Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival de Dour 2006 (dimanche)
The White Birch – Alias - Constantines – Mono - Final Fantasy - Bell Orchestre - Heavy Trash - And You Will Know Us By The Trail Of Dead  (Belgique)  16 juillet 2006

La journée de dimanche devait être LA journée du festival et elle le fut.

Arrivé pour The White Birch, le groupe se perd dans un soundcheck à rallonge et le concert commence avec 20 minutes de retard, tout en délicatesse.

Je me laisse emporter par les douces mélodies du groupe jusqu'au moment où atteignant l'heure de fin prévue pour le concert, un organisateur surgit pour signaler à l'ingénieur du son de couper tout. Incompréhension.

Le groupe dépité s'excuse auprès du public et lance des regards noirs à la régie.

Un concert prometteur qui finit en queue de poisson, malheureusement.

Changement de genre pour Alias du label Anticon.

Entre mix et des morceaux rappés, joli succès pour cette surprise hip hop dont je n'attendais pas grand chose, simplement attiré par l'étiquette Anticon.

Au contraire, les Constantines faisaient partie des groupes que je voulais voir, leur Tournament Of Hearts m'ayant accompagné ses derniers mois.

Dès "Draw Us Lines" les guitares virevoltent à bout de bras et le leader Bryan Webb reste le seul élément sage du groupe, tandis que ses acolytes montent sur leurs amplis ou en oublient l'utilisation normale de leurs instruments.

Exagérément comparés à Fugazi, le groupe qui tourne peu en Europe mérite qu'on jette une oreille à leur production.

Retour sur à La Petite Maison Dans La Prairie pour Mono.

Si j'aime le groupe je craignais que le son en festival ne leur desserve. Il n'en fut rien.

Leur son fut parfait dès le début, et les montées qu'on leur desserve furent plus rageuses que jamais, la tournée entreprise depuis la sortie de "You Are There" centrée autour des nouveaux titres est un cap pour le groupe, une redécouverte.

Enchaînement canadien ensuite avec les compères de Final Fantasy puis Bell Orchestre.

On accroche ou pas à sa musique mais force est de constater la maîtrise d'Owen Pallett au sample.

La prestation de The Bell Orchestre me laissera plein de déception, les morceaux me semblant n'être que des ébauches.

Retour sur la Last Arena pour Heavy Trash mené par Jon Spencer, et qui se veut plus rockabilly que le Blues Explosion.

Dans les faits, mon oreille ne saura pas discerner de réelle différence entre les deux formations et Jon Spencer se veut chanteur prédicateur bluesman.

A défaut d'avoir vu le Blues Explosion, j'aurai vu Heavy Trash.

Je décide quoiqu'il arrive de finir mon festival avec ...And You Will Know Us By The Trail Of Dead, la fatigue prenant le dessus après ces 4 jours.

Public nombreux pour accueillir pour accueillir les texans.

Toujours aussi déjantes, tout y passe : sauts, bousculades, multiples passages dans le public. Un pur bonheur qui finira comme souvent avec eux par une bousculade entre deux musiciens.

Je rentre à l'hôtel, plein de poussière et fatigué par ces quatre jours. Si les deux premiers jours m'ont quelque peu déçus : la programmation rock s'arrêtant quasiment dès 22h le premier soir et la deuxième journée proposant une affiche trop thématique, les deux suivantes (thématiques également et plus proche de moi il faut le reconnaître) m'ont ravi, proposant à la fois les groupes récurrents en ce moment en festival et s'offrant quelques concerts exceptionnels.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Star is just a sun de The White Birch
L'interview de The White Birch (Avril 2003)
La chronique de l'album Muted de Alias
Final Fantasy en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (dimanche)
Final Fantasy en concert au Festival Primavera Sound 2006 (vendredi)
Final Fantasy en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
La chronique de l'album Recording a tape the colour of the light de Bell Orchestre
Bell Orchestre en concert au Festival Radar #5 (jeudi 10 septembre 2009)
L'interview de Bell Orchestre (4 mars 2006)
La chronique de l'album Midnight Soul Serenade de Heavy Trash
Heavy Trash en concert au Festival International Benicàssim 2008

En savoir plus :

Le site officiel de The White Birch
Le site officiel de Alias
Le site officiel de Constantines
Le site officiel de Mono
Le site officiel de Final Fantasy
Le site officiel de The Bell Orchestre
Le site officiel de Heavy Trash
Le site officiel de And you will know us by the trial of dead

Crédits photos : Laurent Baillet (plus de photos sur Taste of indie)


Laurent Baillet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=