Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Jean-Benoït Dunckel
Darkel  (Source-etc)  septembre 2006

Darkel est l’album solo de JB Dunckel, lui-même plus connu comme étant la moitié de Ai, lui-même plus connu comme étant l’auteur de "Sexy boy", etc…..

L’un des problèmes d’Air, c’est la théorie des masques. Qu’ils soient à gaz ou vénitiens, ce sont ces masques qui entravent le succès qu’Air mériterait dans l’hexagone. Encensé dans le monde entier, insensé en France, méprisé sans doute une fois passé les portes de Paris…Phoenix, Tellier, Tahiti 80 ou Rob (Et son génialement méconnu "Don’t kill") empruntent le même sentier.

Le problème est connu, la messe est dite. De quoi vous ruiner une carrière, l’identité, toujours le besoin de connaître et reconnaître….

Alors pourquoi parler d’Air si Darkel est le side project de JB Dunckel…Car en étant différent, Darkel rejoint c’est évident l’essence même des compositions du groupe. Batteries éthérées, voix filtrées, nappes de claviers vintage. Tout est là, avec Dunckel au chant. N’oublions pas que Sexy Boy, comme d’autres compositions d’Air, c’est avant tout lui au micro, trafiqué, trituré, malaxé ; le tout composant le meilleur ce qu’il reste de cette fameuse French Touch marketée…

Qu’en est-t-il de Darkel ? Album surprenant et inégal. Ses montagnes et ses plaines, ses récifs et ses coraux. "Be my friend", chanson d’ouverture, laisse d’emblée entrevoir un monde imaginaire riche en couleurs, rose bonbon, comme un Bacharach passé au filtre de la modernité, toute en clavier. Une vraie réussite de single qui entête, comme une échappée solitaire en terrain inconnu pour un Dunckel bien plus pop qu’à l’accoutumée.

Car si Darkel l’album séduit l’auditeur, c’est avant tout grâce à la réhabilitation de la Pop, sens noble du terme. L’impression que succès et musique de masse pourrait cohabiter sans prostitution des mélodies sur le trottoir. Et le naïf "At the end of the sky", insouciant et léger, paroles qu’on devine débile, n’est qu’un subterfuge pour lâcher les chiens sur les névroses de Dunckel.

Pop électronique. Darkel s’éloigne des obsessions d’Air (Gainsbourg et Polnareff, pour résumer grossièrement) et lorgnerait presque du coté de Robots and Disguise, sans loucher.

Un peu de guitares fuzz et foutraques sur "TV destroy", qui s’élève comme un ballon sous hydrogène dans une fête foraine, puis un bref message écologique sur "Earth" ("We belong to the earth/ Doesn’t belong to us") avec sa ligne de basse mixée bien en avant, disco-queen, chœurs angéliques...

Clairement, Darkel fait le non choix des guitares, il n’y en a pas, ou peu, des discrètes peut-être. C’est l’ère des claviers qui s’installe, posés par couches comme un mille feuilles à 88 touches. Il faut néanmoins "Bathroom spirit" attendre avec sa chute de clavier très inspirée de "Riders on the storm" des Doors pour retrouver l’éclaircie.

La mièvrerie sonore étant un peu lassante sur la longueur, Darkel parvient malgré tout à insérer une atmosphère festive et dansante là où Air impose son électronique cinématique. Et cette chanson de cloture, "Bathroom spirit", convaincra sans doute l’auditeur que Dunckel n’est peut etre jamais aussi bon que dans l’instrumentale très Boards of Canada.

Une alternative aux paroles et aux mots. Un voyage personnel sans repères. Un moment de solitude partagée.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Talkie Walkie de Air
La chronique de l'album The Alchemy Index, Vols. III & IV : Air & Earth de Thrice
La chronique de l'album Compilation Air France de In the Air
La chronique de l'album Turning Down Water for Air de James Yuill
La chronique de l'album Air On Fire EP de Aufgang
Air parmi une sélection de singles (mai 2011)
La chronique de l'album Le voyage dans la lune de Air
Air parmi une sélection de singles (mai 2012)
La chronique de l'album Mid air de Paul Buchanan
La chronique de l'album Les Aiguilleurs du Ciel de Jacques Air Volt
La chronique de l'album The Air Conditioned Nightmare de Doldrums
La chronique de l'album Santa Teresa de Air Wave
La chronique de l'album Na Estrada de Bel Air de Forro
La chronique de l'album Pink Air de Elysian Fields
La chronique de l'album Rêvolt de Jacques Air Volt
Articles : Air Guitar, PLus branché tu meurs ! - Paris, le 21 juin 2004
Air en concert au Cirque Royal (7 février 2004)
Air en concert au Festival de Dour 2004 (dimanche)
Air en concert au Festival La Route du Rock 2004 (samedi)
Air en concert au Festival Les Eurockéennes 2007 (dimanche)
Air en concert au Festival Summercase 2007 (samedi)
Air en concert à la Salle Pleyel (11 octobre 2008)
Air en concert à Casino de Paris (lundi 11 janvier 2010)
Air en concert au Nouveau Casino (mercredi 23 mars 2011)
Air en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - samedi 2
Air en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018)
Air en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - 2ème
Air en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - vendredi 22 juin
Air en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - dimanche 24 juin
Air en concert à Hellfest Open Air Festival #13 (édition 2018) - samedi 23 juin
Air en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019)
Air en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019) - 2ème

En savoir plus :

Le site officiel de Darkel


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Claire Redor (11 mai 2016)
Claire Redor (12 avril 2014)
The Sugar Plum Fairy pr. (02 février 2010)


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=