Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Miossec
L'étreinte  (PIAS)  août 2006

"Papalapa, papalapa, papalapa, papalalala…"

Difficile d’échapper à cette chanson diffusée en boucle sur les ondes d’une grande radio publique depuis le début de l’été.

"La facture d’électricité", premier amuse-gueule du nouveau Miossec, laissait entrevoir de grandes choses. On nous avait prévenu : le prochain album du Brestois sera excellent… Force est de constater que les indics ne se sont pas gourés!

On pourrait dire que l’Etreinte est plus ceci, moins cela que les précédents. On pourrait, c’est vrai, mais bon allons à l’essentiel, cet album est tout simplement magnifique.

Porté par l’excellente co-réalisation de l’ex-Valentins Jean-Louis Pierot (comme pour le précédent 1964), le plus Brestois des Bruxellois s’est fait plaisir et cela s’entend. D’ailleurs, l’intéressé lui-même, ne déclare-t-il pas : "Ce disque, je l’écoute au casque le soir et je me dis : merde c’est réussi !". Rien d’orgueilleux ou de narcissique dans cette déclaration, juste le sentiment d’un travail réussi et accompli.

L’Etreinte, 6ème album en 11 ans, remet les choses à leur place. On avait senti le coup venir en septembre 2005, lors de la mini tournée bretonne. On avait découvert au Run Ar Puns de Châteaulin les titres en devenir de l’Etreinte. Malgré quelques imprécisions, l’ossature de l’album était déjà visible.

On attendait la sortie de la nouvelle galette au printemps, peu de temps après celle du dernier Dominique A (ah la traditionnelle interview croisée !). Miossec a souhaité apporter quelques retouches, d’où une sortie retardée à la fin du mois d’août. Vu le résultat, cela valait la peine d’attendre encore un peu.

L’Etreinte se démarque des précédents albums par sa musicalité plus aboutie et par sa légèreté. L’ambiance est, en effet, moins pesante, n’hésitant pas à naviguer du côté de la pop. Miossec prend de l’assurance en tant que compositeur, signant cinq musiques de l’album. S’entourant de proches qu’il souhaitait convier, il leur laisse la main pour sept musiques, partageant l’écriture de trois d’entre elles avec Jean-Louis Piérot.

Ainsi Gérard Jouannest, compagnon de Juliette Gréco et ancien complice de Jacques Brel, offre à Miossec une chanson au piano, un "fantasme" pour ce dernier paraît-il. Ce magnifique "30 ans", revient sur le cap de la trentaine, synonyme pour le chanteur de grand saut dans la chanson.

Le guitariste irlandais Robert Johnson, auteur de la musique de "Bonhomme", jolie berceuse à la guitare et aux flûtes (non, vous ne rêvez pas !), doit également être à l’origine du splendide riff de guitare aux sonorités irlandaises de "La Grande marée". Daran, quant à lui, amène une touche plus rock avec le tube en puissance "L’amour et l’air". Enfin, Miossec adapte et pose son texte sur une musique des Valentins pour le tendu "Le loup dans la bergerie".

La rencontre de Zita Swoon a certainement contribué à la tonalité de l’album. Présents aux chœurs (formidable "Maman") ou au chant, voire au piano, Stef Kamil Carlens et sa bande ont apporté bien plus que leur musique, ils ont transmis leur esprit. L’utilisation à bon escient de seconde voix ou de chœur participe à la réussite musicale de l’album. Les textes ne sont restés en rade.

La plume de Miossec se fait certes moins acerbe mais garde toujours ce ton et ce style qui savent faire mouche. Le somptueux texte de "La mélancolie" tout comme l’ironique "Quand je fais la chose", n’illustrent-ils pas une des plumes les plus brillantes du moment ?

A l’image de la pochette et du titre de l’album, œuvre du peintre brestois Paul Bloas, le dernier Miossec prend des couleurs sans pour autant tourner au criard. Cette étreinte qu’on souhaite poursuivre (sur scène ?) adoube son auteur en artiste populaire, dans le noble sens du terme.

L’Etreinte, certainement un de ses meilleurs albums, consacre définitivement Miossec comme un des meilleurs artistes français des dix dernières années (avec son compère Dominique A).

Qu’on se le dise, cette nouvelle galette va marquer son temps, comme Boire dans les années 90. Sûr on en reparlera…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Une 2ème chronique de l'album L'étreinte de Miossec
Miossec parmi une sélection de singles (mai 2007)
La chronique de l'album Brest of (Tout ça pour ça) de Miossec
La chronique de l'album Finistériens de Miossec
La chronique de l'album Chansons Ordinaires de Miossec
La chronique de l'album Ici-bas, ici même de Miossec
La chronique de l'album VKNG - Jeanne Added - Miossec de Festival Rock en Seine 2015 - Vendredi 28 août
Miossec en concert à Port de Commerce (30 juillet 2004)
Miossec en concert au Vauban (6-7-8 décembre 2004)
Miossec en concert au Festival Du Bout Du Monde 2006
Miossec en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (vendredi)
Miossec en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Miossec en concert à La Cigale (dimanche 25 octobre 2009)
Miossec en concert au Bikini (mercredi 25 novembre 2009)
Miossec en concert au Grand Mix (vendredi 7 octobre 2011)
Miossec en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Miossec en concert au Fil (mercredi 17 octobre 2012)
Miossec en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Vendredi
L'interview de Miossec (février 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Miossec
Le Myspace de Miossec
Le Facebook de Miossec


Groggy         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=