Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Band of horses
Everything all the time  (Sub Pop / PIAS)  juin 2006

Dans la longue tradition ancestrale des devises absurdes et inutiles, on retiendra celle la : Un album, c'est une femme sous cellophane, l'homme préfère souvent celle habillée en beau packaging, avec le sticker bien en vu, la femme prête à être ouverte et sortie de son emballage, frémissant d'être introduite dans la fente du lecteur.

Band of Horses est dans une moindre mesure une femme désirable. Belle pochette, titre foutraque subliminal, Everything all the time (titre de circonstance vu la métaphore..), et un nom singulier. Oui mais. Une fois la femme conquise, les réveils sont-ils à la hauteur des espérances ? Le maquillage n'a-t-il pas coulé ?

Everything all the time laisse perplexe à la première, deuxième, troisième écoute. L'auditeur ne saurait dire si la lumière des spots, l'alcool ou la frénésie ambiante l'a incité à tort à choisir ce canasson. Peut-être ce je-ne-sais-quoi de resucée de Keane-je-me-prend-pour-Keane-et-je-met-de-la-reverb-sur-ma-guitare-ca-donne-un-effet-planant qui donne mal au cœur comme un aller Paris/Londres en ferry.

Et puis l'on arrête d'être le pourfendeur des mélodies faciles, les pistes défilent et ça et là point l'odeur de Mercury Rev et de son chanteur illuminé Jonathan Donahue, comme sur "The Great salt lake", si "positive" comme on dit dans le milieu. De là à crier au génie…

La dernière signature de Sub Pop tarde à imposer ses nuances, trop d'accords majeurs ("The first song"), et pas assez de ruptures, sentimentales et musicales. Ecouter Everything all the time, c'est baigner dans la candeur des sentiments heureux, s'y baigner jusqu'à la noyade tant la voix de Ben Bridwell est navrante de linéarité. Et ce micro en reverb', un vrai moment de torture pour qui n'a pas révisé ses gammes sur "Morning Jacket".

Confusion des sentiments humains, arpèges intimistes et banjo qui rentrent par l'entrée des artistes sur Monster. Les mélodies oscillent entre l'americana hawaien ("I go to the barn because I like the") et le folklore U.S., l'auditeur lui, pourrait toujours brosser l'équidé dans le sens du poil qu'il n'y trouverait qu'un cheval au regard vide. Et la dissection pourrait encore durer encore et encore, pour trouver à la racine "la même envie de communiquer le bonheur d'être artiste et voyager autour du monde pour rencontrer des gens fascinants".

Luttons pour un monde meilleur, où les bombardiers américains largueraient des tonnes d'albums de Midlake et Daniel Johnston sur les populations désoeuvrées, applaudissant la nation à l'arrivée des colis par voies aériennes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Cease to begin de Band of horses
La chronique de l'album Infinite Arms de Band of Horses
La chronique de l'album Acoustic at the Ryman de Band of Horses
Articles : Festival Rock en Seine 2010 - Programmation du vendredi - Minus The Bear - All Time Low - Roken is Dodelijk - Band of
Band of Horses en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Band of Horses en concert au Festival Pukkelpop 2010 (jeudi 19 août 2010)
Band of Horses en concert au Festival Rock en Seine 2010 (vendredi 27 août 2010)
Band of Horses en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août

En savoir plus :
Le site officiel de Band of Horses
Le Soundcloud de Band of Horses
Le Myspace de Band of Horses
Le Facebook de Band of Horses


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=