Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les jeunes filles
Théâtre du Nord-Ouest  (Paris)  septembre 2006

Roman d’Henry de Montherlant mis en lecture par Nicole Gros avec Karine Laleu, Pauline de Meurville et Nicole Gros.

Nicole Gros, actuellement à l’affiche du Théâtre des 5 Diamants avec Les liaisons dangereuses dont elle a assuré la mise en scène, met en lecture Les jeunes filles dans le cadre du cycle Montherlant du Théâtre du Nord-Ouest.

Ce qui paraît à la fois évident et surprenant. Evident puisque le point commun est sans doute le fait que les deux œuvres contiennent de beaux portraits de femme et que Costals est, d’une certaine manière, l’avatar contemporain de Valmont, mais surprenant puisque, ainsi qu’elle nous le confiait dans une interview, Montherlant n’était pas un auteur qu’elle affectionnait.

Cela étant, Nicole Gros a élaboré une très intelligente mise en perspective du roman "Les jeunes filles" en donnant une vie autonome à Solange Dandillot, la créature de Costals, l’alter ego littéraire d’Henry de Montherlant dont il disait "ma femme de papier et d'encre, mon égérie pour le meilleur et pour le pire".

Elle puise dans ce roman composé de lettres, de coupures de presse, d'extraits de carnets intimes et de passages narratifs pour enquêter sur l’existence et la nature profonde du credo ostensiblement proclamé ce dernier tenant à son amour des femmes à travers le prisme de la mystique Thérèse Pantevin et la naïve Andrée Haquebaut mais également les écrits de Costals la concernant, elle qu’il considère comme la belle sans esprit.

Portraits de femmes qui se dévoilent dans leur lettres et sur lesquelles tombe la sentence de l’homme qui disait aimer les femmes. Mais aussi portrait en creux de Costals, symbolisé par le fauteuil vide sur lequel repose une veste d’intérieur.

Pauline de Meurville possède toute charme gracile et la fraîcheur désarmante pour camper l’amoureuse transie Andrée Haquebaut et Nicole Gros la puissance lyrique pour donner corps à l’extactique Thérèse Pantevin.

Quant à Karine Laleu, magnifique et lumineuse, elle incarne une Solange à la fois piquante et envoûtante. Une belle qui, contrairement au jugement de Castals, n’est pas dénuée d’esprit.

Une réussite et un intéressant travail sous forme, comme le précise Nicole Gros dans sa note d’intention, d’une "lecture subjective qui revêt le caractère, non d’une revendication féministe, mais d’une fantaisie sans prétention" encore qu’il s’agisse, avec la mise en espace, d’un travail plus avancé qu’une simple lecture.

Sans prétention peut être mais non dénué d’intérêt car elle permet non seulement une belle introduction à ce cycle Montherlant mais également de tracer un portrait de l’homme et de l’auteur.

"D'ailleurs, si ignorant de la nature féminine que vous me considériez, il semble pourtant que mes portraits soient cruellement justes; nombre de femmes en ont convenu dans une enquête menée par le magazine «Les Nouvelles Littéraires» d'août 1936, auquel je vous renvoie. De plus, d'autres femmes de mes relations ont cru, bien à tort, se reconnaître dans mes héroïnes et ont fait bien du tapage à ce sujet! Mon ambition est donc pleinement atteinte, qui désirait montrer la femme telle qu'elle est, et non à travers l'idéalisation forcenée et criminelle que nous connaissons. " Henry de Montherlant

 

A lire aussi dans Froggy’s Delight :

L’interview de Nicole Gros en mai 2006
La chronique du spectacle Les liaisons dangereuses


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=