Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Band of horses
Everything all the time  (Sub Pop / PIAS)  juin 2006

Dans la longue tradition ancestrale des devises absurdes et inutiles, on retiendra celle la : Un album, c'est une femme sous cellophane, l'homme préfère souvent celle habillée en beau packaging, avec le sticker bien en vu, la femme prête à être ouverte et sortie de son emballage, frémissant d'être introduite dans la fente du lecteur.

Band of Horses est dans une moindre mesure une femme désirable. Belle pochette, titre foutraque subliminal, Everything all the time (titre de circonstance vu la métaphore..), et un nom singulier. Oui mais. Une fois la femme conquise, les réveils sont-ils à la hauteur des espérances ? Le maquillage n'a-t-il pas coulé ?

Everything all the time laisse perplexe à la première, deuxième, troisième écoute. L'auditeur ne saurait dire si la lumière des spots, l'alcool ou la frénésie ambiante l'a incité à tort à choisir ce canasson. Peut-être ce je-ne-sais-quoi de resucée de Keane-je-me-prend-pour-Keane-et-je-met-de-la-reverb-sur-ma-guitare-ca-donne-un-effet-planant qui donne mal au cœur comme un aller Paris/Londres en ferry.

Et puis l'on arrête d'être le pourfendeur des mélodies faciles, les pistes défilent et ça et là point l'odeur de Mercury Rev et de son chanteur illuminé Jonathan Donahue, comme sur "The Great salt lake", si "positive" comme on dit dans le milieu. De là à crier au génie…

La dernière signature de Sub Pop tarde à imposer ses nuances, trop d'accords majeurs ("The first song"), et pas assez de ruptures, sentimentales et musicales. Ecouter Everything all the time, c'est baigner dans la candeur des sentiments heureux, s'y baigner jusqu'à la noyade tant la voix de Ben Bridwell est navrante de linéarité. Et ce micro en reverb', un vrai moment de torture pour qui n'a pas révisé ses gammes sur "Morning Jacket".

Confusion des sentiments humains, arpèges intimistes et banjo qui rentrent par l'entrée des artistes sur Monster. Les mélodies oscillent entre l'americana hawaien ("I go to the barn because I like the") et le folklore U.S., l'auditeur lui, pourrait toujours brosser l'équidé dans le sens du poil qu'il n'y trouverait qu'un cheval au regard vide. Et la dissection pourrait encore durer encore et encore, pour trouver à la racine "la même envie de communiquer le bonheur d'être artiste et voyager autour du monde pour rencontrer des gens fascinants".

Luttons pour un monde meilleur, où les bombardiers américains largueraient des tonnes d'albums de Midlake et Daniel Johnston sur les populations désoeuvrées, applaudissant la nation à l'arrivée des colis par voies aériennes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Cease to begin de Band of horses
La chronique de l'album Infinite Arms de Band of Horses
La chronique de l'album Acoustic at the Ryman de Band of Horses
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Band of Horses en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Band of Horses en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Band of Horses en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Band of Horses en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août

En savoir plus :
Le site officiel de Band of Horses
Le Soundcloud de Band of Horses
Le Myspace de Band of Horses
Le Facebook de Band of Horses


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=