Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Spinto Band
Conférence de presse  (La Route du Rock 2006)  13 août 2006

The Spinto Band est une histoire de famiille et de copains.

Jeff Hobson (batterie), Joe Hobson (guitare), Sam Hughes (clavier), Thomas Hughes (basse), Nick Drill et Jon Eaton (guitares) jouent ensemble depuis bien longtemps malgré leur jeune âge et leur album de melting pop Nice and nicely done est plutôt une belle réussite.

Conférence de presse avec une bande de jeunes et joyeux drilles qui aiment bien le vin rouege.

Vu votre jeune âge et votre abondante discographie, avez-vous commencé la musique au jardin d'enfants ?

Jon Eaton : Oui. A l'école mais avec une institutrice allemande qui m'avait appris une contine.

Vos parents sont-ils informés de votre présence ici ce soir ?

Nick Drill : Peut être pas exactement. Sans doute pas que nous sommes dans un fort du 16ème siècle mais ils savent que nous sommes en France. Leur seule crainte tenait aux événements terroristes.

Quelle circonstance st à l'origine de leur présence en France seulement maintenant alors qu'il sont justement derrière eux une belle expérience ?

Thomas Hughes : C'est mon oncle qui nous a aidé et nous a permis de sortir de l'amateurisme pour enregistrer un album avec un producteur qui est un de nos amis.

Vous avez appris la musique en famille ?

Thomas Hughes : Oui. Mon beau père et le père de Joe et Jeff Hobson jouaient ensemble et nous a donné du vieux matériel. Un oncle a crée l'artwork et les vidéos etc…Donc c'est un peu une affaire de famille.

D'où vient le nom du groupe ?

Nick Drill : Il vient du nom de mon grand-père qui a été une source d'inspiration et une motivation.

Vous vous concentrez actuellement davantage sur votre carrière de rock star ou sur les études ?

Jon Eaton : Nous avons terminé nos études sauf Sam.

Sam Hughes : Pas de commentaire.

The Spinto Band a-t-il un vrai projet musical ou n’est-ce que la continuation d'une activité ludique d'étudiant ?

Thomas Hughes : Nous espérons en faire notre métier mais tout dépendra de la façon dont notre musique sera accueillie.

Vos compositions sont assez léchées. Y a-t-il dans la bande un perfectionniste qui veille à cela ?

Thomas Hughes : C'est Jeff, le batteur, qui est très maniaque et il ne l'est pas que musicalement puisque par exemple il a renvoyé ce midi du poisson à cause des arêtes !

Par rapport à votre âge, on a l'impression que vous avez un background rock indé américain avec Pavement par exemple.

Nick Drill : Nous sommes plutôt branchés musique sixties. Du genre du film "Little Man", on écoute de vieilles choses tout en étant jeunes.

L'influence du milieu familial est-elle importante ?

Jon Eaton : Il y a cette influence mais aussi tout ce que nous pouvions écouter à la radio.

Par exemple, quand j'ai acheté mon premier album des Sex Pistols ce n’était pas par mimétisme familial mais cela était plutôt une sorte de dépucelage musical pour couper le cordon et il s'agissait d'une démarche personnelle.

Vos projets à court terme ?

Thomas Hughes : Nous avons été très impressionnés par l'accueil du public parisien an avril à la Maroquinerie, où Joe avait joué avec un pied dans le plâtre, et nous espérons revenir dans le cadre du Festival des Inrocks en novembre 2006.

Avez-vous depuis travaillé d'autres morceaux ?

Thomas Hughes : Nous avons travaillé sur 3 nouvelles chansons.

Y a-t-il déjà un nouvel album en perspective ?

Thomas Hughes : Oui, nous allons entrer en studio en décembre pou run nouvel album peut être en 2007, cela dépendra des pinaillages de Jeff (rires).

Avez-vous des projets de réédition des albums précédents qui étaient autoproduits ?

Thomas Hughes : Ce n'est pas impossible. Il y a quelques B-sides et singles qui existent en Angleterre mais nous privilégions les nouveaux morceaux car ils sont plus aboutis que les morceaux plus anciens qui relevaient aussi beaucoup de l'expérimentation.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Nice and Nicely done de The Spinto Band
La chronique de l'album Cool Cocoon de The Spinto Band
The Spinto Band en concert à La Maroquinerie (27 avril 2006)
The Spinto Band en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
The Spinto Band en concert au Festival Les Inrocks 2006
L'interview de The Spinto Band (27 avril 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de The Spinto Band

Crédits photos : Fred (plus de photos sur Taste of Indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=