Stone".

Le public venant des gradins décide de descendre, au grand désespoir du service sécurité, à proximité de la scène. Les places assises se transforment alors en fosse. Encore un titre puis au lit. Papy Dylan n'est pas encore mort (près de deux heures de concert tout de même) mais demeure tout de même fatigable...

Une très belle soirée pour toutes les générations présentes ce soir de juillet ! C'était pour beaucoup la première et sans doute la dernière fois qu'ils voyaient Bob Dylan ; le public quitte donc la salle en espérant que l'occasion se renouvelle !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Bob Dylan en concert à Zénith (13 novembre 2003)
Bob Dylan en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - dimanche
Bob Dylan en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2012 - samedi & dimanche
Bob Dylan en concert au Festival International de Benicàssim #18 (vendredi 13 juillet 2012)

En savoir plus :

Le site officiel de Bob Dylan


Clément T.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=