Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Howling Bells
Interview de Juanita Stein  (par mail)  août 2006

Interview par mail de Juanita Stein, la frontwomen du groupe Howling Bells qui vient de sortir un premier album éponyme scotchant quelques jours avant leur concert à la Route du Rock.

Ce n’est pas un peu frustrant de jouer ce soir à 19 h15 alors que vous vous décrivez vous même comme un groupe of "the three in the morning?"

Juanita Stein : Tu sais, trois heures du matin c’est un état d’esprit que tu peux créer n’importe quand, n’importe où dans le monde ou dans le système solaire, l’univers peut-être…

Ecouter Howling Bells c’est un peu comme rencontrer des fantômes dans la nuit. Quels genres de spectres avez-vous côtoyé durant l’enregistrement de l’album ?

Juanita Stein : Seulement mes propres fantômes, et Dieu sait qu’ils sont nombreux. Au moins un par chanson, certains sont gentils, d’autres terrifiants. Mais c’est ce qui rend la vie excitante non ?

Vous êtes quatre sur scène. Pouvez vous décrire votre futur concert de ce soir en quatre mots ?

Juanita Stein : L’aurore. La brume. Des loups. Et quelques combats de rue.

Bon ça vous fait quoi de jouer pour la première fois en France, en plus pour la Route du Rock ?

Juanita Stein : Devine…

Considérez vous la France comme un pays rock, une terre où Howling Bells pourrait grandir ?

Juanita Stein : Ca pourrait pousser ouais. Donnez nous de l’eau et un arrosoir et nous grandirons, grandirons. Au-déla des plus grandes tours du paysage français. La musique française me laisse sans voix mec. Mes artistes préférés viennent de chez vous: French, Francoise Hardy, AIR, Colder, Phoenix, ils sont tous fantastiques!

Et l’un d’entre eux en particulier, qui te fait vibrer…

Juanita Stein : Je viens juste de les mentionner en fait. Surtout Air en fait, qui m’a obsédé de longues nuits. Egalement les plus anciens, comme Gainsbourg. Actuellement j’écoute en boucle Francoiz Breut et Colder, il y a quelque chose d’agréable et mystérieux dans leurs musiques.

Howling Bells est mené par un duo frère/sœur, avec vous et Joël ? Quel genre de relations avez-vous dans le groupe ? Une relation destructrice comme les frères Gallagher, ou un peu plus ambiguë comme les White Stripes ? Un peu des deux ?!

Juanita Stein : Joël et moi avons la même mère et le même père, le même frère….Donc non, aucune ambiguïté !!

Juanita, considérez-vous que les voix féminines apportent un peu de sang frais au rock anglais, comme par exemple W chez les Kills, ou Dolly Parton, pour élargir, Howling Bells semblant loucher vers la country sur certaines chansons ?

Juanita Stein : Well, il y a quelque chose d’unique dans chaque voix. Je ne pense pas qu’on puisse généraliser comme ça. W possède un don unique pour le live, comme si elle était possédée, et Dolly Parton est aussi importante que Patti Smith ! Tout est dans l’énergie en fait, plus que dans le sexe du chanteur.

Quel est le meilleur moment pour faire "sonner les cloches" ?

Juanita Stein : Ha ha. En général, autour de minuit…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de Howling Bells
La chronique de l'album Radio Wars de Howling Bells
Howling Bells en concert au Festival La Route du Rock 2006 (vendredi)

En savoir plus :

Le site officiel de Howling Bells


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 juillet 2019 : La folle histoire de l'espace

Ces jours-ci on célèbre les premiers pas de l'homme sur la lune, on ambitionne d'y retourner. En attendant, c'est les pieds sur terre que nous vous proposons notre petite sélection culturelle pour vous inviter à décoller un peu vous aussi du quotidien. C'est parti :

Du côté de la musique :

"Triple ripple" de Automatic City
"Jaws" de Condore
"480" de DBK Project
"Echo" de Marion Roch
"Bach & co" de Thibault Noally & Les Accents
"To be continued" de Tropical Mannschaft
Haiku Hands au festival Terre du Son #15
Sara Zinger égalment à Terre du Son, à retrouver en interview
interview de The Psychotic Monks toujours à Terre du Son
On vous parle du Festival de Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Samedi avec Beach Youth, Clara Luciani, Idles, The Hives, Mogwai...
Dimanche pour finir avec Bro Gunnar Jansson, Jeanne Added, Tears for Fears, Interpol...
et toujours :
"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...

Au théâtre :

"Iceberg" au Théâtre de la Reine Blanche
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle

Cinéma :

la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"Benalla, la vraie histoire" de Sophie Coignard
"Floride" de Laurent Groff
"Whitman" de Barlen Pyamootoo
et toujours :
"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"La traque du Bismarck" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=