Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Olivia Ruiz
La femme chocolat  (Polydor)  juillet 2006

Alors que la sixième édition de la Star Ac commence à peine, il est bon de faire preuve d’optimisme flamboyant et de revenir sur une artiste qui a su tirer son épingle de cette grande messe médiatique décervelante servant essentiellement à remplir les espaces entre deux pubs pour les boissons gazeuses.

Olivia Ruiz, demi-finaliste de la première édition avait dès sa sortie priît ses distances avec l’académie de l’étoile en sortant un premier album J’aime pas l’amour.

Aujourd’hui, fort bien et judicieusement entourée, la demoiselle en est à son deuxième opus La femme chocolat et s’affirme un peu plus encore en tant qu’artiste à part entière.

Avec sa voix haut perchée et espiègle, Olivia Ruiz a eut la chance et l’intelligence de pouvoir travailler avec des auteurs qu’elle aimait faisant partie de la scène française alternative, poétique et réaliste.

Ainsi Juliette, personnage atypique de la chanson à texte a concocté "La petite voleuse", et Christian Olivier, chanteur des Têtes Raides, lui offre une chanson et sa voix pour le duo "Non-dits". Mathias Malzieu participe à la réalisation de l’album et lui signe trois chansons qui portent en elles un fort accent dyonisos-ien. On y retrouve des thèmes charnels et culinaires ("La femme chocolat", "Goutez-moi"), et sa fantaisie toute personnelle ainsi que son inséparable yukulélé.

Album très autobiographique, la plupart des chansons sont autant d’hommage à sa famille. Le livret accompagnant l’album fait d’ailleurs office d’album photo de tout ce joli petit monde.

Au travers de textes personnels et réalistes, Olivia Ruiz nous montre les cartes postales de son enfance, comme dans "J’traine des pieds" où l’on découvre l’ambiance du café de sa jeunesse, et "Cabaret blanc", composé par Christophe Mali, chanteur de Tryo, où elle évoque son père musicien dans les bals. Ce dernier l’accompagne d’ailleurs sur "La Molinera", une des deux chansons en langue espagnole, reflets de sa fierté de ses origines catalanes.

Elle ne signe les textes que de 4 des chansons de l’album mais les autres auteurs ont su parfaitement coller à la personnalité de ce petit bout de femme.

Coté musique, du trois temps de "La valse de Narbonne plage" à la country déglinguée de "Goûtez-moi", Olivia Ruiz se crée un univers fait également de rock, de guinguette, de fanfare, accompagnés de clarinettes, cuivres ou bien même scie musicale. Un grand melting-pot (au feu) musical qui donne un album diversifié tout en restant homogène.

Avec cet album, Olivia Ruiz est certainement parvenue à se débarrasser définitivement d’une certaine étiquette télévisuelle pesante. Elle n’avait pas gagné dans le château et c’est sûrement mieux ainsi car elle est maintenant devenue une artiste avec une propre personnalité malicieuse et attachante.

Comme quoi on peut toujours trouver "une fleur qui pousse dans le ciment".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Olivia Ruiz en concert au Tryptique (11 mai 2004)
Olivia Ruiz en concert à l'Espace Kiron (26 avril 2005)
Olivia Ruiz en concert à La Cigale (14 novembre 2005)
Olivia Ruiz en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
Olivia Ruiz en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Olivia Ruiz en concert au Festival Art Rock 2007 (Samedi et Dimanche)
Olivia Ruiz en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (samedi)
Olivia Ruiz en concert au Fil ( 15 mai 2009)
Olivia Ruiz en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - jeudi
Olivia Ruiz en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Dimanche
Olivia Ruiz en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Jeudi

En savoir plus :

Le site officiel d'Olivia Ruiz


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=