Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Miossec
L'étreinte  (PIAS)  août 2006

Alors que nous étions occupés à éponger La grande marée qui nous tombait dessus en ce mois d’août, Miossec nous présentait son nouvel album L’étreinte.

Annoncé depuis le mois de juin avec un single "La Facture d’Électricité", l’album est sorti le 21 août.

Christophe Miossec fait partie de notre environnement musical depuis 1995 et son album Boire. Suivront Baiser en 1997, A Prendre en 1998, Brûle en 2001 et finalement 1964 en 2004.

Très bon en live, Miossec effectue alors de nombreuses et longues tournées. Christophe Miossec s’est également illustré dans l’écriture de textes pour d’autres artistes : Jane Birkin, Johnny Hallyday, Juliette Gréco, Alain Bashung, Axel Bauer, Dani, Daran, Frandol et Mass Hystéria.

Pour ce nouveau disque, la première surprise commence par la pochette…Pour illustrer ses disques, il nous avait habitué à des portraits photographiques assez sombres (excepté A Prendre où il ne figurait pas sur la pochette). Cette pochette tranche véritablement : l’artiste brestois Paul Bloas dresse un portrait de Miossec (souriant) dans une avalanche de couleurs. Paul Bloas avait également travaillé avec Noir Désir (pour le film "Mada ; debout de terre & d’eau").

Par cette première impression visuelle, Miossec nous annoncerait-il un profond changement ?

Miossec habitant actuellement à Bruxelles, l’album y a été enregistré en majorité (ICP, Studio de la Dame Blanche) et quelques prises voix faites à Paris. L’album s’ouvre sur le premier single "La facture d’électricité", une chanson assez pop et très efficace. Le texte restant quant à lui dans l’univers de Miossec.

Vient ensuite l’intro au piano de "Maman", où Christophe se confie à sa mère sur un constat d’échec : "Je n’ai pas su devenir l’homme qui devait tant te plaire…"La Mélancolie" se rapproche plus des textes noirs d’avant "La mélancolie qui vient, qui cogne à la porte si souvent". Un texte magnifique accompagné d’une musique laissant une grande place aux cordes. La chanson dure plus de 5 minutes, ce qui est exceptionnel chez Miossec.

La musique de "30 ans" a été composée par Gérard Jouannest (mari de Juliette Gréco et ancien collaborateur de Jacques Brel), une très belle mélodie au piano. "Mes Crimes : Le Châtiment" est mon morceau préféré de l’album : les guitares bien présentes (tout en restant en son clair), un son très "pop", entraînant et un texte donnant, selon moi, une certaine idée de la liberté

Avec "Quand je fais la chose", on retrouve le style de l’album Baiser. "Le Loup dans la bergerie" est assez différente des autres chansons : une intro assez longue, une ambiance musicale assez pesante (piano et cordes), un duo avec Skye, la chanteuse des Valentins… bref, un titre un peu à part du reste de l’album. C’est la deuxième chanson dépassant les 5 minutes.

C’est au tour des guitares de "La Grande Marée" de nous envahir pour une superbe chanson où Miossec s’adresse de nouveau à une femme. Le plus beau texte de l’album…
"Je ne laisserai plus jamais ton corps
Au fil de l’eau dériver
Je deviendrai le sémaphore
Sur lequel tu pourras t’accrocher".

A travers "L’amour et l’Air", sur une musique de Daran, Christophe donne sa vision de l’amour :
"L’amour c’est plus lourd que l’air
Pas forcément nécessaire
Et parfois même ça rend idiot
L’amour c’est rudimentaire
Que les choses soient bien claires
On peut même y laisser sa peau".

Le début de la chanson "Julia" rappelle le titre de "Brest", issu 1964 et l’album se finit sur "Bonhomme". Ce titre clôt le changement, le disque se finit sur un ton optimiste. Une chanson très douce, ressemblant à une comptine enfantine.

Cet album surprendra peut être à la première écoute ( il m’a fallu plusieurs écoutes pour l’apprécier pleinement) mais, on s’aperçoit vite que c’est un très bon disque. Sûrement différent de ce qu’a fait Christophe par le passé. Cette "métamorphose" était malgré tout déjà commencée dans Brûle.

Le Brestois est devenu Bruxellois, il a changé musicalement et sûrement personnellement mais il reste avant tout un excellent auteur/compositeur (il a écrit toutes les paroles de l’album et signe 5 musiques seul). Miossec a peut être un peu perdu de son côté "rock’n’roll" mais il a gagné en émotions.

Reste à voir ce que ces nouvelles chansons donneront sur scène (le 1er décembre au Plan de Ris Orangis et le 3 décembre à la Cigale). Miossec ne nous laisse guère de doutes car l’ayant vu déjà 6 ou 7 fois, je n’ai jamais été déçu.

Dans "Julia", il chante "Je suis là pour un bout de temps, un sacré bout de temp" … c ‘est tout ce qu’on souhaite.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Une 2ème chronique de l'album L'étreinte de Miossec
Miossec parmi une sélection de singles (mai 2007)
La chronique de l'album Brest of (Tout ça pour ça) de Miossec
La chronique de l'album Finistériens de Miossec
La chronique de l'album Chansons Ordinaires de Miossec
La chronique de l'album Ici-bas, ici même de Miossec
La chronique de l'album VKNG - Jeanne Added - Miossec de Festival Rock en Seine 2015 - Vendredi 28 août
Miossec en concert à Port de Commerce (30 juillet 2004)
Miossec en concert au Vauban (6-7-8 décembre 2004)
Miossec en concert au Festival Du Bout Du Monde 2006
Miossec en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2007 (vendredi)
Miossec en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
Miossec en concert à La Cigale (dimanche 25 octobre 2009)
Miossec en concert au Bikini (mercredi 25 novembre 2009)
Miossec en concert au Grand Mix (vendredi 7 octobre 2011)
Miossec en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi
Miossec en concert au Fil (mercredi 17 octobre 2012)
Miossec en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2014 - Vendredi
L'interview de Miossec (février 2019)

En savoir plus :
Le site officiel de Miossec
Le Myspace de Miossec
Le Facebook de Miossec


Frizet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 26 janvier 2020 : Les rois des galettes

En cette fin de période de galettes à tout va, on vous parle surtout de celles en vinyles avec de la bonne musique dessus mais pas que : théâtre, littérature, cinéma, expos sont aussi au programme. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Pesson, Abrahamsen & Strasnoy : Piano concertos" de Alexandre Tharaud
"Paris Beyrouth" de Cyril Mokaiesh
"Water is wet" de Theo Hakola
"Musique de chambre" de Le Noiseur
"Les identités remarquables" de Tristen
Interview avec No One Is Innocent à Saint Lô
Theo Lawrence et Mr Bosseigne au Fil
"La légende de Nacilia" de Nacilia
"C'est quoi ton nom ?" de Blankass
"Il est où le bonheur" 9ème émission de Listen in Bed
"Swin, A Benny Godman story" de Pierre Génisson, BBC concert Orchestra et Keith Lockhart
et toujours :
"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Deux euros vingt" au Théâtre Rive Gauche
"Vive la Vie" au Théâtre Gaité-Montparnasse
"Mon Isménie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"La Paix dans le monde" à la Manufacture des Abbesses
"Un Tramway nommé Désir" au Théâtre La Scène Parisienne
"Trop de jaune" au Studio Hébertot
"Oh ! Maman" au Théâtre La Scène Parisienne
"Le fantôme d'Aziyadé" au Théâtre Le Lucernaire
"Le hasard merveilleux" au Théâtre de la Contrescarpe
"Attention les Apaches !" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Norma Djinn" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Blond and Blond and Blond - Hømåj à la chønson française" au Café de la Danse
les reprises :
"Tanguy Pastureau" au Théâtre de la Renaissance
"Close"
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Théâtre du Marais
"Le comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"La Diva divague" au Théâtre de Dix heures
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Kiki Smith à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

"Botero" de Don Millar
"Mission Yéti" de Pierre Gréco et Nancy Florence
et la chronique des films sortis en janvier

Lecture avec :

"Le ciel à bout portant" de Jorge Franco
"Le prix de la démocratie" de Julia Cagé
"Les champs de la Shoah" de Marie Moutier Bitan
"Les rues bleues" de Julien Thèves
"Trois jours d'amour et de colère" de Edward Docx
et toujours :
"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=