Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival FNAC Indétendances 2006
Zoé - Claire Diterzi - Joseph d'Anvers  (Paris Plage)  5 août 2006

Ce samedi les plagistes sont venus en force pour assister à cette nouvelle soirée de concerts organisé spar la FNAC dan sle cadre de son 3ème Festival Indétendances.

Au programme, comme l'annonçait la veille le présentatuer, deux filles et un garçon.

Pour la gente féminine Zoé et Claire Diterzi deux noms nouveaux qui ouvraient la soirée avant le garçon, Joseph d'Anvers qui, en quelques mois, a déjà su faire parler de lui.

Claire Diterzi, crinière rousse, teint pale,tenue légère et chaussures de marche, sera la première à monter sur scène pour affronter le public composé de fans de musique mais aussi de bon nombre de badauds.

Guitariste, auteur compositeur interprète, certains auront reconnu en Claire Diterzi celle qui a joué au sein du groupe Forguette Mi Note puis du groupe Dit Terzi.

Car la dame n'est pas une nouvelle venue dans le monde de la musique et de la chanson même si elle vient de sortir son premier album solo Boucle.

Accompagnée d'Etienne Bonhomme aux machines, elle livre un set étonnant sur fond d'électro-pop inventive, percutante, syncrétique et baroque sur laquelle elle pose d'une voix singulière, parfois samplée, dont elle joue avec aisance, des textes réalistico-lyriques ou libertino-satiriques ("TOC", "Je me souviens de la neige", "La musique adoucit les moeurs").

Il n'est pas étonnant à l'entendre qu'elle ait séduit le chorégraphe Philippe Découflé qui lui a confié le soin de réalisé la musique de son spectacle Iris.

Elle présente sa chanson "con", ("Le son de l'amour" ou "Leçon d'amour"?) puis la version "couscous" avec "La princesse arabe" pour laquelle elle sample différents instruments. Tout un univers très personnel qu'il fait bon de découvrir par ses temps de standardisation.

Changement radical au moins en la forme avec Zoé.

Zoé, née en Belgique, fait le grand jeu. Elle arrive en robe de mariée du fond du quai sur l'air de la Marche Nuptiale entre les cordons de sécurité, en grande pompe mais nu pieds, pour nous interpréter un hymne humoristique au mariage trè sintéressés avec un vieux monsieur sénile.

Transformation à vue pour la jolie demoiselle blonde, en robe rouge bucolique, accompagnée au piano à queue par la pétulante Ariane Cadier, qui a sévi dans "L'ultima recital" avec Marianne James, pour d'autres chansons satirico-décalées.

L'amour se délite au fil du temps même avec son amant et elle nous dépeint avec une pointe de cynisme les réalités de la grossesse.

Elle est drôle, amusante, et précise au public, toujours en chanson, que le 9 octobre, date de sortie de son premier album Tout va bien, elle sera à vendre.

Elle fait chanter le public avec la détermination d'une vraie pro et descend souvent de la scène pour aller à sa rencontre, visiblement très à l'aise.

Et puis, la demoiselle sait aussi se faire entendre dans un registre plus émouvant avec un très beau texte de Xavier Lacouture "J'ai mal à la terre" ou la reprise, pour le rappel, de "Ces gens-là" de Jacques Brel.


Ce sera la seule belge de la soirée contrairement à ce que pourrait laisser supposer le nom de Joseph d'Anvers ce neversois épris d'un quartier parisien.

Le concert de ce soir est la dernière date de sa tournée d'été pour la promotion de son album Les choses en face, un album mélodique sur le spleen et les déambulations du coeur et de l'âme qui se déclinent de manière plus pêchue en live.

 

 

Accompagné de Jean Charles Versari (guitares, piano, melodica), Ludovic Legros (basse, contrebasse) et Raphaël Séguinier à la batterie et autres glockenspiel, sampler et percus, Joseph d'Anvers délivre quelques morceaux plutôt rock, des morceaux que le public reprend en coeur comme "On reste seuls au monde".

Bien sûr, la reprise d'une chanson de Taxi Girl, "Je suis déjà parti" et puis, en solo, à la guitare acoustique pour quelques moments plus nostalgiques ("Nos jours heureux").

Voix minimaliste ou intonations à la Dominique A, guitares noisy ou vibrantes, Joseph d'Anvers a ravi le public.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Tout va bien de Zoé
La chronique de l'album Dead-End Tape de Emilie Zoé
La chronique de l'album Femmes debout de Zoé Simpson
La chronique de l'album The Very Start de Emilie Zoé
La chronique de l'album Tableau de chasse de Claire Diterzi
Claire Diterzi en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
Claire Diterzi en concert au Festival FNAC Indétendances 2008
Claire Diterzi en concert à Folies Bergères (3 décembre 2008)
Claire Diterzi en concert à Monfort Théâtre (octobre 2015)
L'interview de Claire Diterzi (janvier 2008)
La chronique de l'album Les choses en face de Joseph d'Anvers
La chronique de l'album Les Jours Sauvages de Joseph D'Anvers
La chronique de l'album Rouge Fer de Joseph d'Anvers
La chronique de l'album Les Matins Blancs de Joseph d'Anvers
Joseph d'Anvers en concert à La Maroquinerie (19 janvier 2006)
Joseph d'Anvers en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (jeudi)
Joseph d'Anvers en concert au Festival FNAC Indétendances 2009
L'interview de Joseph d'Anvers (décembre 2005)
L'interview de Joseph d'Anvers (27 avril 2006)
L'interview de Joseph D'Anvers (8 juillet 2008)
L'interview de Joseph d'Anvers (9 mars 2011)
L'interview de Joseph d'Anvers (jeudi 12 mars 2015)

En savoir plus :
Le site officiel de Joseph d'Anvers
Le Myspace de Joseph d'Anvers
Le Facebook de Joseph d'Anvers
Claire Diterzi sur le site de Naive
Le site officiel de Zoé

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Joseph d'Anvers (12 mars 2015)
Joseph d'Anvers (9 mars 2011)


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=