Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Olivia Ruiz
La femme chocolat  (Polydor)  juillet 2006

Alors que la sixième édition de la Star Ac commence à peine, il est bon de faire preuve d’optimisme flamboyant et de revenir sur une artiste qui a su tirer son épingle de cette grande messe médiatique décervelante servant essentiellement à remplir les espaces entre deux pubs pour les boissons gazeuses.

Olivia Ruiz, demi-finaliste de la première édition avait dès sa sortie priît ses distances avec l’académie de l’étoile en sortant un premier album J’aime pas l’amour.

Aujourd’hui, fort bien et judicieusement entourée, la demoiselle en est à son deuxième opus La femme chocolat et s’affirme un peu plus encore en tant qu’artiste à part entière.

Avec sa voix haut perchée et espiègle, Olivia Ruiz a eut la chance et l’intelligence de pouvoir travailler avec des auteurs qu’elle aimait faisant partie de la scène française alternative, poétique et réaliste.

Ainsi Juliette, personnage atypique de la chanson à texte a concocté "La petite voleuse", et Christian Olivier, chanteur des Têtes Raides, lui offre une chanson et sa voix pour le duo "Non-dits". Mathias Malzieu participe à la réalisation de l’album et lui signe trois chansons qui portent en elles un fort accent dyonisos-ien. On y retrouve des thèmes charnels et culinaires ("La femme chocolat", "Goutez-moi"), et sa fantaisie toute personnelle ainsi que son inséparable yukulélé.

Album très autobiographique, la plupart des chansons sont autant d’hommage à sa famille. Le livret accompagnant l’album fait d’ailleurs office d’album photo de tout ce joli petit monde.

Au travers de textes personnels et réalistes, Olivia Ruiz nous montre les cartes postales de son enfance, comme dans "J’traine des pieds" où l’on découvre l’ambiance du café de sa jeunesse, et "Cabaret blanc", composé par Christophe Mali, chanteur de Tryo, où elle évoque son père musicien dans les bals. Ce dernier l’accompagne d’ailleurs sur "La Molinera", une des deux chansons en langue espagnole, reflets de sa fierté de ses origines catalanes.

Elle ne signe les textes que de 4 des chansons de l’album mais les autres auteurs ont su parfaitement coller à la personnalité de ce petit bout de femme.

Coté musique, du trois temps de "La valse de Narbonne plage" à la country déglinguée de "Goûtez-moi", Olivia Ruiz se crée un univers fait également de rock, de guinguette, de fanfare, accompagnés de clarinettes, cuivres ou bien même scie musicale. Un grand melting-pot (au feu) musical qui donne un album diversifié tout en restant homogène.

Avec cet album, Olivia Ruiz est certainement parvenue à se débarrasser définitivement d’une certaine étiquette télévisuelle pesante. Elle n’avait pas gagné dans le château et c’est sûrement mieux ainsi car elle est maintenant devenue une artiste avec une propre personnalité malicieuse et attachante.

Comme quoi on peut toujours trouver "une fleur qui pousse dans le ciment".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Olivia Ruiz en concert au Tryptique (11 mai 2004)
Olivia Ruiz en concert à l'Espace Kiron (26 avril 2005)
Olivia Ruiz en concert à La Cigale (14 novembre 2005)
Olivia Ruiz en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (dimanche)
Olivia Ruiz en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (jeudi)
Olivia Ruiz en concert au Festival Art Rock 2007 (Samedi et Dimanche)
Olivia Ruiz en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (samedi)
Olivia Ruiz en concert au Fil ( 15 mai 2009)
Olivia Ruiz en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - jeudi
Olivia Ruiz en concert au Festival Beauregard #5 (2013) - Dimanche
Olivia Ruiz en concert au Festival Fnac Live #3 (édition 2013) - Jeudi

En savoir plus :

Le site officiel d'Olivia Ruiz


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=